• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Claudec

Claudec

Franc-tireur de la pensée libre
Écologue humaniste dénataliste
Concepteur et fondateur de la Pyramidologie sociale

 

Tableau de bord

  • Premier article le 02/09/2011
  • Modérateur depuis le 02/11/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 75 1959 2408
1 mois 1 13 18
5 jours 1 5 18
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 270 199 71
1 mois 5 5 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Claudec Claudec 16 septembre 20:18

    Décidément, rares sont ceux qui ont compris que la vraie Europe, la fausse, De Gaulle, Le Pen, l’Amérique, la Russie, les vielles lunes des uns et les phobies des autres, qui va payer, les riches, les pauvres, etc. tout ça est complètement hors sujet.


    Nous ne sommes même plus dans une guerre de religion comme le ferait penser le retour des “Arabes” – bien au-delà de Poitiers puisqu’ils sont en Suède –, nous sommes dans une guerre planétaire qui n’ose pas dire son nom, contre la démesure de la population mondiale (qui ne cesse de croître), de ses besoins et de ses déchets ; et ce n’est que le début !



  • Claudec Claudec 16 septembre 16:55

    « ... même les multinationales qui cherchent de nouveaux consommateurs* y trouveraient leur compte »


    Les multinationales n’ont pas besoin de chercher de nouveaux consommateurs*, ils leur arrivent spontanément, à la cadence de 250 à 280 000 supplémentaires quotidiennement, soit près de 100 millions par an, soit la population de la Belgique, de la France et des Pays-Bas réunis, ou encore 10 fois celle de la Suède.

    Trop c’est trop, même pour un pays qui se sentirait assez compatissant pour accueillir toute la misère du monde.

    Collectivement concernée, l’humanité en prend (trop) partiellement et lentement conscience, quand s’obstiner à l’ignorer finira mal ; pour s’en convaincre, voir https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.fr/ ou https://pyramidologiesociale.blogspot.fr/ et/ou lire “Surpopulation humaine – La cause de tous nos maux” ou encore « "Précis de pyramidologie sociale  ».

    * Faut-il rappeler qu’avant toute opinion ou toutes autres considérations, l’être humain est un consommateur et pour cela un producteur, ou en d’autres termes un agent économique. Et ceci depuis avant sa naissance jusqu’après sa mort, les marchés prénatal et funéraire n’étant en rien anodins.



  • Claudec Claudec 15 septembre 16:33

    @babelouest

    Il ne s’agit pas de refuser ou d’accepter, le problème est que nous n’avons pas le choix. Chacun rejoint à sa naissance la place que lui assigne, au sein de la pyramide sociale, un sort aveugle et le parfait hasard.
    Les pauvres – qui se multiplient 6 fois comme les riches pour de banales raisons structurelles (la base de la Pyramide sociale étant plus peuplée que son sommet) et démographiques (les taux de natalité des pauvres sont le double ou le triple de ce qu’ils sont chez les riches) – font des pauvres et les riches des riches, quel que soit chaque parcours individuel ensuite, au gré de son héritage aussi bien génétique que social.
    L’ascenseur social que nous considérons comme collectif, parce que dû avant tout à un progrès scientifique et technique qui profite à tous, est actionné par les seuls efforts individuels de ceux qui en produisent, sachant que le déclassement d’un membre de la société vers le haut, a pour conséquence un déplacement inverse, précisément en raison du caractère immuablement pyramidal de notre structure sociale, même si la croissance démographique nous fait penser à tort qu’il peut en être autrement. 
    En toute hypothèse, la richesse existe par la pauvreté et réciproquement, ce qui fait que chacun d’entre nous est le riche ou le pauvre de plus pauvre ou de plus riche que lui.
    En d’autres termes, la pauvreté est une fatalité que nous pouvons au mieux tenter de compenser par la solidarité spontanée ou contrainte.
    Nous pourrions par contre éradiquer la pauvreté profonde, en commençant par ne pas faire d’amalgame entre les deux. En quoi le sort d’un miséreux qui disposent de moins de 2$ par jour pour survivre (il en existe 1 milliard et demi) est-il comparable à celui qui perçoit des aides codifiées quelle qu’en soit le montant ? Le moyen d’y parvenir est l’instauration d’un véritable revenu universel, dont le mécanisme est décrit par le schéma illustrant cet article.
    Pour entrer dans le détail méthodologique de ce raisonnement, je ne peux que vous renvoyer aux liens clôturant mon précédent post.
    Cordialement 


  • Claudec Claudec 15 septembre 14:00

    @babelouest


    Utopie fourieriste on ne peut plus contraire à l’anarchie, par l’ordre devant nécessairement y régner – de gré ou de force – et les ressources nécessaires à son fonctionnement durable.

    Ignore la démographie et néglige le fait que le caractère pyramidalement hiérarchisé de notre société est incontournable, pour des raisons découlant de la condition humaine ; le nier revenant à lutter contre les inégalités sociales à la manière de celui qui prétend combattre un ennemi sans l’avoir identifié. Des millénaires d’histoire en attestent, à l’issue desquels la frustration des plus déshérités (toujours plus nombreux) n’a fait qu’augmenter, proportionnellement à l’élévation considérable du niveau de vie moyen de l’humanité obtenue, non par la lutte sociale, comme le prétendent ses adeptes, mais par le progrès scientifique et technique (pour le meilleur et pour le pire), ayant toujours nécessité l’existence et l’intervention de capacités aussi naturellement qu’inégalement réparties.

    Voir à ce sujet : https://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.fr/ https://pyramidologiesociale.blogspot.fr/ et/ou lire "Précis de pyramidologie sociale"




  • Claudec Claudec 14 septembre 13:09

    @Christian Labrune

    S’ils ne sont pas cons ils sont aveugles, l’un n’empêchant au demeurant pas l’autre.
    Ceci dit et comme c’est parti, avec ou sans islamistes et écolos, le ménage se fera et probablement dans une douleur d’autant plus grande que le plus grand nombre n’aura rien vu venir, chacun étant trop préoccupé par ses vieilles lunes et ses petites querelles.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès