• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

brunat-celine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 53 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • brunat-celine 5 mai 2019 17:13

    Meme pour l’Irak, Poutine était un traître

    Le double-jeu de Vladimir Poutine Le ministre russe des Affaires étrangères a menacé d’un veto russe la résolution anglo-américaine. Mais le jeu russe est plus subtil qu’il n’y paraît. Imprimer l’articleEnvoyer l’articleRéagir à l’article De notre correspondant à Moscou

    La Russie n’a plus aucun doute : il y aura bien une guerre contre l’Irak. A l’inverse de Jacques Chirac qui affirme vouloir tout faire pour éviter ce conflit armé, , la diplomatie russe ne s’embarrasse guère de ces considérations morales et humanitaires. Plusieurs membres influents du gouvernement ont déjà exprimé publiquement leurs convictions. A son arrivée à Téhéran mardi, le ministre de Affaires étrangères s’est dit convaincu que la guerre était inévitable. Et le week-end dernier, le ministre des Finances a indiqué que la Russie était fin prête pour faire face à la guerre : « Nous pouvons affronter tous les scénarios et nous n’avons pas peur de cette guerre » a commenté Alexeï Koudrine.

    Cette décision de Bagdad s’est traduite par une très nette inflexion de la position de la Russie, beaucoup plus menaçante à l’encontre de Saddam Hussein : « Si le régime irakien ne coopère pas davantage et plus rapidement avec les inspecteurs en désarmement, la Russie pourrait se rapprocher des positions de nos partenaires du Conseil de sécurité des Nations unies » avait menacé Vladimir Poutine : des propos interprétés comme un ralliement aux thèses américaines, d’autant que dans le même temps, George W. Bush semblait offrir des garanties à la Russie, affirmant que ses intérêts seraient préservé

    Mais c’est un ralliement en demi-teinte et presque du bout des lèvres : « Le ministre des Affaires étrangères peut dire une chose et Vladimir Poutine peut en dire une autre », estime le politologue Sergueï Markov. Et selon un diplomate occidental, « le partenariat stratégique de la Russie avec les États-Unis est primordial et toute décision diplomatique découle de ce nouveau



  • brunat-celine 5 mai 2019 17:07

    On comprend bien pourquoi Poutine était pour la guerre en Irak en jouant double jeu

    Un vrai traître !!!

    A vrai dire, la Russie, premier producteur mondial d’hydrocarbures est d’ores et déjà un bénéficiaire net de la crise irakienne ; avec une économie et un budget extrêmement dépendants des recettes pétrolières, la hausse du prix du baril n’est pas pour déplaire à Moscou même si la baisse du dollar limite l’ampleur des recettes. Cet aspect très prosaïque n’a jamais été sous-estimé par Moscou : la Russie a des intérêts financiers très spécifiques en Irak qui n’a jamais remboursé la dette contractée du temps de l’Union soviétique qui s’élève à huit milliards de dollars. Et les compagnies pétrolières russes qui sont aujourd’hui le fer de lance de l’économie ont des visées très précises sur les ressources irakiennes : le géant Loukoïl avait déjà signé un contrat prometteur résilié unilatéralement par l’Irak à la fin de l’année dernière



  • brunat-celine 5 mai 2019 17:02

    Vous pouvez toujours rêvez que Poutine vienne sauver le monde !!! hahaha hahaha



  • brunat-celine 5 mai 2019 17:01

    Comme les pays arabes détruits avec l’aide qu’apporte Poutine aux USA, Israël et à l’Europe

    La Russie et la Chine fait partie du nouvel ordre mondial. La Russue, comme l’Iran, la Turquie et les pays du Golfe sont alliés des Etats-Unis, de l’OTAN, de l ONU, de l’Europe et d’Israel. Le but de tous ces pays est la destruction des pays arabes ainsi que de leur population.

    L’avenir est fait de dictatures et de nazisme pour les pays occidentaux et l’avenir des pays arabes est fait de destructions et massacres et Poutine est le chef de cette coalition sanguinaire. Il reprend le role des Etats-Unis qui sont derrière lui.

    Poutine suit les projets du Nouvel Ordre Mondial et est un citoyen d’honneur de la City, elle qui finance toutes les guerres. Ses conseillers sont à 80% des oligarques juifs. Poutine lui-même finance toute l’extrême droite en Europe (y compris le Front National, avec des dons de plusieurs millions d’euros). Pareil qu’Hitler et le nazisme qui étaient soutenus par les banquiers. Exactement la même chose. Poutine appartient à l’OTAN et est allié aux USA et Israel, il va juste détruire tous les pays arabes, exterminer tous les sunnites , c’est tout. Dès que Poutine et Trump Netanyahou vont s’associer, le monde va sombrer dans le chaos total. Des centaines de millions de morts supplémentaires pour servir les intérêts d’Israel et du grand capital .



  • brunat-celine 5 mai 2019 16:47

    Ils préparent ensemble la déstabilisation du Venezuela

    Trump et Poutine ont évoqué le Venezuela lors d un échange téléphonique

    Par AFP - Washington - 03/05/2019 - 18:09

    Trump évoque un échange « très positif » avec Poutine sur le Venezuela

    AFP

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité