• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Chem ASSAYAG

Chem ASSAYAG

Au carrefour de plusieurs mondes : je travaille dans le secteur de la high-tech et des nouveaux médias depuis de nombreuses années, oenophile (j'ai créé une entreprise dans l'univers du vin), amateur de photo et photographe amateur, passionné d'arts plastiques, et auteur (poésie, nouvelles, textes journalistiques...Voir ici), Très actif sur Agoravox à ses débuts (par exemple j'ai participé au livre Présidentielle 2007.).
J'anime le blog NEOTOPIA
 
 
 
 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 13/06/2005
  • Modérateur depuis le 05/07/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 105 186 4020
1 mois 2 4 149
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 128 94 34
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Chem ASSAYAG Chem ASSAYAG 31 août 2005 18:21

    Je suis globalement étonné par la nature des commentaires ; apparemment il est difficile d’aborder ce sujet calmement, pourtant la question est légitime. Une chose me paraît fondamentale : ce débat n’a de sens que dans la mesure où on se pose la question de « Quelle Europe ? ». Si par là on entend essentiellement une zone de libre échange avec des politiques communes faibles dans les domaines sociaux, diplomatiques ou militaires, à la limite tout le monde pourrait être membre de cette Europe. Si on pense par contre l’Europe comme communauté de destin partageant, au delà des questions économiques, la même défense, la même politique étrangère, les mêmes normes sociales et juridiques (et cela veut dire à terme un positionnement commun sur des questions complexes comme l’euthanasie, les manipulations génétiques....) alors le débat devient fondamental. Dans ce contexte (« Europe de destin ») il y’a alors une questions importante à poser : la Turquie est-elle prête à suivre ce modèle ? Et là nous voyons bien qu’il serait très difficile de répondre aujourd’hui, c’est pour cela qu’un partenariat fort entre l’Union et la Turquie, permettant par exemple à celle-ci de bénéficier de l’ensemble des poltiques écoomiques de l’Union sans en être membre ne me paraît pas stupide.

    PS



  • Chem ASSAYAG Chem ASSAYAG 25 août 2005 17:28

    Je suppose que votre dernier paragraphe concerne mon commentaire « Ce qui me semble aussi »inquiétant« que les résultats c’est l’évidence d’un prisme anglo-saxon dans l’étude elle même alors qu’elle est faite par des chinois (5 universités non anglophones dans les 50 premières au niveau mondial !!!). » Vous n’avez pas bien lu ; je ne parle pas d’adopter des critères français car je me réfère à la quasi-absence d’universités non anglophones (ce qui semble se réduire pour vous à la France) dans la tête du classement (la première étant celle de Tokyo en vingtième position....). Une telle hégémonie, traduit, au delà de critères de qualité évidents dans l’enseignement universitaire anglo-saxon, une hégémonie idéologique au mois aussi importante. Cordialement,

    CA

    PS je ne suis pas enseignant, et ne vois d’ailleurs pas en quoi il serait critiquable de l’être.



  • Chem ASSAYAG Chem ASSAYAG 28 juillet 2005 18:49

    Votre analyse est intéressante et juste en grande partie. Mais plus prosaïquement je crois que nos hommes politiques, dans la foulée du 29 mai, se sont dits que Danone était une bonne occasion de flatter l’électeur, supposé franco-français, anti mondialisation et hostile à l’économie libérale, dans le sens du poil. Par ailleurs il est toujours plus facile de faire du bruit et de mobiliser sur Danone (tout le monde boit de l’eau ou mange des biscuits) que sur le groupe Taittinger (moins fréquent d’aller dans un hôtel du luxe, ou d’acheter du Baccarat), par ailleurs détenu par quelques riches héritiers sur le sort desquels personne ne pleurera.



  • Chem ASSAYAG cass 10 juillet 2005 10:51

    Tout cela est un peu confus pour le moins : quatre attentats dont trois simultanés dans le métro alors qu’à l’origine on vise Nethanyaou...allons, allons, on ne ressort encore une fois la théorie du complot, car si on nous cache des choses c’est qu’elles sont inavouables. Cela ressemble à de la propagande très désagréable bien plus qu’à du journalisme.



  • Chem ASSAYAG Cass 5 juillet 2005 14:55

    Cela fait bien longtemps que Microsoft est passé du côté obscur ! Il est clair (sans jeu de mots) que l’objectif d’un certain nombre de sociétés majeures (Microsoft, Google..) de l’univers informatiques/internet est de collecter le plus de données possibles sur l’utilisateur afin de lui faire le maximum de propositions commerciales. Ce que je trouve paradoxal c’est que les dites sociétés ne savent déjà pas exploiter de façon pertinente la masse de données déjà collectées.. Ca s’apparente vraiment à la course à l’échalote !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité