• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Boileau419

Boileau419

Traducteur chinois/anglais, Belge francophone, né au Congo-Kinshasa, expatrié en Chine depuis 17 ans, passionné de langues anciennes et modernes, de théologie et de littérature. Jacques Ellul et Hermann Hesse sont parmi mes auteurs préférés. En politique mes idoles sont Hugo Chavez, Pim Fortuyn, Thomas Sankara et...Marine Le Pen ! De vrais rebelles, quoi.

Tableau de bord

  • Premier article le 31/08/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 670 128
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires





  • Boileau419 Boileau419 20 avril 2008 03:36

    La réponse officielle à votre question est que l’escrimeuse handicappée chinoise n’avait pas encore commencé le relais. Elle attendait de recevoir la flamme du deuxième relayeur. D’où l’absence des schtroumpfs macoutes de l’escorte chinoise. Reste qu’à mon avis cette histoire est bel et bien un coup monté.

    Regardez bien la troisième photo sur cette page du site officiel. Que voyez-vous à l’arrière-plan ? Le bus des schtroumpfs macoutes, qui se gardent bien d’intervenir sur place...

    Quant à la photo des soldats moines, on a dit qu’elle serait tirée d’un film tourné en 2003. Le problème, c’est que divers films ont été proposés. On a aussi dit que c’était une photo qui serait apparue au dos d’une revue chinoise sur le Tibet, parue elle aussi bien avant les faits de cette année. le hic, c’est que personne jusqu’à présent n’a pu produire une photo de cette revue. Bref, les arguments des pro-Chinois restent des allégations non fondées.

    Depuis quand des bidasses chinois jouent des moines tibétains dans des films ? Cette explication me parait aussi ridicule que l’afffaire du passeport intact de je ne sais plus quel pilote arabe qui s’est jeté sur les tours jumelles à New York. La tour d’acier a pris feu, l’avion s’est volatilisé, mais le passeport du terroriste égyptien a échappé à la fournaise et est tombé sur le trottoir, où un agent de police l’a ramassé...

    On nous prend vraiment pour des cons...



  • Boileau419 Boileau419 19 avril 2008 04:10

    Je suis entièrement d’accord avec ce que l’auteur dit à propos des violations de nos principes démocratiques lors du relais de la Flamme, qui a été de manière sournoise une sorte d’injection suplémentaire de dictature et d’oppression dans nos pays, où les libertés sont singulièrement en recul depuis une bonne décennie.

    On ne peut que saluer à ce propos le courage du Japon et de l’Australie d’écarter du relais les schtroumpfs macoutes chinois.



  • Boileau419 Boileau419 19 avril 2008 04:02

    Que les pro-Chinois disent le fond de leur pensée :

    Le pouvoir de gouverner, d’où vient-il ? Des fatalités historiques ? De la divinité ? De la supériorité culturelle ? Ou du consentement des gouvernés ?

    Il y en a sur ce forum (spontanément ou à la solde de la Chine) qui voudraient nous faire croire qu’en matière de politique c’est l’histoire (réinventée par eux) et aussi la modernité technologique et culturelle (incarnée par la fameuse croissance à deux chiffres de la Chine) qui justifieraient tout. Le Tibet a appartenu un certain nombre de siècles à la Chine=>donc il doit lui appartenir ad vitam aeternam ; la Chine est moderne et éclairée=>les moines tibétains d’un autre age doivent plier bagages et se soumettre ; la Chine fournit des tracteurs et des télévisions=>c’est bien payé pour la perte de la liberté.

    Contre cela il faut affirmer le primat de la volonté d’un peuple au temps présent, de meme qu’il faut affirmer la liberté d’un individu d’échapper aux conditionnements de son histoire et de son environnement pour créer son avenir. C’est tout. Ou bien le pouvoir d’un gouvernant vient du consentement de ses sujets, ou il est le produit de la violence. C’est le contrat social ou le canon.

    Il est certain que les Tibétains veulent se gouverner eux-memes et n’ont aucunement envie d’etre gouvernes par Pekin. C’est donc à une violation grossière du contrat social que l’on assiste, aussi bien au Tibet qu’en Chine (Mao s’est imposé par la violence !).

    En fait, ce principe existe aussi dans la pensée chinoise, bien que sous une forme moins claire (les Chinois sont plutot nuls en matière de pensée politique, leur histoire sur ce plan se résumant à une longue soumission à l’autorité de plus de 4000 ans) : le peuple a le droit de chasser un gouvernant qui ne respecte pas les lois du Ciel. Donc meme en Chine les sujets du Dragon céleste ont leur mot à dire et sont en théorie les acteurs de leur destinée. Par conséquent dire que le principe du contrat social est un acquis culturel occidental qui n’est pas exportable n’est pas sérieux (d’autant que l’exemple de Taiwan prouve que les Chinois aussi peuvent apprendre la démocratie).

    Dans le fond je me demande si ceux qui défendent le pouvoir communiste ne sont pas des racistes qui s’ignorent. Ils semblent penser qu’un Chinois repu (l’éternel argument des 1,3 milliards de Chinois bien nourris par les dirigeants rouges) n’a pas à demander la liberté d’expression et tous les droits dont nous jouissons. Il est encore plongé dans l’animalité et donc sans aspirations réelles de ce coté-là...

    Le fait que nos gouvernments soutiennent la Chine prouve qu’ils ne sont pas réellement démocratiques. Mais c’est là une autre question...

     

     



  • Boileau419 Boileau419 19 avril 2008 03:28

    Que les Tibétains s’en soient pris aux Han, ça ne m’étonnerait pas du tout. Cela arrive souvent en Indonésie, où les autochtones en veulent aux Chinois de dominer l’économie locale.

    Evidemment, si la cause tibétaine n’était pas incarnée par des moines, il est certain que beaucoup la trouveraient plus acceptable. Des guérilleros maoistes auraient certainement la faveur de pas mal de gauchistes et autres anti-cléricaux acharnés. Mais des restes d’une théocratie moyen-ageuse...

    La Chine a la chance d’etre à la fois communiste (de nom) et un pays asiatique. Donc, tout lui est pardonné. Si c’était des Blancs de droite qui s’en prenaient aux Tibétains, tous feraient chorus pour condamner les "affreux colonialistes sanguinaires". Et si les Tibétains coupaient en petits morceaux des commerçants blancs, ce serait oublié et justifié au nom des injustices subies de la part de l’abominable oppresseur.

    Le plus marrant dans toute cette affaire, c’est qu’on parle d’intox et de désinformation des médias occidentaux alors que chacun sait que toute la presse chinoise est muselée et ficelée comme les pieds de leurs gonzesses impériales (oh, le merveilleux passé droit de l’hommiste de la Chine !). On croit rever...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Parodie Humour

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité