• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cyril Slucki

Cyril Slucki

Fondateur en 96 du réseau Cyberworkers.com
Auteur du livre : Télétravail, les clés de la réussite (en téléchargement gratuit)


Tableau de bord

  • Premier article le 02/12/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 19 55
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Cyril Slucki cyberworkers 2 décembre 2008 20:25

    Faire appel à des télétravailleurs est simplement l’adoption des fondamentaux de la sous-traitance :

    • Court-terme : respecter les engagements de résultats
    • Moyen-terme : Créer un partenariat gagnant-gagnant qui sera profitable (plus je fais gagner du temps ou de l’argent à l’entreprise, plus elle fera appel à moi)

     L’implication du gouvernement pour stimuler l’offre et la demande pourrait être de mettre en avant la simplicité et la logique d’une telle organisation de travail et ainsi convaincre de faire une première expérience.

     Pour le télétravailleur, d’avoir un parcours clair vis-à-vis des structures d’accueil :

    • Lui permettre de tester son concept au niveau technico-commercial par le portage salarial, ce qui lui permet de continuer à cotiser et ne mets pas jeu sa responsabilité propre.
    • L’aider à préparer un dossier d’aide (Accre, Oseo, etc) et l’accompagner vers l’optimisation de ses charges pour préparer la création de sa structure (Auto-entrepreneur, EURL, etc).
    • Proposer aux télétravailleurs déjà en place d’agir comme prestataires conseils pour diffuser les bonnes pratiques. 

    Pour l’entreprise, il s’agit de pouvoir bénéficier d’incitations fiscales (comme le suggère le projet de loi pour le placement de salariés en télétravail) tout en prenant compte le parcours qui commencerait par le statut de salarié indépendant.

     

    Mais comment développer les initiatives ?

     

    En partant d’un postulat simple : Nous sommes des télétravailleurs potentiels et avons la capacité d’entreprendre tel quel.

     

    Reste maintenant à l’assumer et à avoir confiance en soi, ce qui est une première étape pour attirer la confiance des autres.

     

    Développer l’initiative et la motivation des travailleurs reste l’enjeu du développement, car le télétravail salarié n’empêchera pas l’accroissement de la sous-traitance, voire de la délocalisation.



  • Cyril Slucki cyberworkers 2 décembre 2008 20:18

    Radix, la délocalisation est un élément de compétitivité.
    Les indiens sont à 10 EUR/heure, c’est une très bonne chose.
    Cela nous permet de sous-traiter et de faire des partenariats.
    Le nerf de la guerre est la relation humaine que l’on peut avoir avec un client et la valeur ajoutée pour créer de la qualité.
    Regardons l’exemple du textile, les usines sont en Chine, mais les créatifs en Europe.



  • Cyril Slucki cyberworkers 2 décembre 2008 17:40

    Foufouille, prix ne veut pas dire qualité !



  • Cyril Slucki cyberworkers 2 décembre 2008 12:05

    Merci de vos commentaires, ça donne envie d’écrire la suite.
    Walter, la prochaine édition abordera ce qui est handicap.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Emploi

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité