• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Boileau419

Boileau419

Traducteur chinois/anglais, Belge francophone, né au Congo-Kinshasa, expatrié en Chine depuis 17 ans, passionné de langues anciennes et modernes, de théologie et de littérature. Jacques Ellul et Hermann Hesse sont parmi mes auteurs préférés. En politique mes idoles sont Hugo Chavez, Pim Fortuyn, Thomas Sankara et...Marine Le Pen ! De vrais rebelles, quoi.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 670 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Boileau419 Boileau419 3 avril 2008 05:04

    Toujours la meme rengaine : les progrès matériels justifient l’absence de liberté politique. Vous vous trompez Gumma. La liberté peut coexister avec le développement économique qui vous est si cher. Taiwan a montré la voie. 

    A ce propos, je pense que les progrès matériels de la RPC ne dureront pas vu que la folie productiviste et consumériste ont gravement perturbé non seulement l’environnement local mais aussi mondial. D’ici vingt ans, peut-etre moins, il n’y aura sans doute plus beaucoup d’eau et il ne restera plus beaucoup de terres à cultiver. C’est une des raisons d’ailleurs pour lesquelles le Dalai voudrait revenir au Thibet : sauver les ressources naturelles de son pays avant que les colons de Pékin n’aient tout détruit.

    L’auteur nous parle des folies de la Révolution culturelle comme de quelque chose qui est loin. Il oublie que c’est le meme PCC qui a commis toutes ces horreurs qui dirige ENCORE le pays (et qui, tout en reconnaissant que des "erreurs" ont été commises, n’a jamais dédommagé les victimes !). Et si la RPC a changé d’aspect, si les discours officiels ne sont plus "rouges", la mentalité des chefs, elle, est restée la meme. Il n’y a pas longtemps un intellectuel a été condamné à 3 ans de prison pour avoir écrit un article contre les JO. C’est proprement stupéfiant. Et tout ça au nez et à la barbe du CIO et des pays occidentaux, qui ne sont plus ou moins alarmés que lorsque le sang a commencé à couler au Thibet.

    Hier je lisais les déclarations du porte-parole du gouvernement de la RPC à propos de l’admirable message du dalai au peuple chinois : de la paranoia pure. Un langage de garde rouge. Ils n’écoutent pas, ils injurient et accusent. En plus, ils exigent que nous, qui sommes libres, que nous nous pliions aux impératifs de leur sale politique en nous abstenant d’avoir des contacts avec le Dalai. Et quoi encore ?

    L’auteur nous dit que les Chinois se désintéressent de la politique. Et il a l’air de trouver ça normal. ! Voilà bien un signe de dégénérescence profonde de ce peuple. Mais il ne faut pas le croire ! Les Pékinois de souche s’intéressent passionément pour la politique (c’est pour cela que le gouvernement a détruit leurs quartiers et les a dispersés dans des banlieues inhumaines). Si la politique n’avait pas de prise sur les esprits, comment expliquer toutes les révolutions qui ont secoué la Chine depuis la fin du XIXe siècle ? La révolution culturelle, lorsque les gens ne vivaient que de ça ? Et Taiwan, où la démocratie est restée vivace ?

    Tout homme, parce que tourné vers autrui, s’intéresse à la politique POURVU qu’on lui donne la possibilité de le faire. Stuart Mill, un philosophe anglais du XIXe siècle, a fait à ce propos une très bonne analyse de la nécessité de la politique pour le caractère d’une nation, disant que seule la politique peut arracher les citoyens à l’égoisme. Mais voilà, en RPC, à moins d’etre très riche et membre du Parti, nul ne peut s’occuper des affaires de la Cité.

    D’où la corruption morale effarante, l’individualisme forcené des Chinois, forcés par le Parti et les capitalistes à vivre le nez collé à la terre. Priver les etres humains de l’exercice de leur droit de "zoon politikon (Aristote)" est un CRIME, monsieur l’étudiant aisé. Peut-etre l’un des plus grands que l’on puisse commettre contre l’Humanité, avec celui qui consiste à leur cacher la Transcendance en les noyant dans les soucis du corps. Le PCC est coupable des deux

     



  • Boileau419 Boileau419 2 avril 2008 10:41

    Je conseille à toux ceux qui s’intéressent de près ou de loin à ce qui se passe au Thibet de lire le message du Dalai Lama au peuple chinois sur le site ouèbe WWW.TIBET.NET. C’est un exemple de clarté, de modération, d’intelligence et d’humanité. On y aprend (est-ce une surprise ?) qu’il n’a jamais demandé l’indépendance du Thibet, qu’il est contre un boycott des JO et qu’il est meme content que les Jeux se déroulent en RPC. C’est presque trop angélique, quand on pense aux injures abjectes que lui jettent à la figure les gérontocrates de Bédjing.

    On est étonné par tant de mauvaise foi et de haine chez les dirigeants communistes. Mais on comprend qu’ils haissent un homme qui, contrairement à eux, règne sur les siens par la force d’une longue tradition spirituelle, et surtout par l’Amour. Il est aimé, et eux ne sont que craints et adulés. Quelle revanche !

    Désormais il est presque certain que les JO seront un fiasco. Des athlètes ou des touristes, ou les deux, ne manqueront pas de manifester leur soutien à la dissidence et le pouvoir en place le prendra très mal. Les coups pleuvront, croyez-moi.

    Mais pourquoi n’ont-ils pas donné les JO à Paris ?

    PS : Haha, Manusan, comment se fait-il que ce soit ceux qui ont vécu le plus de temps en Chine qui soient les plus critiques à son égard ? Je me rassure en pensant au livre "The Ugly Chinaman", écrit par un intellectuel chinois dont j’ai oublié le nom. Il y a quand meme des Chinois qui sont lucides sur l’état de dégénérescence extreme de ce peuple qui fut autrefois si civilisé. Mais ils sont si rares...



  • Boileau419 Boileau419 2 avril 2008 04:38

    Mon Dieu, que j’ai péché contre la rectitude politique aujourd’hui...Et en plus j’ai ressorti mon "icone" de Marine chérie avec son cher papa en toile de fond...



  • Boileau419 Boileau419 2 avril 2008 04:35

    L’analyse que donne Manusan de la RPC (Chine.com) est vraie, hélas.

    Les habitants de la RPC sont en dessous de tout. Allez voir vous-memes. Ou plutot croyez-nous. Avec le climat de haine que le PCC est en train de créer en Chine pour faire face à la montée des mécontentements, les touristes, qu’iils manifestent ou non, risquent de souffrir d’autres choses à Bébé-Djing que de la touffeur insupportable, des prix hypergonflés et de la pollution vusuelle et autre.

    Les autorités chinoises, sous le poids de leur atavisme autoritaire, ne laisseront passer aucune manifestation, aucun geste, aussi anodin soit-il à nos yeux, qui puisse faire couac dans la grande "Harmony" électronique de ces Jeux dopés au fric. C’est là leur intelligence : tolérer des dissidents étrangers=tolérer des dissidents chinois=tolérer des dissidents chinois= tolérer la fin du monopole du PCC sur le pouvoir=INACCEPTABLE. Donc : frapper et tuer si nécessaire. C’est profondément con d’un point de vue supérieur mais "it makes sense" du point de vue d’un crocodile alpha dans son étang. 

     



  • Boileau419 Boileau419 2 avril 2008 04:20

    L’argument qui consiste à justifier la présence des troupes de Pékin et de ses colons au Thibet par les progrès matériels apportés mérite une réponse complète, et c’est donc à l’analyser (et à le réfuter) que je m’attacherai ici, sans me faire d’illusions sur l’ouverture d’esprit des agoravociens pro-chinois et de l’auteur, dont les limites intellectuelles et cordiales semblent de plus en plus évidentes.

    L’argument du progrès matériel me fait irrésistiblement penser à une réflexion maintes fois entendue en RPC (je n’utiliserai plus le mot "Chine" pour parler de cet Etat usurpateur) et de la bouche de jeunes Chinois instruits à propos d’Adolf Hitler : "Oui, certes, il a provoqué la Seconde Guerre, MAIS il a résolu le problème du chomage en Allemagne..." Eh oui, voilà exactement le meme argument. On est pas loin d’un autre poncif de la pensée politique locale, les 60% de bonnes actions (contre 40% de mauvaises actions)de papa Staline.

    A première vue, cela ressemble à de l’objectivité. Mais à l’analyse on voit rapidement, pourvu qu’on ait un minimum d’honnetete intellectuelle, qu’il s’agit d’un argument odieux.

    Pour aller vite, posons-nous, ou posons plutot aux Chinois la question suivante : "Seriez-vous prets à faire partie de l’Inde ou d’un Etat voisin (le Thibet ?), et aux memes conditions que le Thibet fait aujourd’hui partie de la RPC, en contrepartie d’un niveau de vie plus élevé (en imaginant bien entendu que cela soit possible) ?" Je ne doute pas un instant de la réponse indignée de mon interlocuteur : "Quoi ? M’asservir au joug d’étrangers pour quelques dollars de plus dans mon porte-feuille ! Vade retro Satanas !"

    Eh oui, c’est toujours pour les AUTRES qu’on accepte l’ignoble troc de la liberté et de la dignité contre des tracteurs et des réfrigérateurs, jamais pour soi (meme si on vit dans la pauvreté).

    A vrai dire, les Taiwanais vous diront qu’ils n’ont jamais été aussi bien gouvernés que par les Japonais. Cela veut-il dire qu’ils voudraient faire partie du Japon ? Je ne le pense pas. Après tout, et contrairement à l’argument "la liberté pour un bol de riz", les biens spirituels sont supérieurs aux biens matériels.

    Il reste un point important à souligner. Ceux qui tirent argument des progrès matériels accomplis au Thibet pour excuser les exactions de l’occupant font comme si ceux-ci (les progrès matériels) n’auraient pu avoir lieu que grace à lui (l’occupant). Voilà quelque chose qui n’est pas du tout certain. 

    Pourquoi le Thibet n’aurait-il pas pu se "développer", comme on dit, sans l’intervention de la RPC ? Ne peut-on vraiment obtenir la télé et les nouilles instantanées au boeuf épicé qu’au prix de l’occupation ? Le Thibet ne pouvait-il pas obtenir tout le confort matériel que peut désirer un bouddhiste pieux en demandant l’aide de l’Occident ou de l’Inde (comme le Bhoutan aujourd’hui) ? Et pourquoi n’aurait-il pas pu se développer en coopération avec la Chine, comme n’importe quel Etat du Tiers-Monde après la décolonisation, dans une relation d’égal à égal ? A cause de prétendus liens féodaux entre le Dalai et les empereurs mongols et mandchous ? Ne me faites pas rire !

    Au risque de m’attirer les foudres de la faction pro-Pékin, je vais mettre les pieds dans le plat et dire ceci : le Thibet serait probablement bien plus/mieux développé et bien plus heureux aujourd’hui si les alligators de Yan’an n’avaient pas été faire un carnage hors de leur grande mare chinoise.

    Et cela vaut aussi pour la Chine. Regardez la république de Chine à Taiwan...

    (Yan’an est la plus célèbre base des Communistes chinois, se prononce "Hyène-Anne", hehe)

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Parodie Humour

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité