• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

colibri

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 515 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • colibri 18 mars 2018 15:03
    @sweach
    il faut comparer ce qui est comparable , un corps vivant ne peut être comparé à un objet , c’est pourtant ce qu’essaye de faire la médecine actuelle .

    Ce ne sont pas tous les tests de dépistage qui s’avèrent inutile , mais ceux couteux pour le cancer .




  • colibri 17 mars 2018 19:24
    @arthes

    Des soumis peuvent être capables de violence aussi, précisément parce qu’ils sont soumis et même trop soumis.. Voir le cas Daval par exemple. Le gars n’est visiblement pas un bad boy et pourtant...

    Le gars Daval est un homo , refoulé ou pas , ca se voit comme le nez au milieu de la figure ! il adore sa femme mais comme une amie chère 
    sa femme excédée le traite d’impuissant dans des sms et pire encore ,
    en fait il n’a pas de désir pour les femmes (il doit semblant m, cela l’angoisse , sa femme veut divorcer (sms ) il voit toute sa vie foutue , il est bien intégré dans sa belle famille adoré par ses beaux parents , , insupportable pour lui de tout perdre , il détruit l’objet de son angoisse :celle qui lui jette son impuissance à la figure (en fait son homosexualité qu’il est obligé de voir en face ) .



  • colibri 17 mars 2018 19:08
    @mélusine

    « si le sujet vous intéresse et avez quelques notions de psy, lisez Jacqueline Schaeffer. La femme (paradoxalement « normale) a besoin de se soumette à l’homme pour jouïr car inconsciemment et a vaincu la mère qui lui interdit l’orgasme. Les féministes ne seront pas contente de mon analyse. Et qui dit se soumettre, inclut le »masochisme« ,...J’accepte d’être »pénétrée« sous entendu un peu »violentée »,...et abdiquer de mon pouvoir sur toi,...Perdre pour gagner,...l’ORgasme« 

    je l’ai lu il y a longtemps :
    plutôt que masochisme qui implique une perversion , c’est plutôt la passivité qui fait jouir la femme .
    De la même façon que le jardinier travaille la terre et qu’il n’aurait pas l’idée de l’étiquetter masochiste , mais plutôt dire que son action (virilité) travaille la passivité de la terre et la fait fructifier .
    Le terme de soumission est aussi trop connoté négativement .
    En réalité le féminin est passif et le masculin actif et c’est être dans une relation de complémentarité conforme à leur nature qui les fait jouir .





  • colibri 17 mars 2018 18:21
    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
    je ne comprend pas ce que vous avez contre Trump ;même si il n’est pas parfait et a de nombreux défauts il n’est pas un PN même si il est orgueilleux , manipule , aime les femmes et le sexe , fait des connerie, il n’est pas l’outil du chaos ,
    c’est même le contraire , il n’a pas été mis en place par les mondialistes comme Soros qui a soutenu H Clinton ...G Soros lui est le bras armé des forces du chaos , et pourtant en apparence il est « gentil » il finance des ONG , les révolutions de couleurs , il est pour le peuple etc 
    Le fait que G Soros haisse Trump est un signe ....


  • colibri 17 mars 2018 16:35
    @Rincevent
    « Purement utilitaire, réduit à un objet de consommation, une simple marchandise… Là, on est bien dans le ‘’dur’’ actuel. Au delà de la stricte pathologie, la société libérale/libertaire fonctionne maintenant beaucoup comme ça. L’un des slogans majeurs de mai 68 n’était-il pas ‘’jouissons sans entraves’’ ? A l’époque, on n’en avait vu que le côté festif, libérateur, pas ce qui était derrière : la marchandisation de tout, y compris les relations humaines… »

    c’est le coté «  avoir droit » surtout qui est pervertissant car non conforme à la nature ontologique de l’être humain 
    , mai 68 le droit de jouir sans entraves , 
    suivi du droit à l’enfant 
    l’OMS reconnaît « le droit à la sexualité » 

    cette notion de droit (qui tire son origine des « droits de l’homme » ) implique qu’il suffirait de naître pour avoir droit à tout sans devoirs , et réduit l’homme à une machine à exiger niant sa dimension spirituelle .
    tout le monde exige « parce qu’ils y ont droit » et c’est à la société de combler tous les droits (désirs égotiques ) ..
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité