• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bertrand

Bertrand

Militant politique, repenti d'une business school. Je trouve que les ordinateurs ont une faculté incroyable à nous déshumaniser. Comme disait Thomas Sankara, "la patrie ou la mort, nous vaincrons !"

Tableau de bord

  • Premier article le 25/07/2008
  • Modérateur depuis le 04/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 68 314
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 47 42 5
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Bertrand Bertrand 25 juillet 2008 15:18

    C’est ce qu’a affirmé le magazine Capital de Mars 2008, p.30 "Nos ministres se paient des consultants de luxe" par Arnaud Bouillin.

    Cet article affirme d’ailleurs que ces sont les "partners" de ce même cabinet qui ont concocté la simplification du divorce par consentement (remplaçant les juges par les notaires et réduisant donc le recours aux avocats), et ceci pour faire économiser au ministère 40 millions d’aide juridictionnelle. Avez-vous démenti cette information ? Et si Mme Dati n’est pas conseillée par un cabinet privé dans le cadre de la RGPP, est-ce le cas par ailleurs ?

    En tous cas, merci pour votre réactivité.



  • Bertrand Bertrand 25 juillet 2008 13:55

    Je ne crois pas que l’on doit se limiter à la vision complètement réductrice et négative de l’Etat telle qu’elle a été batie depuis 25 ans.

    J’ai parlé avec un gars du ministère de l’agriculture qui a débuté dans les années 60. Il disait qu’à l’époque, il y avait un enthousiasme qui animait les gens car ils avaient pour mission de développer, de transformer complètement la France. : leur mission était d’organiser l’autosuffisance alimentaire de la France, créer les ressources en eau douce notamment dans le sud (Provence, Gascogne), faire des percer technologique et scientifique dans le domaine agricole et les rendre accessible à tous les agriculteurs (INRA), etc. A l’époque, y avait une vision pour l’avenir (Commissariat au plan) et on s’en donnait les moyens (Banque de France et Trésor public qui organise le crédit public à bas taux).

    Aujourd’hui on a toujours besoin de transformer le pays, mais y’a pas de vision et pas de moyen. Ce que me disait ce messieurs sur le ministère de l’agriculture en particulier mais ça s’applique ailleurs je pense, c’est que 1) les gens au ministère se font chier 2) evidemment puisque y’a plus de mission, alors y’a plus besoin du personnel.

    Donc, plutôt que de se résigner à la logique financière, on ferait mieux de remettre en cause la pacte de stabilité, la politique anti-développement de la BCE, et remettre la transformation de la France sur l’agenda politique.

     



  • Bertrand Bertrand 16 juillet 2007 17:45

    Au delà de Clearstream, du fichage des données ou des combines politiques, il y a un état policier avec un police politique et un pouvoir présidentiel à tendance « unitaire ». Oui « unitaire », la même tendance que Carl Schmitt, le juriste nazi. D’ailleurs, Sarkozy rencontre un des gourou de la présidence unitaire aujourd’hui même... smiley

    http://www.solidariteetprogres.org/spip/sp_article-breve.php3?id_article=3093

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès