• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

David Meyers

Rédacteur Editorialiste

Tableau de bord

  • Premier article le 09/04/2009
  • Modérateur depuis le 15/05/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 11 347 171
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





  Ma France d'après

Ma France d’après

Ma France d’après

933 visites 20 jan. 2010 | 2 réactions | David Meyers  









Derniers commentaires



  • David Meyers 20 janvier 2012 12:49

    Euh c’est quoi une démocratie « non » citoyenne ?

    Même si « élection pièjacon », c’est quand même bien les votants qui élisent les responsables politiques. Ceux qui ont perdu ont, en 5e République, et contrairement à certains amis africains, laissé les renes du pouvoir aux vainqueurs (ex de lousers Giscard, Jospin, Sarko 1er).

    C’est toute la force d’une République : des mots griffonnés sur un bout de papier constitutionnel ont plus de pouvoir que celui qui peut appuyer sur le bouton atomique. 

    Cependant, si les bananes qui nous gouvernent doivent être « sanctionnés », pour reprendre une expression à la mode des petits à talonnettes, il y aurait bien une méthode sans changer ses opinions politiques : ne voter pour AUCUN sortant aux législatives (ou à la présidentielle). Y’a suffisamment de bonnes âmes nouvelles pour se dévouer pour son pays et se présenter aux suffrages dans chaque mouvance politique. Donc dehors, ouste les nases, sans renier ses fondamentaux.



  • David Meyers 20 janvier 2012 12:30

    Le « nationalisme » est plus collé au fascisme et au racisme que l’idée de « nation » totalement oposée malgré une écriture semblable. L’idée même de « préférence nationale » est loin d’être un programme. C’est déjà, d’avance, un constat d’échec.



  • David Meyers 20 janvier 2012 12:25

    Moi je pense que si la France était restée toute seule avec son franc français, sa pièce de demi franc et ses petits centimes, si elle avait fermé les frontières de son état avec un gros mur importé d’israël ou réactivé sa ligne maginot qui nous avait tant protégés, si elle avait rouvert Moulinex dans son territoire, Bata, Banania, si tout ce qui n’est pas blanc avec un verre de rouge à la main avait été expulsé, et bien cette France que l’on aime Madame Michu, ce beau pays dont les artistes chantaient « douce France » en 1942, et bien elle serait plus forte que les étazuni et que la Chine réuni(e)s.

    Non je déconne...



  • David Meyers 20 janvier 2012 12:09

    La sécurité, je vois à peu près ce que c’est. Y’a des règles établies pour parer à des incidents prévus ou éventuels. Y’a même une ceinture qui porte ce nom.

    L’insécurité ??? la ça commence à être du Front National dans le texte, notion floue et évasive qui serait quoi ? le contraire de la sécurité... admettons. mais les politicards incompétents ont trouvé mieux...

    Le sentiment d’insécurité, vaste nébuleuse, hors du droit, qui ferait dire à certains « je me sens en insécurité donc j’ai l’impression que je ne suis pas en sécurité... » donc j’ai peur donc faites ce que vous voudrez pour que j’ai plus ce sentiment là, puis tant qu’à faire, que je n’aie plus de sentiment du tout.

    Bon voilà, je rapelle quand même la première devise de la république française de souche des bons franchouillards de racine de celte à béret et baguette-pinard-pastis : LIBERTE.



  • David Meyers 20 janvier 2012 11:59

    Voici un petit début de solution pour loger l’hiver.

    Ouvrir une cinquantaine de places dans le Palais de l’Elysée (qui m’appartient), faire de même à l’Assemblée Nationale (c’est à moi aussi), une centainde de places au Sénat (toujours bibi qui est proprio). Créer également des hébergements dans les ministères, et dans les pièces en trop des logements de certains ministres, maires, députés, conseillers et grandmétropolitains... avec, pour chaque reçu, un accès illimité à la cantine locale.

    On pourrait aussi faire respecter la loi (des 20% de logement social) mais non franchement faut quand même pas exagérer. Autant laisser les nécessiteux s’entasser dans les cours pour loi Dalo.

    Et puis tant qu’à proposer des choses facilement mises en place, j’augmenterai la formation des juges, procureurs, avocats, législateurs et ministres d’un séjour obligatoire de 3 mois dans une prison nationale (place tirée au sort) pour mieux s’imprégner du bénéfice de la sanction et pouvoir juger avec plus de sévérité nom d’une pipe.

    Comme quoi, avec peu d’investissement, on peut déjà bien avancer.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité