• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Caroline Courson

Caroline Courson

Après des études de Lettres Classiques, je me suis fourvoyée dans des licences d'Archéologie et de Psychologie, avant de rentrer dans le rang en obtenant le diplôme du CELSA au sein de deux sections différentes, journalisme et publicité (oui, c'est antinomique, mais il faut bien vivre !).
J'ai partagé mon temps entre des chantiers archéologiques (qui se font rares depuis la crise), l'écriture de livres pour enfants, la publicité et le journalisme (free-lance), la conception de pièces de théâtre et de scénarios pour ballets contemporains, ainsi que les cours dans l'enseignement supérieur ("Techniques d'expression" en IUT et Ecoles d'ingénieurs).
Bien que vivant en pleine campagne, je garde toujours un oeil curieux braqué sur le monde, et les articles que j'écris, qui concernent plutôt une certaine vision critique de la société que l'actualité proprement dite, sont souvent assez iconoclastes, et essaient de faire montre d'un humour pas toujours bien percu !

Tableau de bord

  • Premier article le 19/05/2012
  • Modérateur depuis le 23/05/2012
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 38 300 1043
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 460 317 143
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Caroline Courson Caroline Courson 19 décembre 2012 16:57

    C’est exactement ce que je voulais exprimer dans ce billet : ils attendent QUOI les ouvriers ???

    La fin du monde, peut-être ???


  • Caroline Courson Caroline Courson 19 décembre 2012 16:55

    Bonjour Gabriel,

    Le problème c’est que ni Ayrault ni Flamby n’ont aucun pouvoir ! Ils ont, en plus, voté unanimement la TSCG qui donne tous les pouvoirs financiers concernant la France à l’Union Européenne.

    En conséquence, que peut-on espérer d’eux à part quelques miettes dans ce genre-là ? ce qui est étonnant, c’est le nombre minime de protestations sur le sujet : tout le monde se laisse avoir sans rien dire. Etonnant, non - comme disait Pierrot ?


  • Caroline Courson Caroline Courson 19 décembre 2012 16:50

    Merci Jason !

    Oui, vous avez raison, l’humour est un arme. Mais espérons que force et rage suivront, ce qui semble peu probable !

    C’est incroyable de voir le nombres d’articles et de commentaires sur le cas Depardieu qui n’est jamais qu’un non-évènement très accessoire dans une période de crise très dure - alors qu’il n’y a rien, ou si peu, sur ce scandale national qui touche des millions de personnes, déjà défavorisées au départ !!!

    3 centimes de l’heure pour faire patienter les salariés les plus pauvres, et personne ne crie, personne n’hurle : ça passe comme une lettre à la poste...C’est quand même incroyable !!!
    En conséquence, peut-on encore espérer quoi que ce soit quant à la capacité d’indignation et de révolte des Français ?

    Je n’ose même pas répondre, j’ai honte.


  • Caroline Courson Caroline Courson 18 décembre 2012 21:42

    Eh bien je vais m’offrir ça en attendant l’heure du réveillon...

    Merci, sans toi je n’aurais même pas penser y mettre les pieds. Je voulais voir « Trois mondes ».

    Allez, je fais les deux si les horaires s’y prêtent ! 


  • Caroline Courson Caroline Courson 16 décembre 2012 18:43

    "A force de marcher dans les bouses laissées nonchalamment par la droite dans le débat public comme « les frontières », « l’identité nationale », la « souveraineté », la gauche a oublié qu’il fut un temps où elle était internationaliste. 

    Comme Ségolène Royal en 2007, elle préfère désormais la Marseillaise à l’Internationale : c’est le socialisme national, une ficelle aussi puissante intellectuellement que l’horoscope du Républicain Lorrain. On sent bien que les gars sont quand même au bout du rouleau pour sortir des âneries pareilles. Sérieusement, qui en a quoi que ce soit à talquer d’être français, belge, fidjien du moment que la tirelire est au chaud ? Pensent-ils vraiment que Depardieu va revenir, la queue entre les jambes cachée sous son gros ventre et plein de contrition parce qu’il a peur que Marianne refuse de le reconnaître comme un de ses enfants ? Les bourgeois ont inventé la nationalité pour que les péquenots fassent un rempart de leurs corps autour de leur propriété, ils y renonceront aussi facilement si les péquenots veulent une part du gâteau.

    Et puis quand on y pense bien, puisqu’on parle de déchoir de la nationalité les richards qui se font la belle, pourquoi ne pas accorder automatiquement la citoyenneté française aux immigrés qui payent leurs impôts chez nous ? Certes, Manuel Valls pourrait en faire une crise d’urticaire, mais puisque les socialistes ont décidé subitement de remettre les questions de patriotisme au goût du jour, c’est au moins une idée que Marine Le Pen ne leur piquera pas. D’ailleurs, je suis à peu près certain que si la Palestine se dotait d’un régime fiscal aussi avantageux que celui du Liechtenstein, l’ONU serait moins radine sur les modalités d’adhésion au club. Si vraiment on veut finasser, on peut aussi rappeler à nos éminents patriotes gouvernementaux qu’on attend toujours la grande réforme fiscale marquée du sceau de la justice que le candidat Hollande a promise pendant la campagne électorale. Une bande de pigeons mesquins et apatrides prêts à crever pour leur plus-values peut-elle légitimement se mettre en travers du chemin de la prestigieuse patrie-des-droits-de-l’Homme- que-si-elle-existait-pas-le-monde-serait-moins-beau ? Et Madame Parisot, qui soutient Mittal contre l’État, ne devrait-elle pas être déchue de la nationalité et renvoyée manu militari au Luxembourg ou aux îles Caïman ? Le comique Maurice Lévy, qui cumule les jetons de présence pour des activités qui ne produisent que dalle, est-ce vraiment un patriote ? Non, mais Depardieu est plus gros et plus visible, tant il est vrai qu’un sanglier est plus facile à viser qu’un pigeon.

    (Jonathan Hoesch - Le Graoully Déchaîné)

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité