• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Boileau419

Boileau419

Traducteur chinois/anglais, Belge francophone, né au Congo-Kinshasa, expatrié en Chine depuis 17 ans, passionné de langues anciennes et modernes, de théologie et de littérature. Jacques Ellul et Hermann Hesse sont parmi mes auteurs préférés. En politique mes idoles sont Hugo Chavez, Pim Fortuyn, Thomas Sankara et...Marine Le Pen ! De vrais rebelles, quoi.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 670 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Boileau419 Boileau419 1er avril 2008 04:50

    Je trouve tout ce tapage pour quelques injures bien ridicule. Qu’on laisse les gosses s’amuser, l’Etat n’a pas à se meler de ça...

    Ouh que les egos modernes sont fragiles... !!!!!

     

     



  • Boileau419 Boileau419 1er avril 2008 04:48

    Vous faites des paraphrases de l’Evangile qui sont bien osées, ce me semble...



  • Boileau419 Boileau419 1er avril 2008 04:47

    Béthanie peut aussi s’interpréter comme "la maison du pauvre"...

     



  • Boileau419 Boileau419 1er avril 2008 04:23

    "Je pense que beaucoup de gens de ce forum ne sont jamais allés en Chine (encore moins au Tibet). Ne croyez-vous pas que vos jugements sur la Chine sont parfois tronqués ? Je voudrais vous dire qu’il faut voir le progrès qu’il y a eu depuis 20 ans dans ce pays, que ce soit en matière d’économie ou de droits de l’homme. Bien sûr on est encore très loin d’une démocratie, mais nous sommes d’accord que cela arrivera avec le progrès économique et social, non pas avec la violence ou imposé par une force politique (ou militaire) extérieure. Contrairement à il y a 20 ans, aujourd’hui, les Chinois ont la liberté (quoi que encore limitée) de critiquer le gouvernement et un accès à l’info relativement large. De plus, beaucoup de jeunes sont allés à l’étranger, en général ces gens ont une vision plus complète, parfois plus juste sur ce que se passe en Chine."

    1 Je suis allé en Chine et j’y vis depuis très longtemps. A vrai dire, le fait d’etre sur place n’est pas une garantie d’objectivité. Pas plus que le fait d’etre loin. La vérité n’a rien à voir avec l’endroit où l’on se trouve, mon cher.

    2 Il y a eu des progres, dites-vous. Oui, il ya plus de marchandises dans les magasins. Il y a meme un luxe insolent dans les grandes villes. En quoi la richesse créée rend-elle justes les actes du gouvernement chinois ? Voulez-vous dire que du moment que je gave la majorite de la population de nourriture et d’objets plus ou moins utiles je peux me permettre de mettre les dissidents en prison et meme en camp de reeducation ? L’argument est faux, je crois.

    3 Pas de changement sans violence ? Vous semblez oublier que la modernisation de la Chine est le résultat de mouvements très violents et qu’il y a eu une guerre civile pour imposer la pax communista actuelle. On aimerait que tout progres soit le fruit de la concertation et du dialogue, mais la vérité historique est tout autre, hélas. Donc votre affirmation est complètement erronée. La violence peut débouccher sur des changements. C’est meme dans l’essence du marxisme que de proner le progres par la lutte.

    4 Les Chinois n’ont pas le droit de critiquer le gouvernement. Sauf sur certains points très limites et bien delimites. On peut critiquer la corruption quand elle ne remonte pas trop haut ; on peut faire des remarques sur tel ou tel point de la politique du gouvernement ; on peut e plaindre de la mauvaise qualité d’un produit. Mais aucune critique fondamentale ou qui n’est pas dans l’air du temps n’est permise. Le mot d’ordre est toujours et partout : ne parler que de ce qui est positif. Et du négatif quand ça arrange les dirigeants (qui ont leurs raisons pour le faire). Pour donner un exemple, on a parlé abondamment du Thibet dans la presse chinoise. C’était négatif, mais aussi très positif pour le gouvernement qui a pu ainsi souder la population et se livrer à une attaque en règle contre le Ben Laden local (le Dalai). En plus, les Chinois ont pu aussi injurier les médias occidentaux, si qui leur fait beaucoup de bien, eux qui sont si complexés de tout devoir à l’Occident après avoir foulé aux pieds leur propre culture (et qui sont privés d’injurier leur propres dirigeants, haha)...



  • Boileau419 Boileau419 1er avril 2008 04:03

    Je l’ai dit sur l’autre article, celui de Philippakos, ce qui s’est passé en mars à Lhassa n’est pas difficile à imaginer : des autochtones s’en sont pris à des commerces de Chinois (des Han) pour manifester leur colère contre le colonialisme et l’oppression, contre ce qu’ils perçoivent aussi comme la position économique dominante des Han dans leur propre terre. Là-dessus, les autorités ont vu rouge ; la police et l’armée sont arrivées et ont tiré dans le tas, sans faire dans la dentelle (exactement comme sur la place Tian’anmen in illo tempore).

    Ce type d’incident est fréquent dans plusieurs pays de la région, où la minorité chinoise locale dispose souvent d’une influence financière et économique démesurée. Pensons par exemple au cas de l’Indonésie. Le parallèle avec les Juifs d’Europe de l’Est est, je crois, permis, encore qu’évidemment les Han au Thibet ne sont pas tout à fait dans la meme situation que les Askhénazes de Pologne au Moyen-Age.

    Il est sur que la violence est répréhensible, mais dans le cas du Thibet on ne peut s’empecher d’avoir aussi de la sympathie pour les "incendiaires", qui ne font après tout que rendre la monnaie de leur pièce à des Han qui les oppriment depuis plusieurs décennies. On peut regretter qu’ils s’en prennent à des innocents, mais que pouvaient-ils faire d’autre ? Jeter des cocktails Molotov sur le quartier général de l’armée chinoise ? Comme toujours, ce sont les petits qui trinquent. Comme les malheureux propriétaires de voitures dans les banlieues...

    Les Chinois han sont-ils cons ? N’ont-ils aucun sens de l’image ? Aucun souci des répercussions internationales ?

    Pour ce qui est de la "connerie" des dirigeants han, je répondrai par l’affirmative (et je sais de quoi je parle je vis en Chine depuis plus de temps que l’auteur de cet article ne vit sur cette planète) . Mais je pense que le mot "con" est déplacé : c’est de cruauté et de manque de sentiments humains qu’il faudrait parler, plutot. Souvenons-nous de toutes les atrocités commises par Mao et sa petite mafia. Sans parler de Deng, qui n’est pas du tout un démocrate (quant à Hu Jintao, il a été gouverneur du Thibet et il s’est distingué dans la répression). Des millions de morts si on fait le bilan...Bref, si les dirigeants han ne répugnent pas à torturer et massacrer leurs propres frères, comment peut-on en attendre de la commisération pour des Thibétains ?

    La vérité, c’est que les responsables chinois se moquent éperdument de ce que pensent les étrangers de leur comportement. Ils nous savent laches et mercantiles jusqu’à la moelle des os. Et puis ils sont foncièrement égocentrés. Ce qui les intéresse, c’est de garder le pouvoir en Chine et de flatter les sentiments nationalistes de la population. Celle-ci sait très bien qu’elle est dirigée par des tyrans, mais ne supporte pas que des étrangers le disent. C’est toujours comme ça : seuls des Chinois peuvent critiquer des Chinois. C’est ce qui me fait dire que toute tentative de perturber les Jeux ne peut que se retourner contre les Occidentaux et renforcer les liens entre gouvernement chinois et population. L’auteur de l’article offre un parfait exemple de ce que je dis. Les réflexes du sang l’emportent toujours sur la raison en cas de conflit...

    Je suis persuadé que le relais de la torche olympique va tourner au cirque dans certaines villes comme San Francisco ou Paris et qu’à Pékin meme beaucoup de touristes vont faire des choses qui ne plairont pas aux autorités. Il est à craindre que comme à Lhassa la police ne réagisse avec la violence qui lui est coutumière. On peut meme imaginer que d’éventuels manifestants se feront tabasser par des Chinois ordinaires, tant les Pékinois et autres Han sont pour les JO.

    Bref, si j’ai un conseil à donner aux Occidentaux, c’est : tenez-vous à l’écart de cette grande fete de la tribu chinoise. Laissez-les dans leur bulle en forme de "nid d’oiseau". Ce n’est pas encore demain, ni meme apres-demain, que les Han se réveilleront de leur nombrilisme...

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Parodie Humour

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité