• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

CLOJAC

CLOJAC

Un peu Maori (ici on dit Ma'ohi) par ma grand-mère, je suis revenu en Polynésie sur un voilier, finissant par me fixer à terre après avoir visité de nombreuses îles. Cadre de gestion dans une autre vie, la retraite m'autorise à renouer avec une passion de jeunesse longtemps mise entre parenthèses : L'ethno-anthropologie. Pratiquée sur place tout naturellement, mais aussi en portant sur la métropole le regard distancé d'un observateur extérieur souvent surpris, parfois amusé ou agacé, mais jamais indifférent.

Tableau de bord

  • Premier article le 21/08/2019
  • Modérateur depuis le 10/09/2019
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 9 343 929
1 mois 5 251 770
5 jours 0 43 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 24 24 0
1 mois 15 15 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique












Derniers commentaires



  • CLOJAC CLOJAC 28 août 22:25

    @Aita Pea Pea
    Pratiquement tout ce qui flotte finit par se retrouver sur un récif ou un platier du fait des courants, c’est d’ailleurs une cause de pollution fréquente aux Tuams.
    Intéressant : le procureur José Thorel parle de circonstances troublantes... D’autant que des membres du GIP auraient été présents à Kaukira, lieu du dernier décollage. Mais bien sûr, cela ne prouve rien.



  • CLOJAC CLOJAC 28 août 22:15

    @Aita Pea Pea
    C’est toute la différence entre ceux qui aiment notre Fenua et s’y sentent chez eux à juste titre, et la plupart des fonctionnaires et militaires qui ne font que passer, s’intéressant plus à leurs primes coloniales qu’à la culture locale…
    Ces gens là vivent entre eux de préférence et ont peu de contacts avec les insulaires. À l’exception de la vahiné qu’ils largueront quand ils reviendront dans leur monde.



  • CLOJAC CLOJAC 28 août 22:04

    @Aita Pea Pea
    L’avion de Boris Leontieff s’est mystérieusement volatilisé entre les atolls, pas de cadavres, pas d’épave, pas de témoins… Et Lucien Kimitete, le chantre du renouveau culturel marquisien, était lui aussi dans l’avion.
    La justice a rendu un non-lieu 9 ans après : accident en raison d’une panne d’essence. L’un des réservoirs était plein, l’autre à moitié, mais le pilote n’a pas su gérer et l’un des moteurs se serait arrêté… En oubliant qu’un bimoteur peut continuer à voler un moment avec un seul moteur et qu’ il aurait pu amerrir en emergency ou se poser sur un motu. Au pire il y aurait eu des débris.



  • CLOJAC CLOJAC 28 août 21:04

    @Aita Pea Pea
    En fait c’est tout le système judiciaire polynésien qui mériterait un article.
    Peu de magistrats pratiquement tous Popaa, des nominations politisées, des locaux où le siège et le parquet cohabitent, les mêmes juges qui peuvent siéger en première instance et en appel ce qui va contre le principe du double degré de juridiction, et dit-on beaucoup trop de franc macs, habitués aux relations mondaines avec les autorités locales. 
    Ajoutons enfin le côté spécifique des conciliateurs pas forcément juristes et des juges forains, nécessaires vu l’étendue du territoire, obligés de composer avec des personnalités parlant les langues vernaculaires, susceptibles de prendre parti dans un litige (traduction trahison) 



  • CLOJAC CLOJAC 27 août 12:30

    Pour le malheur de leur peuple, les dirigeants iraniens vivent un syndrome obsidional. Refermés sur eux mêmes, convaincus d’être encerclés par leurs ennemis et persécutés depuis la défaite de Kerbala en 680. La commémoration de l’achoura prouve qu’ils ont pas su ou pas voulu évoluer vers une résilience, peut-être parce que le martyre partagé est le ciment de liaison sociale qui les maintient au pouvoir ?

    Évoquer le droit international ne sert à rien, pas plus aujourd’hui pour Ormuz qu’en 1979 pour les diplomates retenus en otage pendant 15 mois.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès