• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bodhi

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 153 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Bodhi 3 janvier 2011 22:20

    @ yvesduc.

    Ce que vous écrivez n’est malheureusement pas impossible. Je n’ai jamais vu personne uriner en manifestation. Cependant, je vous accorde le fait que les boissons alcoolisées sont le problème de certains anarchistes et pas que les anars. Il y a d’ailleurs à ce sujet beaucoup d’anarchistes, dont je fais parti, qui essayent de tempérer ou de raisonner ce genre de consommation pendant les manifestations. Même que quelques que courageux ont arrêtés de boire pendant disant que ça fait faire que des conneries.

    Pour les tracts... comment dire. C’est assez aléatoire, c’est en fonction de qui est présent organisations, autonomes etc... ( le comportement aussi d’ailleurs) et des moyens financiers.

    Sinon, je vous l’accorde il y a quelques problèmes de communication. Disons que c’est pas facile de faire au plus simple pour expliquer nos idées.

    SI cela vous intéresse de connaitre la manière dont conçoivent la société actuelle, certains anarchistes, Il y a un livre intéressant qui est sorti il y a pas long, traduction d’un livre de 1929 d’ Alexander Berkman, intitulé Qu’est ce que l’anarchisme ?

    Un peu vieux certes mais toujours d’actualité c’est pour le moment le meilleur bouquin d’introduction à l’anarchisme que j’ai pu trouver puisqu’il introduit les principes de manière simple, sans trop s’attarder sur des propositions de schémas organisationnels ou de démonstrations philosophiques.

    L’objectif est que vous vous posiez des questions ( pas tout est à prendre à la lettre et le livre ne représente que sa vision de l’anarchie) quitte même à rejeter ce que vous avez lu. mais au moins vous l’aurez lu.

    Ou sinon y’a anarchopédia. C’est wikipédia version anarchisme.


    @ Peretz

    C’est une organisation mutuelliste ?



  • Bodhi 3 janvier 2011 21:48
    • Je ne vois pas concrètement ce qu’est l’anarchie, Par contre je vois vaguement que ce qu’impose la théorie, pour que l’anarchie fonctionne il faut impérativement que tout les monde joue le jeu et partage les mêmes idées.

    D’un point de vue anarchiste, on peut se dire exactement la même chose des sociétés dites autoritaires, basées sur des hiérarchies. En fait, quand on y regarde bien, tout système qu’il soit politique ou économique nait du consentement de tous les acteurs qui le compose.

    Par exemple, la République. Imaginons, mais vraiment avec beaucoup d’imagination, qu’en 2012 70% ait arrêté de croire en la république et en la représentation en politique et n’en avait plus peur. Crois tu vraiment que même si un gouvernement venait à s’autoproclamer, il réussirait à assouvir sa domination ? Toutes les révolutions nous l’on bien montré. Dès lors qu’un nombre suffisant de personnes cessent de croire en un système, le système s’effondre.

    • Par exemple les plus forts doivent refuser le pouvoir et les plus faibles refuser de suivre les plus forts .... ???

    Pas exactement.

    Du point de vu de la société :

    Disons que l’accumulation de pouvoir est elle même contenu par l’organisation des structures politiques ou économiques. C’est à dire que plus on monte dans l’échelle de la structure, moins ont a de pouvoir. Imaginons par exemple une personne qui est mandaté sous mandat impératif dans la fédération d’ingénierie électronique du Rhône (exemple bidon). Elle ne pourra alors que faire ce qui a écrit dans son mandat ( ça peut par exemple gérer les exportations de produits électroniques).

    La personne remplie son rôle : elle tient le poste le temps que son mandat dur et la quantité de mandat est limitée afin d’éviter que cette personne ne se sente trop bien à cette place.

    La personne ne respecte rien ou enchaîne grosse bêtises sur grosses bêtises : elle peut être révoquée. Mais bon de toutes manières la formation au poste est indispensable.

    D’un point de vu politique c’est exactement la même chose. Plus on monte dans la structure moins on peut légiférer, il n’y a qu’un rôle organisationnel. Par exemple Sarkozy avec des « réformes »comme le bouclier fiscal n’aurait pas fait 4 mois. Et de toute façon le peu de législatif étant gérer à la base, donc par les habitants d’une commune par exemple, il n’aurait pas pu la faire.

    Du point de vu plus personnel  :

    Du point de vue purement personnel, on ne peut contraindre l’individu à devenir plus bête qu’il ne l’est. Au contraire, il est bien d’encourager l’apparition de l’individualité du moment qu’elle s’accorde à l’idée de bien commun. L’idée principale est d’émanciper chaque individu de la société afin qu’il puisse s’exprimer dans la voie qui lui plait le plus. On sait, comme tu l’as sous entendu d’ailleurs, que nous n’avons pas tous la même intelligence. Là où le capitalisme ne privilégie qu’un nombre restreint d’intelligences ( celle qui rapporte du de l’argent), les anarchistes, tous je pense, n’en privilégient aucune. Ainsi le poète est au même rang que le mathématicien. Bien sûr tu me dira que chacun de ces travaux n’apporte pas la même chose à la société. Mais si je te dis que ces intelligences sont exploitées lors des temps libres des individus, on voit tout de suite la chose différemment. Le but est de parvenir à des schémas de sociétés où l’amour du savoir serait le seul carburant. Quant on est fort dans un domaine, on apprécie et peu importe le salaire comme j’ai pu le voir chez certaines personnes que je connais. Il y a des chercheurs qui travaillent même les week-end et d’autres qui ne dorment que 4heures par nuit par passion en ce qu’ils font. La conception du travail change en fonction du fait qu’il nous plaise ou non. Et savoir si l’on aime ou pas qu’elle que chose, si cela s’accorde avec notre intelligence propre, c’est une partie non négligeable de l’émancipation.

    Donc ce n’est pas une volonté d’uniformisation mais au contraire, une volonté d’atteindre un niveau de diversité jamais atteint. Que chaque individu puisse exploité ses capacités au maximum dans la limite du respect de la liberté de tous. D’ailleurs Bakounine disait lui même que "L’uniformité, c’est la mort. La diversité, c’est la vie."



  • Bodhi 3 janvier 2011 17:12

    Ce que vous avez écris correspond exactement à ce que j’ai mentionné dans un commentaire un peu plus haut. C’est à dire qu’il y a l’idéal et la réalité. Dans l’idéal, tous les anarchistes pensent que les prisons sont à bannir puisque que dans les faits ceux qui y sont enfermés sont en grande partie enfermés pour des délits qui sont les conséquences de notre société.

    Le fait est que si l’on supprime les injustices économiques par l’autogestion, politiques par la démocratie directe, sociales par l’action des deux premières, on réduit très fortement le taux de criminalité. L’individu se sent moins frustré. Le fait de fournir l’essentiel c’est à dire l’égalité matériel, c’est à dire un toit, le reste se faisant à votre convenance, et moral, c’est à dire une éducation émancipatrice permet également d’alléger l’esprit et la conception que tu as de ta vie, tu n’as plus la peur du lendemain.

    Mais après tu demandes que faire de ceux qui ne peuvent pas se contrôler, de ceux qui ont des troubles mentaux qui les poussent à perpétrer des crimes.

    Ces personnes là sont malades et fondamentalement à moins de les repérer dès la naissance et surveiller l’évolution de leur comportement, je ne vois pas comment on peut faire. Le fait est que même dans une société avec prison et lois ses personnes ne seront punies qu’après avoir commis leur crime et que tout au plus, la prison peut les empêcher d’en causer  jusqu’à ce que cette personne ressorte.

    Maintenant si tu veux on peut essayé de voir de plus prêt ce qu’est la prison d’aujourd’hui.

    C’est simple : des cellules et deux à trois prisonniers à l’intérieur. Des personnes enfermées qui ne font rien, qui tournent en rond, qui deviennent de plus en plus associable. Amusant quant on regarde bien. Une grande partie d’entre eux sont en prisons parce que la société les a rejetés et voilà qu’on les punis en les rejetant en plus. Cela va t-il éradiquer le crime ? certainement pas, un passé pénitencier et un rejet encore plus fort de la société... autant dire impossible à se réinsérer.

    Imaginons maintenant que nous ajoutions à cela les malades mentaux. Il ne faut pas oublié qu’en France (et sans doutes en bien d’autres pays), les malades mentaux pas faute de place en hôpitaux psychiatrique sont placés dans les prisons. Ces patients sont très mal soignés et sont en plus mis en cellules avec les personnes non malades. Ne crois tu pas que cela est traumatisant au vu de certains comportements engendrés par la skyzophrénie ( ou autre maladies). A cela il faut ajouter l’esclavage capitaliste qui a lieu dans les prisons. Les prisonniers travaillent pour des grandes entreprises françaises au prix d’un esclavage plus intense que ceux qui travaillent dehors.

    Que de raisons à la fermeture progressive des prisons.

    Et les malades mentaux alors, tu demandes.

    Toutes ces personnes devraient être traitées correctement et non comme le fait actuellement l’état. Ces personnes là on ne peut rien faire de plus si ce n’est de faire des suivis médicaux. Un Dutroux par exemple, la prison peut l’empêcher de commettre d’autres crimes. La question c’est qu’est ce que l’on peut utiliser comme prévention pour ce type d’individus dans une société anarchiste ? Le laisser libre et le surveiller électroniquement ? Recréer un nouveau schéma de prison (hôpital), mais mieux pensée pour ne pas le rendre encore plus actif ? Ou une autre solution que l’on ne connait pas encore, un remède par encore trouvé ou une solution technologique peut être ? Personne ne le sait, fondamentalement ce n’est pas aux anarchistes actuels de répondre à ces questions mais c’est aux personnes de demain vivant dans une société anarchique de s’en charger.

    Quelles sont les limites technologiques ou intellectuelles qui limitent l’avènement d’une société totalement anarchique ? Cela on ne le sait pas encore mais en tout cas il est sûr celles-ci varieront avec le temps et les découvertes.

    Maintenant, je vais te dire quelque chose qui peut surprendre au premier abord.

    Les deux plus grands criminels ne sont-ils pas la propriété privé et l’Etat ?

    Nous avons vu que ces deux clans génère des criminels mais on a oublié de dire que d’autres crimes bien plus odieux sont commis chaque jour.

    Combien de personnes meurent chaque année pour cause de suicide, d’accident de travail parce que les conditions de sécurités n’ont pas été remplies ? Comme de personnes sont en sous nutrition à travers le monde... un milliard, c’est beaucoup, non ? Surtout quand on sait que c’est 25000 enfants qui meurent de faim par jour.

    Et c’est encore plus drôle quand on voit des situations qui frisent le ridicule avec d’un côté des affamés et de l’autre un propriétaire qui préfère jeter la nourriture plutôt que de la donner. On a l’air bien con en France avec nous 30 à 40 % de nourriture produite qui fini à la poubelle.ET puis bon, tout ça c’est sans compter les guerres soient disant pour la liberté ou la démocratie, mais qui en réalité ne sont que des prétextes à aller piller d’autres pays et à faire tourner l’industrie de l’armement. Tiens donc, l’armement...

    Ils ont du le sentir venir l’armement les 1.400.000 irakiens tués ou plutôt devrais je dire dommages collatéraux de l’opération pétrole du désert... euh « operation iraqi freedom ».

    Tout cela pour dire que même si une société anarchique ne permettrait pas d’éradiquer tous les crimes, l’abolition de l’état et de la propriété privé ( remplacé par le principe de possession, par exemple) nous permettrait de les réduire fortement.

    Et dit à tes camarades du ccc (et je suppose qu’ils sont communistes autoritaires, opposition totale avec ce que je suis c’est à dire communiste libertaire) qu’il n’ont aucune leçon à nous donner en ce qui concerne les crimes induits de manière directe ou indirecte par leur conception de société. Inutile de dire quoi que ce soit les dérives sont expliquées dans n’importe quel bon ou très mauvais livre d’histoire.


    P.S : pas de correction d’orthographe à cause de la taille du texte.



  • Bodhi 3 janvier 2011 14:19

    Même si on ne connait pas réellement connaître la nature humaine, on connait cependant certains problèmes qui peuvent l’influencer le comportement de celui-ci suivant une direction particulière. Autres que les problèmes dû à la société, on ne peut pas négliger les effets de traumatismes ou de certaines maladies mentales, non ?
    Dites moi ce que vous en pensez ou si je me trompe de débat ?



  • Bodhi 3 janvier 2011 13:59

    Justement ! Ce que tu n’as pas l’air d’avoir compris c’est que les organisations politiques et économiques prônées par les vrais courants de pensée anarchistes (et pas les anar-capitalistes) tiennent compte du paramètre qu’est la nature de l’homme.

    Contrairement à ce que beaucoup de détracteurs ou d’ignorants disent l’anarchie est un idéal et cela tous les anarchistes en ont conscience, nous ne sommes pas des bisounours qui pensent que tout le monde il est est beau, tout le monde il est gentil.

    C’est pour cela que l’anarchisme existe. Comme disait Malatesta : " L’anarchisme est né de la rébellion contre les injustices sociales".

    Il est un outil pour essayé d’atteindre l’anarchie totale. En d’autres termes l’anarchisme ne pourra peut être pas nous permettre d’atteindre l’anarchie totale car bien que réalisable d’un point de vu économique et politique elle ne le sera peut être pas du point de vue social. C’est à dire que la nature intrinsèque de l’homme pourrait empêcher d’atteindre ce dernier point. Après tout, l’autoritarisme et l’anarchie ne peut rien contre le déchaînement de certaines passions. Mais le fait de ne pas y arriver totalement ne veut pas dire que l’anarchisme n’aura pas fait son travail puisque la structure interne de la politique et de l’économie devrait être constituée, forme pyramidale inversée, de telle manière à empêcher les stalines en puissance de vouloir exercé leur domination.
    Après si tu veux plus de détails il va falloir lire des bouquins parce que il y a beaucoup de choses à écrire pour t’expliquer concrètement ce que celle pourrait donner.
    Le tout ce n’est pas de te limité à ce que l’on te dit mais de te forger ta propre opinion. Et seulement après, on peut se permettre éventuellement de critiquer.

    A ton avis pourquoi il y a tant de rumeurs te de mensonges sur les anarchistes ?

    Terroristes, bisounours... même le mot anarchie a été vidé de son étymologie. Parce ce que ceux qui nous gouverne savent que si l’anarchie venait à marché qu’une seule fois, ce serait la fin de leur prétention à maintenir cet « ordre social pour le bonheur de tous ».

    La loi de la jungle, on la vie déjà. Sinon pourquoi autant de mort chaque jour ? Pourquoi toutes les révoltes depuis la nuit des temps se sont faites contre des autorités ? Pourquoi y a t-il toujours de la misère et ce même dans les pays riches ? Et elle est où l’égalité des chances ?
    Pourquoi plus on avance dans le capitalisme, et donc plus vers l’autoritarisme économique, plus la haine entre les hommes se fait sentir ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité