• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Blé

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1170 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • Blé 14 février 06:59

    On oublie trop souvent que l’instruction est un droit.

    Qu’est devenu ce droit à l’instruction en France ?

    Le but de l’instruction publique était de former des citoyen-ne-s doter d’un esprit critique.

     Le but de l’éducation nationale est bien d’ « éduquer » un individu sans pour autant l’instruire réellement, c’est ce qui se passe actuellement, on n’ instruit plus les enfants issus des « masses laborieuses » mais on les éduque en fonction de ce que l’économie aura besoin. Pourquoi donner le goût de la littérature à des individus qui sont destinés à travailler pour une poignée de haricots, au mieux pour les meilleurs destinés à quitter le pays pour voir si le ciel est plus clair ailleurs.

     La classe dominante ayant toujours eu son système d’éducation parallèle à celui des classes laborieuses. Les enfants de nos ministres, des députés, des élites en général ne vont pas dans les mêmes établissements que les enfants des ghettos, des banlieues,des campagnes, des périphéries.

    Combien d’argent alloué aux enfants des classes aisées,de la maternelle jusqu’à l’obtention de diplômes, combien d’argent alloué aux enfants des autres catégories sociales pour la même période ? 



  • Blé 7 janvier 14:02

    @Buzzcocks
    Je cite :

    « Pourquoi attendre tout des politiques »

    C’est très simple, parce que nous sommes dans une République (res publica, la chose publique)
    et dans un régime qui se dit démocratique.

    Quand les citoyens ne s’occupent pas de politique, la politique s’occupe des citoyens. Actuellement, le plus grand nombre de citoyens s’appauvrissent et une petite minorité s’enrichit année après année depuis trente ans.

    Quand les rentiers ont plus de pouvoir que les citoyens, il ne faut surtout pas critiquer les gens d’en bas qui se mêlent de leurs affaires. Ce ne sont pas les candidats pour la présidentielle qui changeront quelque chose vu qu’ils sont devenus tous autant qu’ils sont les valets de la finance et des rentiers. Voir leur programme, pas un seul qui se préoccupe de l’écologie sérieusement, de la robotisation massive, etc..., etc..., etc...tous sont pour payer la « Dette », réduire les salaires, réduire les impôts des riches, faire des ronds de jambes au MEDEF, et regarder ailleurs que dans la direction des paradis fiscaux.



  • Blé 4 janvier 13:59

    Ce qui me fait peur dans cet article, c’est l’ignorance de l’auteur en ce qui concerne les langues. L’unification de la France s’est faite par l’unification de la langue française mais cela n’empêchait pas les français de parler ou de comprendre deux ou trois langues. L’arabe est une langue vivante, qui peu être très utile si on veut faire des échanges commerciaux avec les pays du pourtour méditerranéen.

    Jusqu’à la seconde guerre mondiale, il faut savoir et c’est important que pratiquement sur tous les continents et dans presque tous les pays, des plus pauvres aux plus riches, les individus étaient polyglotte. Ils parlaient au minimum 2 langues couramment (même s’ils ne les écrivaient pas, ils les comprenaient parfaitement.

    Il faut arriver après 1945 pour que la langue unique devienne la norme que ce soit en France où dans d’autres pays d’Europe. Mon père, bien que simple ouvrier parlait 4 langues (roumains, hongrois, allemand, français).

    Il est urgent de vous renseigner. Les enfants qui apprennent l’anglais, l’espagnol, le russe ou encore le chinois seront-ils tous sous l’emprise d’une communauté ?



  • Blé 4 janvier 13:22

    Les média dominants ignorent volontairement tout ce qui se passe sur le terrain à travers le pays. Bien que la rentabilité doit être le seul critère pour la classe possédante, que ce soit dans le monde de la santé, l’agriculture et l’élevage, dans le monde de l’enseignement, dans les associations, les français d’en bas travaillent toujours dans des conditions plus difficiles mais pour nos gouvernants ce n’est jamais assez.

    Des millions de français savent parfaitement ce qu’ils doivent penser parce qu’ils subissent de plein fouet la crise qui n’en est pas une car elle dure depuis trop longtemps pour qu’elle ne soit pas devenue un système.

    Entre la « dette », l’état d’urgence, les pics de pollutions, les inondations, etc..., la seule chose dont les candidats nous promettent ce sont encore un peu plus de larmes et de souffrance pour le plus grand nombre, pour les rentiers tout va bien, les bénefs sont au rendez-vous, l’Union européenne veille au bien être des oligarques.



  • Blé 10 décembre 2016 07:48

    Je ne connais pas la religion musulmane de l’intérieur, je perçois juste ce que l’on me donne à percevoir c’est à dire l’inégalité entre homme/femme, le port du voile, l’arrogance d’une minorité de musulmans pratiquants qui veulent imposer leur point de vue.

    Par contre lorsque je dis que ce sont les gens de culture musulmane i y a bien longtemps (au moyen âge) qui on civilisés les occidentaux alors là, personne ne comprend plus rien.

    Si la majorité des personnes de culture musulmane en France connaissait ce que la culture musulmane a apporté au christianisme alors je pense qu’il y aurait moins de « djihadistes », de fada pour se faire exploser.

    Aujourd’hui, c’est l’ignorance du plus grand nombre qui a gagné. 

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès