• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Boileau419

Boileau419

Traducteur chinois/anglais, Belge francophone, né au Congo-Kinshasa, expatrié en Chine depuis 17 ans, passionné de langues anciennes et modernes, de théologie et de littérature. Jacques Ellul et Hermann Hesse sont parmi mes auteurs préférés. En politique mes idoles sont Hugo Chavez, Pim Fortuyn, Thomas Sankara et...Marine Le Pen ! De vrais rebelles, quoi.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 670 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Boileau419 Boileau419 11 avril 2008 12:42

    L’argument : la France n’est pas totalement innocente, donc pas question de critiquer les autres est idiot. C’est une forme de l’argument faux ad hominem.

    Parce que le mal est le mal et qu’on peut objectivement en parler sans être soi-même parfait. La question à poser est : ce que x a fait est-il juste ou pas juste ? C’est un peu la même sottise que celle que profèrent les pays en développement qui refusent de sauver leurs forêts vierges sous prétexte que les Européens, qui les mettent en garde, ont eux aussi coupé leurs forêts. Et alors ? Détruire une forêt est objectivement un mal. Donc on peut le dire. Et espérer, évidemment, que celui qui le dit, le dit pour être soi-même plus respectueux de l’environnement.

    Ensuite parce qu’il y a des degrés dans l’état de "péché" : les atteintes aux droits de l’homme qui sont le fait de l’Etat français n’ont aucune commune mesure avec ceux de la Chine. La France, n’en déplaise à certains esprits chagrins, n’est pas une horrible dictature fasciste. 

     

     

     

     

     

     

     

     



  • Boileau419 Boileau419 11 avril 2008 12:32

    Au tissu d’idioties de l’auteur, il n’y a qu’une seule réponse à donner : le Thibet aurait parfaitement pu, à son rythme et avec l’aide de pays plus respectueux de son identité, se mettre à l’heure moderne. Il suffit de voir comment ont évolué les autres royaumes du toit du monde pour s’en convaincre. Et s’il avait voulu rester pauvre et moyen-âgeux en dédaignant les réfrigérateurs et les élections multipartites, eh bien, cela aurait aussi été un choix à respecter, n’en déplaise aux croisés du développement.

    Rappelons quand même que le gouvernement chinois a soutenu activement le régime génocidaire de Pol Pot et a massacré allègrement les Han eux-mêmes par la famine et par la violence directe. Comment peut-on avoir la mémoire si courte pour oublier qu’en 1989 l’armée chinoise a tiré sur des étudiants désarmés et pacifiques ?

    Et puis voilà qu’on nous ressort la énième version de l’argument de la victimitude : la pauvre Chine, qui a en réalité passé une grande partie de son histoire sous différentes occupations étrangères, a été brimée par nous au XIXe siècle. Donc elle doit se voir accorder de notre part un chèque en blanc moral jusqu’à la fin des temps. Un peu comme un autre Etat du Moyen-Orient qui profite de ses morts de la Seconde Guerre mondiale pour se placer au-dessus de toute critique.

    Le Yuanming Yuan ; c’est vrai, a été détruit en partie par des Français et des Anglais. Vous oubliez cependant de nous dire qu’il a été aussi détruit par divers seigneurs de la guerre chinois et par les gardes rouges parce que symbole d’une époque honnie et révolue. Je me souviendrai toujours des paroles d’un maître de tchigong que j’ai fréquenté à l’époque où cette pratique, similaire par certains aspects au yoga, était très en vogue en Chine. Il nous a dit (on était tout un groupe de francophones dans son école) : "La politique de réforme et d’ouverture a détruit bien plus la culture chinoise et ses monuments matériels et spirituels que les gardes rouges."

    Eh oui, en fin de compte, les pires ennemis des Han, ce sont eux-mêmes. Pas nous,qui leur avons d’alleurs donné, cela compense beaucoup de choses, jecrois, tout le tralala moderne depuis les jeans jusqu’aux fusées spatiales. Mais où est la gratitude, hmmm ?

     



  • Boileau419 Boileau419 11 avril 2008 12:09

    Je pense que le seul principe qui tienne, c’est de demander aux intéressés à quel Etat-nation ils veulent appartenir. C’est tout. Autrement on s’enlise dans les sables de l’interpétation historique. Il faut demander aux Tibétains ce qu’ils veulent. Même chose pour Taïwan. Pour le Kossovo, j’approuve l’indépendance des Kossovars albanais, mais j’estime que les zones à majorité serbe devraient être rendues à la Serbie.

    Dire que le Tibet a appartenu à la Chine est faux pour une autre raison, subtile, qui est que la Chine en tant qu’Etat nation n’est qu’une création moderne ; de même que la France n’a réellement commencé à exister en tant que concept politique qu’après le renversement de la monarchie. Autrefois les liens de loyauté étaient strictement personnels : on n’était pas Français, on était sujet du roi de France, ce qui est très, très différent (mais difficilement compréhensible pour nous qui sommes énamourés d’abstractions). Par conséquent, au Moyen-Age, la Chine n’a pas dominé le Tibet. Il y a eu des liens de vassal à suzerain entre l’empereur (mongol, han et mandchou selon les époques) et les dirigeants thibétains. C’était une affaire d’homme à homme, pas une relation entre entités "Chine" et "Thibet".

    Je parie que personne n’a compris, mais je crois être dans le vrai.



  • Boileau419 Boileau419 11 avril 2008 11:39

    Bien parlé Wuyilu.

    Personnellement il y a quelque chose que je me suis toujours demandé à propos du Tibet : les troupes mandchoues ou mongoles ont-elles jamais occupé cet immense territoire ? J’en doute fort. Je pense que le Tibet payait sans doute un tribut à Pékin et reconnaissait son autorité, sans que les Chinois-Mandchous se mêlassent réellement de la gestion au jour le jour du pays.

    Toute l’argumentation des pro-Chinois repose sur l’idée que le passé lierait un peuple à jamais. Un argument monstrueux avec lequel on pourrait arracher des morceaux entiers de l’Italie pour les donner à l’Espagne et rendre toute l’Amérique du Sud à Madrid. Comment est-il possible d’être d’une telle mauvaise foi ? 

    Et ce qui amusant aussi c’est que d’un côté on condamne le féodalisme des Tibétains au nom de la modernité, et de l’autre on s’appuie sur des liens féodaux de suzeraineté et des faits du passé impérial de la Chine pour justifier l’occupation du Tibet par la Chine communiste...

     



  • Boileau419 Boileau419 11 avril 2008 07:24

    le site officiel des JO de Beijing s’est fait hacker

    ils parait qu’ils auraient mis plein de photos pas harmonieuses dans tous les coins

    les salauds de dharamsala

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Parodie Humour

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité