• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christelle Néant

Christelle Néant

Fondatrice de Donbass Insider, un média indépendant basé à Donetsk, je couvre le conflit du Donbass et la vie des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk sur le terrain.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/10/2016
  • Modérateur depuis le 06/10/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 623 3608 14336
1 mois 20 84 321
5 jours 4 29 158
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6338 4497 1841
1 mois 81 73 8
5 jours 9 8 1

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christelle Néant Christelle Néant 13 octobre 20:31

    @Guy19550
    Bullshit, bullshit et bullshit.



  • Christelle Néant Christelle Néant 13 octobre 19:03

    @William
    Bon avant de répondre ALLEZ LIRE CE QUE JE VOUS ENVOIE http://stoprussophobie.info/index.php/top-actu-menu/item/95-qui-a-annexe-la-crimee c’est PENIBLE que vous répétiez les mêmes bêtises et contre-vérités contraires aux FAITS.
    Non au moment de la signature du mémorandum la Crimée n’avait pas encore été reprise par l’Ukraine par la force (en violation du référendum de 1991, avalisé par la communauté internationale, lors duquel la Crimée avait clairement dit qu’elle ne voulait pas rester au sein de l’Ukraine).
    En plus la première à avoir violé le mémorandum est l’Ukraine, qui en se tournant vers l’OTAN a violé sa clause de neutralité.
    Concernant l’autodétermination des peuples il n’y a aucune mention de colonies, d’empire ou je ne sais quoi dans la charte de l’ONU. Votre interprétation de cet article ne fait pas force de loi.
    Concernant la sécession du Donbass, ce n’était pas une décision de quelques personnes ou quelques leaders, la population a voté lors d’un référendum à près de 90% pour quitter l’Ukraine. C’est donc une décision de la population. Ca ne rentre toujours pas dans votre tête. La décision de quitter l’Ukraine était une décision populaire !!!! Pas la décision de quelques personnes qui ont entraîné le peuple dans la guerre tous seuls comme des grands. C’est n’importe quoi votre vision des choses.



  • Christelle Néant Christelle Néant 13 octobre 15:23

    @William
    Si, les USA voulaient installer leurs navires à Sébastopol et en chasser les Russes et le gouvernement post-Maïdan était pour. Ce n’était pas juste des titillements.
    De deux si vous aviez lu l’article que je vous ai mis en lien plus haut, vous auriez vu que la Russie n’a en rien violé le traité de Budapest, puisque la Crimée ne faisait pas officiellement partie de l’Ukraine au moment de la signature (suite à l’éclatement de l’URSS et du référendum de 1991), et qu’en plus le traité n’a été ratifié par aucun des parlements des signataires, pas même la Rada.
    De trois, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est inscrit aussi dans la charte de l’ONU. Et c’est sur ce point que se sont appuyés les Criméens et la Russie. Et ce en totale légalité, puisque la Crimée disposait de sa propre constitution et était une république autonome.
    De quatre, après ce que l’Occident a fait avec le Kosovo, et toute l’ex-Yougoslavie, ne me parlez pas de respect de l’intégrité territoriale des États. Ce point là, l’Occident le brandit quand ça l’arrange et se torche avec quand ça l’arrange aussi. 
    Donc non la réintégration de la Crimée par la Russie est 100% légale du point de vue du droit international, en vertu du fait que la Crimée avait un parlement et une constitution aptes à organiser le référendum de manière totalement légale, qu’il y a le référendum précédent de 1991 sur lequel tout le monde s’est assis, et que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est inscrit dans la charte de l’ONU.
    ALLEZ LIRE LE LIEN QUE JE VOUS AI ENVOYE !!!



  • Christelle Néant Christelle Néant 13 octobre 12:16

    @William
    Concernant Sébastopol, je ne vous parle pas d’adhésion, je vous parle de laisser les USA et donc l’OTAN s’installer dans la base navale de Sébastopol. Y a une différence entre les mots flotte et adhésion... Vous comprenez ou toujours pas ? La présence future de cette flotte si Moscou n’avait pas écouté la volonté de la population criméenne aurait été une réalité, adhésion de l’Ukraine à l’OTAN ou pas. Les plans étaient déjà dans les cartons tant côté américain qu’ukrainien. Et que vous le vouliez ou pas, la réintégration de la Crimée au sein de la Russie était 100% légale du point de vue du droit international.
    Concernant l’article mis en lien, où est la preuve de ce qu’avance cet article ? Désolée mais j’ai assez vu Reuters, la BBC et d’autres faker des témoignages et des articles pour n’accorder aucune confiance à ces sources là, purement écrites, où on peut écrire tout ce qu’on veut. Je vis sur place, je viens en aide à des dizaines d’enfants via leurs familles ou leurs écoles/internats (entre autre pour les enfants handicapés) à titre humanitaire, et je discute avec eux. L’ukrainien continue d’être enseigné. Il n’est pas la langue majeure parce qu’ici c’est une zone majoritairement russophone, mais ça ne date pas de la guerre. En tout cas la langue n’est pas bannie contrairement au russe en Ukraine qui est littéralement éradiqué morceau par morceau. La seule difficulté que rencontre les républiques c’est effectivement d’obtenir des manuels scolaires pour l’ukrainien. Mais ça c’est de la faute de Kiev et de son blocus économique total contre les républiques, et pas de la faute de la RPD et de la RPL.



  • Christelle Néant Christelle Néant 13 octobre 10:51

    @William
    Il ne s’agit effectivement pas d’une erreur, excusez-moi, il s’agit d’une tentative de minimisation, encore une fois. Rétablir ayant une connotation plus positive que retirer. En écrivant rétablir l’ukrainien comme unique langue nationale plutôt que supprimer le statut de langue régionale au russe vous évitez de suggérer que des gens ont été lésés, ont perdu des droits. Cela s’appelle de la manipulation par le langage.
    Ensuite, la Russie n’a pas annexé ou réannexé la Crimée, ni violé le traité de Budapest, allez lire ça ça vous évitera de dire des bêtises http://stoprussophobie.info/index.php/top-actu-menu/item/95-qui-a-annexe-la-crimee
    De plus vous oubliez de dire que le fait que l’Ukraine post-Maïdan voulait laisser la flotte de l’OTAN s’installer à Sébastopol était plus qu’une provocation, c’était inacceptable pour la Russie. À jouer avec le feu on se brûle et on ne reproche pas au feu de vous avoir brûlé.
    Concernant l’ukrainien dans les écoles, ce site que vous citez est pro-Maïdan et raconte un paquet de conneries sur ce qui se passe ici. Je suis en contact ici avec assez de familles avec enfants pour savoir qu’ils apprennent l’ukrainien à l’école. La preuve, voici un fascicule pour l’enseignement de l’ukrainien de la 2e à la 4e classe, fourni par le ministère de l’éducation et des sciences de la RPD aux enseignants pour donner des exemples de programme et de livres à lire pour la partie littérature https://drive.google.com/file/d/1_UKGW08yWzZo_gNiqxV74JXfjuzMC2FE/view
    Quand je disais que vous vous informiez aux mauvaises sources, on en a la preuve. Arrêtez de lire ce que racontent les pro-Kiev et de croire que vous savez ce qui se passe en lisant ça.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès