• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ctadirke

Un honnête citoyen ayant pas mal milité dans des partis politiques depuis le jour de sa majorité qui commence à sérieusement datée

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 178 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • ctadirke 14 avril 2012 17:40

    Comment être anti-nucléaire avec la CGT, Stéphane ?

    L’écologisme bien compris auquel aucun sujet de société n’est étranger, ne peut être ni à droite, ni à gauche, ni au centre, mais légèrement en avant, avec des gens montrant l’exemple.



  • ctadirke 4 avril 2012 17:35

    Il y a au moins trois catégories de gens qui, selon le degré de leur addiction à la mélenchonine, lyrique ou non, apprécient, à tort, à mi-raison ou à raison, le chevalier qui lave plus rouge que rouge ; alors qu’il semble avoir fait de gros efforts pour maîtriser son « sale caractère » hautain. Effet de l’acupuncture ? Définitivement ?

    - les égocentriques qui s’abstiendront au second tour, même s’ils sont certains qu’ils contribueront à faire passer Sarko. "Moi j’ai pas une vie trop difficile ; les damnés de la Terre et les forçats de la faim qu’il me fait plaisir de chanter à la fin de nos réunions attendront"

    - les partisans ayant quelques difficultés à bien compter et à être conscients que le nombre de voix pré-acquises à un âne tamponné PS doit probablement être égal à celui de tous les voix que peut décrocher leur champion, mais qui sont dores et déjà décidés à se résigner à voter Hollande au second tour ... s’il est encore là, malgré leur vote stérile.

    - les réalistes : "Jean-Luc, parfois démago, a pu essayer de faire réfléchir tout le monde et peut-être même Hollande jusqu’au vendredi du premier tour ; et on lui donnera la parole encore après. Le boulot plus ou moins efficace est fait ; et on continuera pour les législatives dans les circonscriptions déjà réservées qu’on a obtenues. Donc je vote Hollande dès le premier tour pour être sûr qu’il soit bien là au second et que son score soit le plus impressionnant possible pour convaincre les indécis et certains abstentionnistes et même ceux qui volent au secours de la victoire. Sarko, non, vraiment plus"

    Seul les troisièmes ont une attitude à la fois intelligente et altruiste. Et peut-être même certains iront-ils jusqu’à penser «  Il est sincère en son genre. Mais tout de même, il faut regarder les choses en face, il n’a pas le style et le caractère d’un président, même pas d’un premier ministre, cette utile mouche de son ex-coche socialiste dont il a bien profité à la maison de retraite du Palais du Luxembourg "

    NB. Allez y : alors que je vais réalistement voter Hollande faute de mieux dès le premier tour , j’ai mis mon gilet pare-balles en dessous de mon armure. Ce qui m’importe en premier, alors que j’ai une retraite et donc un train de vie modeste, mais aussi par solidarité ce sont tous les damnés de la Terre et à tous les forçats de la faim français dont le déjà très triste sort est pourtant censé vous tenir prioritairement à coeur, camarades. Ceux-là n’ont vraiment pas besoin de cinq ans de sarkozysme de plus. Et s’auto-persuader que Hollande et Sarko c’est pareil est particulièrement malhonnête, voire méprisable.  





  • ctadirke 4 avril 2012 16:09

    Il faut être conscient que lorsque Mélenchon monte dans les sondages, parce qu’il « récolte » démagogiquement, aussi quoique pas seulement, du côté des abstentionnistes peu cultivés politiquement, il fait automatiquement baisser le pourcentage de tous les autres autres ; ce qui n’est pas bon pour Hollande qui doit faire le score le plus impressionnant possible au premier tour.

    Mais ça, ce sera précisément dans la réalité du dit premier tour qui, une fois de plus, démontrera l’inutilité et même la nocivité des petits candidats qui n’ont aucune chance.

    C’est une élection d’un président, pas une offre de tribunes aux frais du contribuable à des inéligibles quelle que soit la pertinence de l’un ou l’autre point de leur programme.

    Quoiqu’il en soit, dans la non réalité actuelle, qui prend les sondages au sérieux n’est pas sérieux ; déjà parce qu’il ne sont pas  fait sérieusement et que leurs résultats sont « trafiqués » avant la publication et les maladroits commentaires.

    Mais il est un fait que les sondages influencent une partie des "veautants et que ça peut regrettablement fausser le résultat, y compris du premier tour.

     Il serait intelligent et logique de les interdire - privés ou publics - totalement trois mois avant les élections, mais comme les gros instituts sont des illusionnistes et aussi riches pourvoyeurs de fonds de campagne et que nous vivons en médiocratie pourriticienne …..

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité