• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bakerstreet

bakerstreet

J'aime la bonne compagnie, la bretagne entre deux marées, J. Bach et Charles Trenet, le thé earl grey et la bonne bière, Bob Dylan mister Tambourine man, le sport sans ses égarements, me perdre et me retrouver. J'aime aussi ma tendre amie, la solitude, l'écriture et la lecture, l'art du zen et de la bicyclette. 

Tableau de bord

  • Premier article le 18/01/2012
  • Modérateur depuis le 20/02/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 60 5343 2309
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 410 270 140
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • bakerstreet bakerstreet 7 juillet 2016 09:27

    Ce qu’il y a de particulier dans l’art contemporain, au delà des questions qui au bout du clivage servent à certains à vous regarder de haut, en vous rejetant dans le clan des ringards, des réactionnaires, de ceux qui n’ont rien compris à la modernité, ce qui est bien sûr une supercherie, c’est que sa valeur et ses « génies » échappent à la critique habituelle, définie comme vous le dites par les règles intangibles du « bel art », pour être aux mains des hommes d’affaire, et des margoulins en tout genres, hommes d’influence qui définiront l’oméga. 

    Alors oui, « il n’y a plus de valeur ». Ou plutôt si : Ce seront celles de nos bon maîtres, qui selon leur bon plaisir, et mettront les étiquettes. 
    Les affects, la dedans, il n’y en a pas vraiment. Nous sommes chez les pervers


  • bakerstreet bakerstreet 6 juillet 2016 23:56

    @bakerstreet
    Mais ces pauvres temps modernes ont modelé l’illusion que la liberté était liée avant tout au pouvoir de l’argent, et à tout ce qui en découle, c’est à dire l’arrivisme, le cynisme, l’individualisation : En un mot, le malheur programmé ; ON en revient à la discussion de la veille, sur les ressorts de la solidarité entre individus. 

    La pauvreté ce n’est pas ce qu’on a ou qu’on a pas dans les poches, c’est ce qui ne permet pas de transcender les difficultés de la vie. Un panier garni fait d’éducation, d’instruction, de qualités morales et affectives. 


  • bakerstreet bakerstreet 6 juillet 2016 13:49

    @Fergus
    On l’a un peu trop oublié, dans notre pays qui pourtant fut un des premiers à le mettre en évidence, qu’un citoyen ne devait pas seulement être libéré des oppresseurs, mais qu’on ne pouvait être libre qu’éduqué. Le grand héritage de la révolution, promis par Danton, avant que l’école ne fut rendue obligatoire, et relativement égalitaire. 



  • bakerstreet bakerstreet 6 juillet 2016 10:01

    @Fergus
    C’est certain. Il est ridicule de mettre en avant l’exemple de ce pays, tout comme celui des paradis fiscaux, tel Andorre, ou le Lichenstein ou le Luxembourg, pour des raisons différentes. La Norvège

    c ’est un peu le quatar de l’europe ; un des pays les plus pauvres il y a 100 ans, peu peuplé, elle est assise sur un véritable trésor : Hydraulique, pétrolier, minérales.... 
    Que n’a t’elle pas ? Ils ont même une éthique et une morale !


  • bakerstreet bakerstreet 6 juillet 2016 09:45

    @Fergus
    Juste un mot. Je ne partirais de France pour rien au monde. J’aime ce pays, sa culture, ses cultures sa langue, ses langues. 

    Je n’ai jamais mis le pieds en islande, un pays dont les habitants comme beaucoup, rêvent de quitter, en raison de celle que vous évoquez, mais qui reviennent, en raison de celle d’Ulysse, le cœur tourné toujours vers Ithaque. 
    Les polars nordiques font un beau succès de librairie en ce moment. Tout le monde connait Mankel, mais moins connaissent indridason...Le froid ne suffit pas à explique le gout de la lecture, sinon, il suffirait d’arrêter de chauffer les classes...
    Arnaldur Indriðason — Wikipédia
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès