• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

citizenvar

citizenvar

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • citizenvar citizenvar 20 septembre 2016 13:21

    @kader
    Le Nouveau Testament ordonne aux chrétiens d’aimer leurs femmes, mais le coran ordonne aux musulmans de frappez les femmes qui desobeissent :

     La Bible - Éphésiens 5:25 et 28 
    Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle...

    C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même

    VS

    coran 4/34 :
    les femmes vertueuses sont obeissantes, quand à celles dont vous craignez la désobeissance, exhortez-les, eloignez-vous d’elles dans leurs lits et FRAPPEZ-LES..."

    ou

    Selon l’islam la femme est au même niveau que le chien ou l’âne :

    Hadith de Boukhâri vol 1 livre 9 n490 raconté par Aïcha :

    La prière d’un musulman est annulée par un chien, un âne ou une femme s’ils passent devant un musulman qui prie 

     en TROIS clics .... ;)



  • citizenvar citizenvar 20 septembre 2016 12:54

    @Gilles Mérivac

    Le nouveau testament est totalement compatible avec les lois de la République, contrairement au coran !

    La bible - Luc 20:25  
     
    Alors JESUS leur dit : « Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu »

    CQFD ;)


  • citizenvar citizenvar 30 août 2016 11:43

    Le Conseil d’État s’est abstenu de prendre en compte....

    « Parce que l’islamisme fait la guerre à la France et il n’y a pas de véritable frontière entre islam et islamisme.

    Le Conseil d’État s’est abstenu de prendre en compte le fait que la population était choquée de voir s’exhiber les burkinis sur les plages alors que de terribles massacres venaient d’être commis en France par des musulmans au nom de leur dieu.

    Au lendemain du carnage de la promenade de Nice et de l’égorgement d’un prêtre dans l’exercice de son ministère, toute montée en puissance de l’affichage identitaire musulman en France est proprement indécente.

    Le Conseil d’État s’est abstenu de prendre en compte le fait qu’est actuellement en cours une conquête silencieuse de l’Europe occidentale. Cette conquête est inscrite dans le Coran où l’on peut lire qu’Allah a promis aux musulmans de leur donner en butin la terre des infidèles.

     Cette conquête est parfois avouée par certains dignitaires musulmans. C’est ainsi que le cheikh Yousouf al Quaradawi, l’un des dirigeants de l’UOIE (Union des organisations islamiques européennes) dont la branche française est l’UOIF (Union des organisations islamiques françaises) avait déclaré :

    « Avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques, nous vous dominerons ».

    Le Conseil d’État s’est abstenu de voir que la conquête de nos plages par les burkinis n’est qu’une étape de l’appropriation de la France par l’islam politique. Le Conseil d’État s’est gardé de voir que les porteuses de burkini, de même que les porteuses de toute autre forme de voile islamique sont les militantes convaincues ou dociles d’un djihadisme civilisationnel en train d’opérer la conquête feutrée de notre pays.

    Ce djihadisme civilisationnel est en soi une insulte à l’ordre public français et il risque toujours de déboucher sur des incidents violents tels que ceux qui ont eu lieu sur une plage de Corse.

    Un musulman vivant en Europe ne doit pas prétendre y avoir le même genre de vie que dans un pays musulman. Il faut sans cesse rappeler aux musulmans établis sur le sol européen qu’ils ne sont pas en terre d’islam mais en terre de mécréance, où leurs textes sacrés eux-mêmes leur conseillent de se montrer discrets.

    Si l’ensemble des musulmans vivant en Europe en arrivaient à s’y sentir en terre d’islam, ce serait la fin de l’Europe !! 

    L’infériorité juridique de la femme musulmane résulte de la loi divine musulmane la Charia, laquelle est à beaucoup d’égards un code de droit qui fait de la femme une éternelle mineure, soumise à sa famille puis à son mari (qui peut la répudier discrétionnairement), et dont le témoignage en justice ne vaut que la moitié de celui d’un homme. Toutes les formes de voile ( hidjab, niqab, burqa, burkini, etc.) imposées aux femmes par les mœurs musulmanes se rattachent à cette infériorité juridique de la femme et en sont un symbole visible. »

    Jean-Louis Harouel







Palmarès