• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

redneck

redneck

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 173 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • redneck Boris 1er mai 2016 18:21

    @olala

    Votre propagande islamiste les français en ont plus que marre, tout cela se payera un jour.



  • redneck Boris 1er mai 2016 18:10

    C’est l’Islam qui menace la Paix dans le Monde, pas le sionisme.
    Ceux qui affirme le contraire sont complice des islamistes.




  • redneck Boris 1er mai 2016 11:29
    A R P A C
    Association pour le Rétablissement du Port d’Arme Citoyen

    Nous demandons le rétablissement du droit au port d’arme aux conditions suivantes :

    • Être volontaire
    • Être de nationalité française
    • Être majeur responsable
    • Ne pas avoir d’antécédents judiciaires
    • Ne pas avoir d’antécédents psychiatriques
    • Satisfaire à une enquête de moralité par la police
    • S’entraîner régulièrement dans un stand de tir
    • Obtenir un certificat médical d’aptitude et une autorisation de détention d’arme de catégorie B selon les conditions déjà prévues par la loi en vigueur
    • Passer un permis de port d’arme théorique et pratique concernant le maniement, la législation et l’usage d’une arme de poing de catégorie B, une formation égale à celle des forces de l’ordre
    • Porter son arme de poing de façon discrète et non visible

    Nous demandons à tous ceux qui soutiennent l’idée du port d’arme, de partager ce site et de nous suivre sur facebooket twitter : nous avons besoin de vous.

    1 suivi, 1 partage, 1 ami renvoyé à notre adresse : rien n’est trop petit pour participer au lancement de cette première en France.

    Voir notre page : Pourquoi le port d’arme ?




  • redneck Boris 1er mai 2016 09:00
    La peur des armes analysée par une psychiatre 

    http://arpac.eu/lhoplophobie-analysee-par-une-psychiatre


  • redneck Boris 1er mai 2016 08:58

    Le lobby anti-arme 


    Le devenir du droit et des libertés sur le plan des armes se joue sur plusieurs niveaux qui interagissent mais qui sont indépendants.

    Au niveau mondial il y a ce que l’on nomme la doctrine pacifiste ce que j’appelle moi la doctrine totalitariste ou collectiviste.

    Ces gens veulent la prohibition totale. Ils voient le droit des pays occidentaux comme un anachronisme légal et ont la vision que la norme mondial est la prohibition.
    Si on comprend que la majorité des nations siégeant à l’ONU ne sont pas des démocraties et que dans le package anti arme se cache celui de ne pas pouvoir alimenter un mouvement citoyen de contestation à l’ordre établi on comprend un peu mieux le jeu de ces gens et dans cette perspective des pays comme le Canada ou le Japon jouent le rôle des idiots utiles....et au niveau de nos pays ce sont des ONG type amnesty international qui se prostituent contre le droit des armes en échange d’un financement de leurs activités.

    La technique revendiquée de ces gens c’est le grignotage du droit et des libertés par un procédé qui se nomme « aménagement raisonnable » l’idée est de contester un point dans chaque pays où il reste un droit en la matière et de présenter aux autres les restrictions obtenues comme la démonstration de l’utilité de cette prohibition. Par ex dans tel pays on va s’attaquer aux calibres « déraisonnables » mener campagne pour interdire pex le cal .50 ou le 338 lapua magnum.... on va prendre pour exemple des pays où ce droit n’existe pas pour argumenter de l’inutilité de celui-ci....ailleurs on va se battre sur la capacité d’un chargeur ou la quantité de chargeurs avec exactement la même méthodologie etc etc etc....

    Au niveau des nations, le jeu c’est qu’avons nous à perdre ? Qu’est ce que cela risque de me couter d’être prohibitionniste ? Ou quels types d’interdits ai-je déjà engrangé que je ne souhaite pas remettre en cause ?
    Dans le cas d’un pays comme la grande Bretagne être prohibitionniste au niveau de l’Europe ne lui coute strictement rien et même plus ne pas l’être c’est risquer de voir contester la légitimité de la décision politique de 1996. Pour d’autres pays comme la France ou la Belgique le droit des armes est perçu comme une marchandise qui peut être échangée contre une autre. Et bien sur il faut ici considérer le jeu des influences ce que je nomme les lobbys et le pouvoir de nuisance des ONG je pense au GRIP ou au MOC en Belgique mais il y en a bien d’autres avec des agendas plus ou moins cachés.

    La technique revendiquée à ce niveau c’est le grignotage émotif à savoir réduire progressivement le droit pour parvenir à la prohibition en s’appuyant sur des faits criminels ou terroristes qui conditionnent la population à concéder des droits en échange de ce qu’elle pense être de la sécurité.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité