• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

cti41

cti41

Christian CONTNI, né le 6 février 1947 à Passavant (70).A effectué une carrière de 35 ans en Gendarmerie terminant avec le grade de de major à la fin d'un parcours qui l'a mené des Vosges au Loir et Cher en passant par l'Orne, l'Indre et Loire, l'Eure et Loire et le Loiret. Il est président de l'Association Gendarmes et Citoyens qui a pour but d'obtenir un droit d'expression et d'association pour les gendarmes mais aussi de maintenir le lien avec les citoyens.

Tableau de bord

  • Premier article le 13/06/2011
  • Modérateur depuis le 15/07/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 19 139 217
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • cti41 cti41 8 décembre 2011 18:52

     Le problème ne tient pas à la présence du chef de l’Etat à Marseille (même si de passage pour un autre motif il était normal qu’il vienne au chevet du policier malheureusement décédé)
     Cet article évoque surtout la liberté d’expression dont disposent les syndicats de police et des liens de plus en plus étroits qui se nouent entre les représentants syndicaux et les médias (il vaut peut-être mieux cela que des liens trop étroits avec les voyous). Juste une petite divergence avec l’auteur, si la gendarmerie sait se « vendre » avec de la publicité sur de belles affaires, il faudrait aussi que ses « patrons » montent au créneau lorsque l’institution ou ses personnels sont injustement attaqués.



  • cti41 cti41 24 novembre 2011 18:13

    Ce constat est particulièrement lucide malheureusement. Il y a quelques jours un officier supérieur était très en verve pour me faire remarquer que de nombreux sous-officiers avaient accédé au rang d’officier. Il a oublié de préciser combien de postes d’officiers supérieurs (dont il bénéficie) ou de généraux ont été aussi créer par ce repyramidage. A ma question de savoir combien ça avait coûté en poste de sous-officiers supprimés ou remplacés par des gendarmes adjoints, des administratifs ou des civils, j’attends toujours une réponse. Pour la petite histoire la compagnie où j’ai travaillé jusqu’à 1999 comprenait 1 officier, deux majors et dix gendarmes auxiliaires pour un effectif total d’une centaine. Aujourd’hui il reste 84 personnels dont trois capitaines quatre majors et une multitude de gendarmes adjoints volontaires. La denrée qui devient la plus rare, c’est le gendarme, sous-officier non gradé.



  • cti41 cti41 23 novembre 2011 13:03

    Il est certain qu’une fois que « l’émotion » va retomber nous allons revenir à la réalité de l’histoire qui n’a pas été toujours reluisante dans le couple Mitterand. On se souviendra ausi qu’il a débuté la courses aux déficits qui nous vaut une dette phénomènale aujourd’hui.



  • cti41 cti41 13 novembre 2011 13:20

    Et revoilà Durand le revenchard avec ses états d’âme. Muté dans « l’intérêt du service » en 1983 certainement pour bons et loyaux services ? Un monsieur qui n’hésite pas à passer par dessus l’autorité de la chose jugée. C’est vrai qu’il s’est sérieusement étranglé lorsque son pire ennemi J. Michel BEAU a reçu la Légion d’Honneur, lui qui se donne du « Major honoraire » je me demande bien à qel titre il bénéficierait de l’honorariat.



  • cti41 cti41 1er novembre 2011 12:03

    Bonjour. Totalement en accord avec ce vaste programme, faut-il encore que les acteurs de la sécurité et de la justice veuillent bien s’engager pour défendre leurs institutions et pas soutenir les promesses racoleuses attachées à tel ou tel parti politique.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité