• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

David Carayol

David Carayol

Je m'appelle David Carayol, j'ai 43 ans et suis diplômé d'Ecole Supérieure de Commerce, j'ai travaillé dans le secteur privé comme consultant dans une grande entreprise, caritatif à Max Havelaar France et comme stagiaire à la Commission européenne. Je sais également ce qu'est la précarité en particulier le chômage pour l'avoir vécu, et je me suis ré-orienté complètement il y'a 5 ans et co-dirige actuellement une PME familiale, je vis donc au jour le jour la situation d'une petite entreprise.
Je suis très concerné par les conséquences négatives engendrées par la mondialisation et par le fonctionnement non démocratique et néolibéral de l'Union Européenne (précarité, délocalisations, perte de contrôle des autorités nationales et locales, régressions démocratiques au profit d'intérêts privés, appauvrissement des peuples du Nord comme du Sud...).
Je suis convaincu que la mondialisation ne peut bénéficier au plus grand nombre que si elle est limitée, régulée et strictement encadrée par des représentations citoyennes indépendantes. Je pense qu'une Union Européenne réformée et démocratique renouant avec ses valeurs de solidarité universelles peut participer à cette mondialisation à visage humain ! Encore faut-il qu'elle opère sa démocratisation d'urgence sinon elle disparaîtra. 

Tableau de bord

  • Premier article le 30/03/2006
  • Modérateur depuis le 18/07/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 34 33 830
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 10 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • David Carayol David Carayol 30 janvier 2008 14:26

    ERRATUM : Dans la première phrase je voulais écrire ’voie parlementaire’ et non pas ’référendaire’.



  • David Carayol David Carayol 18 avril 2007 19:16

    Merci pour l’invitation. Cette rencontre a l’air inspirante et M. Rahnema est quelqu’un que je serais enchanté de rencontrer. Malheureusement ce ne sera pas pour cette fois, mon agenda ne me permet pas d’être présent ce weekend là. Si vous avez l’occasion de le saluer n’hésitez pas à lui transmettre mes meilleurs sentiments. Sincères salutations David



  • David Carayol David Carayol 22 janvier 2007 20:06

    Bonjour Skyrlet,

    Pour les statistiques vous les trouverez là : http://ec.europa.eu/education/programmes/socrates/erasmus/stat_en.html désolé de ne pas interpréter davantage je suis sur que vous y arriverez. Pour votre réflexion sur l’anglais, je vous ai donné mon opinion personnelle et je pense que si vous voyagez un peu vous verrez de fait qu’on ne parle pas l’esperanto mais bien l’anglais. Simple bon sens, si vous voulez apprendre le finnois ou le grec allez y mais moi je préfère apprendre une langue qu’on utilise à peu prêt partout, et si pas partout en tout cas bien plus qu’une autre langue. Je ne dis pas que je suis fou d’anglais ni que je la soutien, je dis que c’est la réalité, c’est tout. Pour la politique linguistique de Newropeans qui consiste à demander que chaque document public de l’UE soit traduit dans la langue de chaque citoyen européen, et bien oui il y’a du boulot, même si ça vous fait rire c’est le meilleur moyen qu’on ait trouvé pour que chaque citoyen se sente impliqué dans le projet européen ! Enfin vous dites injustement comme Krokodilo que l’on se réjouit du programme Erasmus quand justement Newropeans dénonce le fait qu’il ne faudrait pas 1% mais 10% de chaque génération qui puisse bénéficier d’Erasmus, là aussi c’est la façon qu’on voit pour créer une vraie communauté européenne, voir notre proposition en matière d’éducation ici : http://www.newropeans.eu/article.php3?id_article=524&lang=fr Voilà et pour conclure je vous encourage vivement à passer un peu plus d’un we et même d’une semaine parmi un groupe d’européens et vous verrez que les liens qu’on tisse sont forcément différent et plus enrichissant que par l’intermédiaire d’une machine...



  • David Carayol David Carayol 21 janvier 2007 20:44

    Bonjour Krokodilo,

    Merci de nous rajeunir mais je ne pense pas qu’on soit juvénile à Newropeans, et encore moins naïf ! Et pas non plus financé par l’UE puisqu’on est complètement indépendant de toute institution ou parti et financé exclusivement par nos membres pour Newropeans. Newropeans magazine qui contrairement à ce que vous semblez dire diffuse en anglais, mais aussi en allemand et en français et bientôt en espagnol est lui géré uniquement par des bénévoles, avec des contributions bénévoles ! Enfin pour l’apprentissage des langues, je n’ai rien contre l’esperanto, mais rien non plus contre l’anglais. C’est certainement regretable que les autres langues ne soient pas aussi enseignés que l’anglais, en même temps ça me paraît difficile de passer son temps à l’école à apprendre des langues. Autant apprendre la plus utilisée en premier qui est l’anglais, qu’on le veuille ou non et qu’on l’aime ou pas... Pour finir à Newropeans on propose 2-5-25, j’en ai parlé plus haut et on veut donner la possibilité à chaque citoyen européen de pouvoir avoir chaque information et document européen public dans sa langue. Ce n’est pas faire je crois le jeu de l’anglais, ni d’aucune langue. Ah oui et une question que je me pose pourquoi l’esperanto serait plus légitime qu’aucune autre langue ? En imaginant qu’elle soit imposée partout en Europe ce serait une forme d’hégémonie sur le continent non ? David



  • David Carayol David Carayol 20 janvier 2007 19:31

    Bonjour Krokodilo,

    Cet article n’est pas de l’autosatisfaction mais une rétrospective de l’adoption du programme Erasmus et un témoignage d’un des personnages clés dans l’adoption du programme Erasmus, Franck Biancheri. Il se trouve que Franck Biancheri est Président de Newropeans, et qu’il dénonce justement le fait que dès 3 ans après son adoption Erasmus était déjà ’démodé’, ce qu’il n’a cessé dès 1991 de rappeller systématiquement à la Commission européenne alors qu’il y était conseiller... Et justement pour preuve que Newropeans ne s’arrête pas à Erasmus, nous lançons 250 conférences dans toute l’Europe cette année pour discuter avec les premiers concernés, les étudiants de l’avenir de ce programme ! Dire qu’il suffit et il faut raisonner et travailler dans sa propre langue, pourquoi pas, sur une ile déserte isolée du monde et sans réseaux de communication, alors ? et à ce moment là pourquoi même apprendre l’Esperanto !? Enfin pour le coup du site en anglais de Newropeans, vous n’avez pas du bien regarder, il m’a semblé en voir 12, sur notre site www.newropeans.eu , mais c’est vrai qu’il faut faire l’effort de sélectionner la langue de son choix.. Et pour finir les 2-5-25 sont des langues qui existent et qui sont utilisées, 5 langues de débat c’est 69% de la population qui en parle au moins une des 5, on peut raisonnablement penser avoir des fonctionnaires et politiques européens parmi ces 69%, sachant que Newropeans souhaite que chaque document public soit traduit dans chaque langue des citoyens donc 25. Et combien parlent l’Esperanto déjà ? Ah aussi pour ceux intéressés Newropeans a un nouveau blog Erasmus 20 qui vous informera régulièrement sur l’opération Erasmus 20 et ses 250 conférences et sur l’actualité Erasmus. http://blogs.newropeans.eu/erasmus20/erasmus-is-20/ Pour l’instant il est traduit qu’en 7 langues, pardonnez moi ça fait que 2 jours que j’y travaille dessus, les autres devraient arriver bientôt, ou dès qu’on trouve les traducteurs bénévoles, car on est tous bénévole à Newropeans. Sincères salutations David

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité