• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Christian Jegourel

Christian Jegourel

Directeur Développement et stratégie
Consultant en stratégie media-Internet-télécom, prospectiviste
co-fondateur d’EdgeCall
fondateur de Edgeminded
fondateur de Youvox

Tableau de bord

  • Premier article le 22/05/2006
  • Modérateur depuis le 26/06/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 15 47 155
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 15 juin 2006 13:26

    Nous sommes dans un économie de marché et même si ce système n’est pas idéal il semble mieux fonctionner que le socialisme à la Russe où le communisme Cubain. Comme l’homme n’est pas bon naturellement et qu’il y a des brigands partout même chez les grands dirigeants il faut que la commission de opérations de bourses diligente une enquête sur cette affaire. J’ai eu le même type de souci avec une entreprise aux US (Vitesse semi conductor) le PDG est mis en examen. Nous verrons rapidement si nous sommes dans une république bananière (Forgeard est un protégé de Chirac) ou si on peut compter sur les instances de régulation (la COB) dans cette affaire.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 5 juin 2006 12:41

    Pardon pour ce retard dans la réponse mais j’ai passé la semaine dernière à l’étranger. Merci à Niry pour ce commentaire qui nécessite une large explication de mon point de vue. Je prépare un article qui traitera en partie ces aspects communautaire et l’importance que cela revet dans une logique économique plus large. Je vais essayer néanmoins de vous répondre en quelques phrases. Mon article ne vise pas à élever l’Internet 2.0 comme la nouvelle économie 2 de 2010. J’ai été l’un des premiers fin 99 à dire que la nouvelle économie de l’époque ne reposait pas sur des fondemmentaux et qu’il y avait de grands risques de chute. Je pense néanmoins qu’Internet apporte deux éléments principaux par rapport aux médias traditionnels y compris ceux qui diffusent des contenus sur la toile. Ces deux facteurs sont : le maillage par les liens hypertextes et l’interactivité. C’est la véritable évolution des outils communautaire et si vous avez raison en écrivant qu’une marque recherche la visibilité elle cherche également à cibler ses clients. C’est la raison pour laquelle les grands de l’Internet comme yahoo ou des médias comme News Corp développent des services communautaires. Leurs régies publicitaires offrent aux annonceurs des myriades de sites personnels en accords avec l’image de la marque et même si individuellement chaque blog ou site enregistre une faible audience, le maillage offre une grande visibilité à la marque sur des cibles plus précises. L’interactivité apporte un autre moyen d’interagir avec le consommateur et un grand network américain teste déjà le passage de la publicité contextuelle à l’acte d’achat. Voilà comme d’habitude rien n’est ni tout blanc ni tout noir. Il y a uniquement des opportunités et une évolution de certains modèles économiques.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 5 juin 2006 12:25

    Merci de votre commentaire même si je ne partage pas entièrement votre position. Pour moi la culture français doit être conservée mais non sanctuarisée. Je reviens de l’étranger et ai rencontré des personnes de plusieurs nationalités dont beaucoup d’Européens. Notre langue commune a été l’anglais, ni le français ni l’italien. C’est un fait : aujourd’hui la langue dominante est l’anglais et refuser cette évidence ne fera que nous isoler un peu plus sur la scène internationale. Mes contacts en Europe, au Canada ou au Etats-Unis ne comprennent plus rien à ce qui se passe en France. La langue dominante sera peut être demain le chinois. Pour moi la culture est différente de la langue même si les deux sont liés. Il est tout à fait possible de concevoir des programmes de culture française en langue anglaise, espagnole ou chinoise afin que le plus grand nombre ait accès à notre manière de voir le monde. Si j’introduis des termes anglais dans mes articles c’est intentionnel afin d’essayer de montrer que dans le domaine des technologies de l’information, ce sont les anglophones qui ont presque tout inventé. Je pense que le fait de sanctuariser la langue française est un facteur de blocage de l’innovation et une forme d’intégrisme culturel. Mais je ne critique pas ceux qui pense autrement, j’ai peut être tord et toute opinion est recevable si elle argumentée. Je ne cesserai donc pas d’introduire des termes anglais dans mes publications. Cordialement



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 24 mai 2006 16:29

    Il n’est pas sûr que ce soit une bonne chose pour les entreprises et la production française car le risque est que les coûts de production ne puissent plus être amortis par la diffusion sur des chaînes généralistes financées par la publicité et que nous ayons des programmes de plus en plus pauvres et globalisés. Autant dire américains ou sud américains puis Indiens. Je ne critique pas la qualité des productions étrangères mais la fiction locale est essentielle pour la survie de notre identité culturelle. Et je ne parle pas des emplois induits.



  • Christian Jegourel Christian Jegourel 23 mai 2006 21:58

    Il y a plusieurs prismes pour regarder ce phénomène de concentration. Pour ma part, sans exclure le souhait d’une certaine élite de vouloir, mais sans toujours y parvenir, contrôler l’information, j’y vois plutôt le phénomène de globalisation. Les informations sont, par nature, et surtout les programmes audiovisuels, des contenus de plus en plus mondialisés. Il est donc assez logique d’assister à des concentrations qui ne sont d’ailleurs pas terminées. Les groupes de médias sont aujourd’hui menacés dans leur modèle économique par les géants de l’Internet. Afin de résister à cette hémorragie de leur recette, ils doivent s’armer pour ce défendre. Pour les grands networks US leurs ressources financières leur permettent de racheter des entreprises du net et d’affronter leurs concurrents. Pour les chaînes de TV plus classiques non intégrées verticalement avec la production c’est plus difficile et va entrainer des disparitions ou des rachats. C’est particulièrement vrai en France avec cette stupide loi sur la coproduction qui ne permet pas dans des conditions économiques acceptables, à une chaîne d’être propriétaire de ce qu’elle finance et de pouvoir le diffuser à son gré sur plusieurs supports. Si nos politiques ne prennent pas conscience de cet état de fait des chaînes comme TF1 seront demain les franchisés de ABC, Viacom ou News Corp/FOx. Je vous invite à plus de détails sur mon blog où j’ai largement écris sur ces sujets.
    - La guerre des géants du logiciel, de l’Internet et des médias est déclarée : http://edgeminded.over-blog.com/article-2484081.html
    - Les entreprises de medias engagent la bataille sur Internet http://edgeminded.over-blog.com/article-2557664.html
    - Medias traditionnels et nouveaux médias : le modèle économique va-t-il exploser ? présent sur AgoraVox
    - Google, Yahoo, Amazon... et les médias : les limites de la diversification ? http://edgeminded.over-blog.com/article-1947078.html

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité