• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Cyril22

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 764 0
1 mois 0 20 0
5 jours 0 9 0

Derniers commentaires



  • Cyril22 30 novembre 18:47

    @titi
    ’’Comme l’avait précisé Trump a une époque, l’existence de ce pipeline était un scandale...’’
    Votre commentaire vend la mèche : le coup vient donc des anglo-saxons, contre l’Allemagne et ses voisins, fondateurs de la CEE et partisans de la détente et la coopération avec l’Est. Les pays de l’ancien pacte de Varsovie ont été accueillis à ce titre, mais désormais ils se dressent contre les intérêts des pays qui les ont naïvement intégrés, et font le jeu des USA.



  • Cyril22 30 novembre 18:26

    @Géronimo howakhan
    S’il n’y a pas de virus, il n’y a pas de maladie infectieuse donc pas de médicament pour la soigner (les bains de siège préconisés jadis par Rika Zaraï doivent suffire). S’il n’y a pas de virus, il n’y a pas non plus de protéine spike ; s’il n’y a pas de protéine spike, il n’y a pas de vaccin ARN ; s’il n’y a pas de vaccin ARN, circulez, il n’y a rien à voir.

    Si vous croisez monsieur Lanka, prévenez-le quand même que depuis 1954, la biologie a fait de sacrés progrès, notamment la découverte du matériel génétique, les microscopes à transmission, etc. Quand il écrit que ’’ les scientifiques dans les laboratoires pensent travailler avec des virus, ils ne travaillent en fait qu’avec certains composants de tissus ou de cellules mourants..’’, il prend des centaines de milliers d’experts de tous les pays du monde pour des crétins, car les éléments caractéristiques des virus ne peuvent en aucun cas provenir des constituants d’une culture cellulaire qui n’en contient pas (quels qu’ils soient, leur composition est identifiée). Bref, il a du talent pour développer des paradoxes, et de bons conseillers juridiques pour gagner un procès !
    (lien : analyse de la théorie de déni des virus)



  • Cyril22 30 novembre 14:15

    @jjwaDal
    ’’létalité d’une forte grippe’’, on ne le savait pas en mars 2020, d’où les annonces apocalyptiques. En fait, elle s’est révélée effectivement d’un niveau comparable à la grippe de Hong Kong de 1968, qui avait fait moins de victime alors en France parce que la population était plus jeune (il y a eu quand même 31 000 morts). A l’époque les échanges intercontinentaux étaient plus rares, la propagation sur la planète a mis des mois alors que celle du covid a mis quelques semaines.

    La vaccination a correspondu en effet à un ’’voeu ardent’’, selon votre expression, tant de la part du milieu médical que des gouvernements, et la presse l’a répandu dans la population.

    On a eu deux pics de décès visibles en 2020, mais depuis, les oscillations de mortalité sont plus amorties, la mortalité annuelle de 2021 est inférieure à 2020, et la mortalité de 2022 à mi-novembre est équivalente à 2021 (le rebond de fin d’année est plus tardif), pas de surmortalité générale introduite par le vaccin.

    Pour la suite, la ’’pente’’ d’augmentation liée au vieillissement va reprendre comme avant 2019 (comparer par rapport à la moyenne des années précédentes n’a pas de sens, il faut compter entre 5 et 10 000 décès supplémentaires annuels liés à l’effet d’âge). 
    Pour les moins de 40 ans, il y a eu baisse de mortalité en 2020 et 2021 (est-ce l’effet des précautions sanitaires ?), il y aura inévitablement retour au taux antérieur (en tenant compte de la baisse d’effectifs de cette tranche d’âge). Toutefois, la mortalité infantile et la forte baisse de natalité enregistrée en octobre doivent être suivis de manière spécifique, cela peut constituer des sujets d’alerte !



  • Cyril22 30 novembre 12:22

    Le terme ’’formes graves’’ n’a pas de définition scientifique, mais plus simplement, l’immunité permet de limiter la prolifération virale, mais dans le cas du covid elle n’empèche pas d’attraper plusieurs fois la maladie.



  • Cyril22 30 novembre 12:18

    @eau-du-robinet
    Les vaccins classiques à virus inactivé comportent des adjuvants pour en booster l’effet et des additifs comme conservateurs, c’est l’utilisation de sels de mercure dans certains de ces vaccins qui est mise en cause pour l’autisme, et les sels d’aluminium pour des attaques du système nerveux. Les vaccins ’’génétiques’’ n’ont pas recours à des adjuvants.

    Concernant les données fournies à la FDA, les labos ne veulent pas rendre publiques des informations sur des procédés qu’ils veulent cacher à la concurrence, mais que les instances d’homologation leur demandent. En fait, jamais auparavant des données ’’fabricants’’ n’avaient été aussi largement publiées que pour les vaccins anti-covid. Tant mieux qu’il y ait des pressions pour augmenter la transparence,

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv