• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Caroline Courson

Caroline Courson

Après des études de Lettres Classiques, je me suis fourvoyée dans des licences d'Archéologie et de Psychologie, avant de rentrer dans le rang en obtenant le diplôme du CELSA au sein de deux sections différentes, journalisme et publicité (oui, c'est antinomique, mais il faut bien vivre !).
J'ai partagé mon temps entre des chantiers archéologiques (qui se font rares depuis la crise), l'écriture de livres pour enfants, la publicité et le journalisme (free-lance), la conception de pièces de théâtre et de scénarios pour ballets contemporains, ainsi que les cours dans l'enseignement supérieur ("Techniques d'expression" en IUT et Ecoles d'ingénieurs).
Bien que vivant en pleine campagne, je garde toujours un oeil curieux braqué sur le monde, et les articles que j'écris, qui concernent plutôt une certaine vision critique de la société que l'actualité proprement dite, sont souvent assez iconoclastes, et essaient de faire montre d'un humour pas toujours bien percu !

Tableau de bord

  • Premier article le 19/05/2012
  • Modérateur depuis le 23/05/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 38 300 1043
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 460 317 143
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Caroline Courson Caroline Courson 20 mai 2012 14:17

    Rocla (haddock), si vous échappez à « excisez-moi », ça passe bien smiley !!!



  • Caroline Courson Caroline Courson 20 mai 2012 14:12

    J’en parle sans arrêt à Eric Zemmour, mais il ne veut rien entendre, il est buté ! Cela dit, je l’aime bien quand même, ses analyses économiques ont l’avantage de l’indépendance et de la justesse, ça n’est pas si fréquent...


    Mais voyons, soleil soyeux au joli nom de lingerie féminine, n’aviez-vous pas compris que tout était idéologique, et heureusement : cela signifie que l’on peut exprimer et partager ses idées, une incommensurable liberté qu’il faut apprécier à sa juste valeur !


  • Caroline Courson Caroline Courson 20 mai 2012 10:52
    Cher Easy,

    Je ne prône rien du tout, je donne juste à lire et peut-être à penser ! En ce qui concerne le terrain de chasse, je crois avoir légèrement dépassé l’âge, et mes proies potentielles ont elles aussi atteint la date limite de péremption... Et je ne veux surtout « mettre la main » sur personne, que m’en gardent tous les dieux de l’Olympe !!!

    En ce qui concerne la psychanalyse, merci du conseil, j’ai déjà beaucoup donné.

    Vous êtes très gentil de me prédire un avenir mêlé de Sisyphe et de Tantale, ainsi qu’une passion ravageuse et mortelle, je l’attends de pied ferme. Après tout, ne faut-il pas imaginer Sisyphe heureux ? Pour Tantale, c’est moins sûr - mais je ferai avec...


  • Caroline Courson Caroline Courson 20 mai 2012 10:45

    Chère Loatse,


    Vous ne fûtes certainement pas sans comprendre que mon article était volontairement (et de manière un peu humoristique !) très provocateur, sous-tendu par mon style personnel (que vous me dites aimer, et j’en suis très flattée) qui par nature l’est aussi...

     Ne me faites donc pas de mauvais procès : je ne veux imposer aucune opinion, je respecte trop celle de mes semblables quelles qu’elles soient, simplement faire un peu réfléchir, réagir, polémiquer en allant un peu au-delà des idées reçues traditionnelles (Il semblerait qu’on soit en train de le faire, j’en suis donc ravie.).

    Mais n’en tirez surtout aucune conclusion hâtive sur ma vie personnelle, on n’est pas ce que l’on écrit ! Je vous rassure donc : je suis loin d’être une frustrée de l’amour qui se réfugierait dans la dégustation compulsive de nourritures terrestres. Rien qu’une femme « normale », et ça tombe bien, c’est très à la mode en ce moment !


  • Caroline Courson Caroline Courson 19 mai 2012 11:56

    Merci à vous, Romain .


     Il est vrai que les choses évoluent, mais pas assez à mon goût ...
    Et je ne résiste jamais au plaisir d’un peu de provoc’ pour faire bouger la société !

    Pour info, je viens de retrouver avec étonnement quelques idées similaires dans le livre d’Aldo Naouri très mal intitulé « Les belles-mères, les beaux-pères, leurs brus et leurs gendres », et qui est en fait une étude psycho- sémantico-anthropologique sur le couple absolument passionnante (Odile Jacob, 2011).
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité