• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christelle Néant

Christelle Néant

Fondatrice de Donbass Insider, un média indépendant basé à Donetsk, je couvre le conflit du Donbass et la vie des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk sur le terrain.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/10/2016
  • Modérateur depuis le 06/10/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 624 3614 14402
1 mois 20 89 371
5 jours 4 32 212
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6344 4503 1841
1 mois 87 79 8
5 jours 14 13 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christelle Néant Christelle Néant 15 octobre 13:16

    @exol
    https://www.ifop.com/publication/le-regard-des-francais-sur-la-russie/
    Plus de deux Français sur trois estiment que le pouvoir russe porte une responsabilité importante, d’une part, dans la diffusion de « fake news » sur les réseaux sociaux, notamment lors des campagnes électorales (68%), et d’autre part, dans les cyberattaques visant des entreprises ou des institutions en France ou ailleurs (70%).

    Donc plus de 2/3 des Français gobent la propagande négative contre la Russie... Donc cet article que j’ai traduit a raison....



  • Christelle Néant Christelle Néant 15 octobre 12:45

    @JL
    Le ragnarök pour faire court (et très approximatif) c’est la « fin du monde » (bon en fait fin d’un monde) vue par la mythologie nordique https://fr.wikipedia.org/wiki/Ragnar%C3%B6k



  • Christelle Néant Christelle Néant 15 octobre 12:41

    @William
    Non ce n’est pas une argutie, ca s’appelle appliquer le droit à la lettre. La Crimée est devenue indépendante avant l’Ukraine, elle était donc de facto un état indépendant. De plus vous ne comprenez absolument pas ce qu’est une république autonome. Ni ce que cela recouvre du fait qu’elle est dotée d’un parlement et d’une constitution. Vous ne savez pas non plus que la Russie est une fédération, et que plusieurs de ses membres sont des républiques autonomes, qui ont leur propre constitution, dont la Crimée, qui a rejoint la Russie à sa propre demande. Et enfin, vous ne savez pas non plus manifestement que Sébastopol n’avait pas été donnée à l’Ukraine par Kroutchev, et qu’elle a donc été prise de force par Kiev.
    Votre règle pour la validité d’un référendum n’est inscrite nulle part dans la charte de l’ONU. C’est une règle sortie du chapeau par les occidentaux pour essayer de dénier le droit à certains de faire valoir leur droit à l’auto-détermination. De plus le référendum de 1991 correspond à vos « règles » puisqu’il a été fait dans le cadre de la loi du pays englobant, et donc est valable, donc aurait dû être respecté. Fin de l’histoire.
    Si 90% d’une population ne veut plus vivre sous le contrôle du pays mère, après un coup d’État mené par des néo-nazis, le renversement anticonstitutionnel du chef de l’État, et la réduction de leurs droits, cela doit être respecté.
    Encore une fois, l’Occident a reconnu le référendum du Kosovo qui ne colle pas à vos « règles ». À partir de là l’Occident n’est pas légitime pour gueuler contre la validité du référendum en Crimée et celui du Donbass, et encore moins imposer des sanctions à la Rusie à cause de ça. Encore une fois on ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre, etc. Il faut être cohérent à un moment.
    Concernant le Donbass, eh non tout mouvement populaire n’est pas forcément conduit par des meneurs. Les Gilets Jaunes en ont été la preuve en France. Un mouvement de constestation peut naître spontanément de manière populaire. De plus au départ la demande des manifestations était juste plus d’autonomie, voire la fédéralisation du pays. Quand les Flamands ont réclamé la même chose, Bruxelles a pas envoyé ses chars à Anvers que je sache ? Non ils ont négocié. Kiev a voulu jouer le silence et c’est là que ca a dégénéré. Pas à cause d’histoire de meneurs. Mais parce que les gens en ont eu marre de nourrir la capitale à leurs dépends et de se faire en plus cracher sur la gueule. Le peuple du Donbass c’est un peuple avec un caractère et un sens du patriotisme très fort. C’est pas des gens qui se laissent marcher dessus sans rien dire. Va falloir que vous l’intégriez ça.
    Concernant la Tchétchénie, vous oubliez la composante terroriste islamiste financée et soutenue par les USA. C’est surtout ça que la Russie a combattu : une ingérence étrangère dans ses affaires qui a utilisé des terroristes menant des attentats sur le territoire russe. Oublier un élément aussi important dans l’équation c’est soit malhonnête soit parler d’un sujet que vous ne maîtrisez pas.
    Enfin concernant les armes, les deux républiques populaires ont commencé les combats avec trois fois rien. Nous n’étions pas « à ce point armés » comme vous dites. Bien au contraire, au début il n’y avait pas assez d’armes pour tous les combattants !! Encore une fois vous prouvez que vous l’ouvrez sans maitriser le sujet et sans savoir ce qui s’est réellement passé.



  • Christelle Néant Christelle Néant 15 octobre 00:23

    @William
    Oh et j’ajoute que vos arguties ne changent rien au fait qu’en 2014 la Crimée était une république autonome, dotée d’une constitution propre et d’un parlement apte légalement à décréter la tenue d’un référendum. Du point de vue du Droit international, le référendum d’auto-détermination de la Crimée est 100% légal.



  • Christelle Néant Christelle Néant 15 octobre 00:18

    @William
    Vous êtes d’une mauvaise foi crasse. C’est juste effrayant. La Crimée a déclaré son indépendance en 1992 après le référendum de 1991, et elle a été reprise de force par l’Ukraine, en violation de la volonté exprimée par le peuple lors d’un référendum totalement légal. On n’est pas dans le contexte du référendum illégal de la Catalogne. De plus la Crimée avait été donnée à l’Ukraine par Kroutchev en violation de la constitution soviétique, car il n’a pas (entre autre) consulté les Criméens là-dessus comme il aurait dû le faire. Le fait que la Crimée n’ait pas eu le temps de lancer la longue procédure de reconnaissance par l’ONU ne change rien au fait qu’elle a été indépendante, puisqu’elle a voté avant que l’Ukraine ne vote à son tour pour devenir indépendante. Un référendum c’est pas un morceau de papier toilette bordel. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est inscrit dans la charte de l’ONU. Faut le respecter ou arrêter de me parler de la nécessité d’être reconnu par l’ONU. On peut pas vouloir le beurre, l’argent du beurre, le c.l de la crémière et son sourire en prime.
    Concernant les problèmes gaziers entre Ukraine et Russie, vous oubliez que c’est l’Ukraine qui a commencé la guerre du gaz en ne payant pas ses factures et en volant du gaz destiné aux européens lors du passage dans ses tuyaux. C’est comme ça que tout ce merdier a commencé. Vous qui aimez parler de « torts », ils sont clairement du côté de Kiev. C’est l’Ukraine qui a rendu son réseau non attractif à coup de dettes non payées, de vol, puis de harcèlement judiciaire pour essayer de voler encore de l’argent à Gazprom.
    Enfin concernant le Donbass, non ce ne sont pas des meneurs qui ont impulsé la phase d’insurrection armée. La prise des bâtiments administratifs et ceux de l’armée et du SBU a été quelque chose de spontané (des armes y ont d’ailleurs été récupérées, y compris des RPG, et autres armes de guerre), et la prise des armes s’est faite quand Kiev a envoyé l’armée. Ce ne sont pas des meneurs qui ont dit aux hommes « aux armes » ils l’ont fait d’eux mêmes. Il y a une chose que vous ne comprenez toujours pas : ici le patriotisme est une valeur importante partagée par la majorité. La plupart des hommes d’ici, comme en Russie, vont spontanément défendre leur famille et leur terre. Pour les armes, si vous aviez lu le texte sur le site Les Crises vous sauriez d’où elles viennent. Ras le bol de vous envoyer des sources que vous ne lisez pas. Encore une fois le peuple du Donbass n’a pas été entraîné par une dynamique issue de meneurs, il a lui même décidé de son destin en 2014. D’ailleurs je rappelle que le référendum du 11 mai 2014 a été organisé par la population à l’encontre de la demande de Moscou, qui voulait essayer de calmer le jeu pour régler ça de manière diplomatique.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès