• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

brunat-celine

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 53 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • brunat-celine 5 mai 2019 16:45

    Moscou

    10h29 , le 28 juillet 2018

    Par

    Alexis Boisselier

    Le président russe Vladimir Poutine a répondu favorablement à l’invitation de Donald Trump. La rencontre devrait avoir lieu l’année prochaine.

    Donald Trump et Vladimir Poutine lors de leur rencontre à Helsinki. (Reuters)

    Partager sur :

    Entre Donald Trump et Vladimir Poutine, c est le bal des politesses. Depuis leur rencontre à Helsinki le 16 juillet, les deux dirigeants multiplient les amabilités. Alors que le président américain avait invité il y a quelques jours son homologue russe à Washington, ce dernier a répondu qu il était pret à se rendre dans la capitale américaine. En retour, il a meme invité Donald Trump à Moscou. « Le président Trump attend avec impatience de recevoir le président Poutine à Washington après la Nouvelle année, et il est ouvert à une visite à Moscou après la réception d’une invitation formelle », a répondu la Maison blanche dans un communiqué.

    Lire aussi - Trump : pourquoi meme les Républicains ont été choqués par ses déclarations face à Poutine

    Initialement envisagé pour l’automne à Washington, le prochain sommet Trump-Poutine aura finalement lieu « l’année prochaine », avait annoncé mercredi l exécutif américain



  • brunat-celine 5 mai 2019 16:44

    Continuez à croire que Poutine anti système !!! hahaha hahaha mdr



  • brunat-celine 5 mai 2019 16:43

    lors d’un face-à-face inédit

    18h17 , le 16 juillet 2018, modifié à 20h30 , le 16 juillet 2018

    Par

    Arnaud Focraud

    Donald Trump et Vladimir Poutine ont participé lundi en Finlande à un sommet bilatéral très attendu, qui avait pour objectif d’apaiser les relations américano-russes. La proximité affichée par le président américain a scandalisé des élus démocrates mais aussi des figures républicaines.

    Vladimir Poutine et Donald Trump ont participé à un sommet historique à Helsinki, en Finlande. (Reuters)

    Partager sur :

    Proximité de circonstance ou détente durable ? Lundi à Helsinki, en Finlande, Donald Trump et Vladimir Poutine ont participé à un sommet très attendu qui visait à réchauffer des relations fébriles entre les Etats-Unis et la Russie. Les deux intéressés ont en tout cas loué les mérites de leur rencontre. « Nous avons eu un dialogue direct, ouvert et très productif », s’est félicité le dirigeant américain au cours d’une conférence de presse conjointe. « Les pourparlers se sont tenus dans une atmosphère franche et de travail. Je les considère très réussis et très utiles », a appuyé le président russe, qui a expliqué avoir accepté cette rencontre car son homologue avait pour ambition de « normaliser les relations russo-américaines ».

    Lire aussi - Donald Trump voit dans l’Union européenne un « ennemi »

    Avant cela, les deux hommes ont eu un tete-à-tete historique qui a duré plus de deux heures dans un salon du palais présidentiel de la capitale finlandaise, qui a une longue tradition d’accueil de sommets Est-Ouest. Ils étaient accompagnés seulement de deux interprètes, avant un déjeuner de travail élargi avec leur délégation respectiv



  • brunat-celine 5 mai 2019 16:39

    Poutine est entouré par des 80%d’oligarques juifs sionistes

    Le vrai président des USA est le gendre de Trump l’israélien Jared Kushner propulsé conseiller spécial de Trump

    Le petit fils de Trump se prénomme Théodore en hommage à Théodore Herzl fondateur du sionisme

    France USA Russie =Israël CQFD

    La prodigieuse histoire d’amour entre Trump, Poutine et Nétanyahou

    Dans la campagne pour être reconduit à son poste, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou a réussi le tour de force d’obtenir le soutien de Donald Trump et de Vladimir Poutine. Qualifiez-le d’escroc ou de va-t’en guerre, mais qui d’autre que le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou pourrait se vanter d’avoir tenu deux sommets réussis avec les présidents Donald Trump et Vladimir Poutine, le tout à quelques jours des élections israéliennes ? Ses motivations immédiates sont claires, mais il y a quelque chose qui va au-delà de son utilisation manifestement habile de la diplomatie à des fins électorales. Il y a des dimensions stratégiques plus importantes à de telles réunions.Comment un dirigeant d’un tout petit État, politiquement contesté et corrompu, a-t-il réussi à amener les deux superpuissances mondiales à faire ce qu’il leur demandait et à respecter son calendrier ? La réponse réside dans l’amitié tripartite qui s’épanouit depuis un certain temps et qui pourrait façonner le Proche-Orient pour les années à venir.Tout a commencé par une réunion dans la Trump Tower à la fin septembre 2016. Le premier ministre Nétanyahou, qui était à New York pour le sommet annuel de l’ONU, est venu rencontrer Donald Trump, le candidat républicain à la présidentielle américaine. La rencontre s’est rapidement transformée en master class de géopolitique mondiale, selon l’ancien conseiller Trump Steve Bannon. Le premier ministre israélien chevronné, fort de quatre mandats, a formé le milliardaire novice en politique sur l’importance des relations entre les États-Unis et Israël à l’ombre des réalités amères du Proche-Orient. Les deux se sont bien entendus. Énormément.



  • brunat-celine 5 mai 2019 16:30

    @titi Poutine ami Saddam Hussein Poutine ami de Kadafi Poutine ami de Maduro et Maduro va tout simplement tomber lui aussi grâce au traître Poutine

    Poutine est tout sauf un phénomène de foire ! Il joue un rôle majeur dans toutes les déstabilisations dans le monde. En fait, il joue systématiquement double jeu : il prétend être l’allié de pays comme l’Irak, la Libye de Kadhafi ou le Venezuela de Maduro puis il en profite pour leur soutirer des informations, les surveiller au profit des USA, auxquels il est en fait allié malgré les apparences !

    Ce fut le cas aussi en Irak où Poutine a confirmé la propagande de Bush pour appuyer ses attaques, comme le montre cette dépêche Reuters du 19 juin 2004 :

    « Moscou - Vladimir Poutine a déclaré hier que la Russie avait informé à plusieurs reprises Washington du fait que l’Irak de Saddam Hussein préparait des attentats sur le territoire américain, confirmant ainsi une thèse défendue par l’administration Bush. »

    Poutine a conforté Bush pour attaquer l’Irak et a envoyé Primakov à Saddam Hussein en 2003 pour lui dire de quitter le pouvoir comme le prouve cet extrait :

    "Evgueni Primakov dirigé les services secrets, été ministre des Affaires étrangères et enfin Premier ministre.

    C est un spécialiste du Moyen-Orient, où il a passé de très nombreuses années jusqu à devenir le meilleur expert russe de la région.

    Il a bien connu en particulier Saddam Hussein

    Le récit par Primakov de son dernier entretien avec Saddam est saisissant : < J ai rencontré Saddam pour la dernière fois à la fin de février 2003, trois semaines avant le déclenchement par les Américains d une nouvelle guerre contre lui, cette fois pour le renverser.

    Le président Poutine m’a chargé de lui porter un dernier message, à lui délivrer personnellement, en tete à tete. S il suivait sans délai la recommandation qui venait de Moscou, il pouvait encore éviter la guerre : le président Poutine lui conseillait dans le message qu il m avait confié de démissionner volontairement de la présidence et de laisser le Parlement appeler à des élections démocratiques pour le remplacer. Pour éviter de créer un vide complet, source d instabilité, il pourrait conserver la responsabilité du parti Baas."

    Juste ces 2 textes montrent que Poutine est un allié de longue date des USA tout en ayant fait semblant d’être l’ami de Saddam et de Kadhafi : il a fourni des informations aux américains pour aider à les faire tomber. Bref, c’est un traître !

    Après, si vous ne restez que sur Agoravox et chez les faux dissidents comme Soral, vous continuerez à soutenir Poutine qui est en fait l’allié des USA et d’Israël. C’est le même topo pour l’Iran qui est aussi l’allié des occidentaux.

    Tout le discours selon lequel la Russie et l’Iran s’opposent aux USA et à Israël est de la désinformation.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité