• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bernard29

bernard29

Ecologiste et Démocrate.
Combat pour la "rénovation démocratique" .
"Changer la république"

Tableau de bord

  • Premier article le 01/12/2010
  • Modérateur depuis le 29/12/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 51 2968 1349
1 mois 0 4 0
5 jours 0 2 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 304 220 84
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • bernard29 bernard29 25 novembre 2010 12:02

    Aubry vient de placer Ségolène Royal en pôle position.

    DSK ne se présente pas . Il rest au FMI (voir ses déclarations au STERN).

    Aubry n’ira pas non plus. Elle devait annoncer sa candidature fin 2010, or elle appelle Ségolène Royal. De fait elle place Ségolène Royal en position de force car elle a décidé de la soutenir, suite aus rencontres récentes avec DSK.

    Il y en a un qui doit râler dans son coin ; c’est Fabius.



  • bernard29 bernard29 25 novembre 2010 11:49

    Bravo pour cette mise au point.

    parce que lorsqu’en entend les parlementaires parler de leur rémunération, ils oublient de dire qu’outre toutes les magouilles possibles sur tous leurs autres frais, le salaire parlementaire (annoncé sur le site du sénat) est un salaire sans absolument aucun frais. Tout le reste des frais de vie, de fonctionnement, etc etc, est pris en charge. 



  • bernard29 bernard29 22 novembre 2010 16:41

    Décompte établi en 2007

    LE SENATEUR,

    Il perçoit 21 420 euros par mois (140 518 francs) :

    A) à titre personnel, le sénateur empoche au moins 13 219,65 euros (86 720 francs).

      1. Une indemnité parlementaire brute de 6.769,39 euros (donc aujourd’hui 7100 euros brut) (incluse une indemnité de fonction de 1 340,44 euros non imposable).
      2. Une indemnité de frais de mandat de 6.450,26 euros (non imposable).

    B)  Et un crédit collaborateurs (1) : 6894,51 euros et subvention mensuelle groupe politique : 1.306,36 euros

    (1) Un parlementaire peut recruter y compris des membres de sa famille (épouse, enfants, proches parents, etc.). Une bonne partie d’entre eux ne s’en privent pas...

    A ces montants s’ajoutent de nombreux autres avantages ou « facilités » :

    • a) Frais de transport gratuits,
    • b) Téléphone et courrier gratuits,
    • c) Internet gratuit,
    • d) Frais d’hôtel remboursés 100 euros (656 francs) par jour, etc.
    • e) Le député bénéficie de prêts immobiliers, jusqu’à 76 225 euros (500 000 francs) à des taux dérisoires : 2% sur 10 ans.
    • e) Le sénateur bénéficie d’emprunts immobiliers jusqu’à 152 000 euros (1 million de francs) à un taux ridiculement bas de 3% sur 18 ans.
    • f) Allocation mensuelle d’aide au retour à l’emploi : 5.257,78 euros. A l’instar du système prévu pour les anciens ministres, les anciens députés non réélus aux élections générales peuvent prétendre jusqu’à l’expiration du sixième mois qui suit la fin de la législature à une allocation d’aide au retour à l’emploi qui leur assure, compte tenu des rémunérations d’activité ou de retraites qu’ils perçoivent par ailleurs, un revenu brut mensuel égal à l’indemnité parlementaire de base. Cette allocation est ensuite réduite progressivement.
    • g) Retraite à taux plein après 20 ans de cotisations seulement. Un député peut prendre sa retraite à 55ans. Cette pension est cumulable avec les autres retraites.
    • h) 50 % des revenus des parlementaires échappent à l’impôt
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès