• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1369 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Blé 3 avril 2008 21:28

    Je trouve votre article fort intéressant et instructif.

     



  • Blé 2 avril 2008 15:03

    C’est vrai que le problème de l’immigration, ce n’est pas le problème de la majorité des français. Selon les époques et les besoins, ceux qui nous dirigent ont l’art et la manière de trouver des boucs émissaires.

    Avant d’être des ghettos, je considère les cités dites "difficiles" comme des quartiers populaires avec de vrais gens qui aimeraient avoir un meilleur pouvoir d’achat, un peu plus de sécurité pour le présent et pour l’avenir de leurs enfants.

    Je suis une fille d’immigré qui a eu énormément de difficultés scolaires pour la simple et bonne raison que j’allais à l’école parce que c’était obligatoire mais je ne voyais pas l’intérêt d’apprendre à lire et à écrire puisqu ’à la maison les filles n’avaient pas le droit de lire. Mes parents n’étaient pas des imbéciles, ils faisaient comme ils avaient appris.

    C’est vrai qu’à cette époque l’autorité masculine n’était pas remise en cause, l’égalité homme/femme ne posait pas encore de problème pour ces messieurs qui trouvaient dans leur statut de chef de famille une satisfaction pour leur égo. Un homme à la maison, qui s’occupe des enfants et de la maison mais qui ne ramène pas de salaire est à égalité avec des millions de femmes. Pourquoi cette situation déclancherait-elle une déprime chez un homme ? Le genre masculin découvrirait-il la dépendance financière dans laquelle les femmes ont été tenues avec l’ordre d’être heureuses !



  • Blé 1er avril 2008 22:07

    La lutte des classes est terminée pour ceux qui regardent ailleurs. Ils ne veulent pas voir ce qui se passe en ce moment dans notre société jour après jour. La lutte des classes n’a jamais cessé seulement on en parle pas. l’auteur de cet article est comme un aveugle qui sous prétexte qu’il ne voit rien, il n’y aurait donc rien à voir. Cela devient de plus en plus pénible ce décalage entre la réalité des faits et leurs "représentations".

    Oui, la société s’est transformée peut-être un peu plus rapidement grâce aux manifs et aux cortèges de 68 mais les transformations étaient déjà en cours. Ce qui n’a pas changé, c’est la mentalité de nos élites qui prennent le peuple de haut et qui impose un mode de vie qui ne convient qu’à eux mêmes et à leurs portefeuilles.



  • Blé 31 mars 2008 21:25

    Auriez-vous quelques problèmes avec votre conscience, Sébastien ? Une personne qui se porte bien physiquement mais qui se suicide, est une personne qui n’a pas trouvé de secours dans son entourage professionnel. Les suicides pour des raisons professionnelles se multiplient en France car on fait de moins en moins de place à ceux et à celles qui n’arrivent pas à se plier aux nouveaux critères de notre société : la déshumanisation à grande échelle,et la robotisation des individus,c’est marche ou crève.



  • Blé 28 mars 2008 14:07

    Le libéralisme est une bonne chose lorsqu’on le place en face du pourvoir absolu, la démocratie comme tout le monde le sait étant un système politique le moins mauvais.

    Mais il est possible de dire que le libéralisme d’aujourd’hui sort les peuples occidentaux de la démocratie, psychologiquement parlant, c’est une régression dans la civilisation. Que nous disent les médias à longueur de temps ? Braves gens,dormez, le libéralisme vous libère, nous pensons, nous agissons, nous décidons pour vous. Il vous reste le travail, la baisse de pouvoir d’achat, et quelques autres sucreries du même genres.

    Le néo libéralisme est étroitement lié au capitalisme et à l’économie de marché, et dans ce système c’est le plus fort qui cogne qui gagne. La seule loi c’est celle du plus fort. Bref ce n’est même pas la jungle car cette dernière pour survivre a des lois (de la nature), c’est la dé-civilisation.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité