• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

dawei

dawei

Réactionnaire et progressiste.
Bobo écolo , antiréchaufiste et anti Copenhague.
Amoureux de la Démocratie et déçu par la mojorité en général.
Fier d’être français mais considère n’avoir rien fait pour et en même temps pas fier de l’accueil qu’on fait à ceux qui se décarcassent pour le devenir.
Je déteste les accusations tout azimut d’antisémitisme car les accusations infondées d’antisémitisme nourrissent dangereusement les fondements de l’antisémitisme .
J’aime les juifs (comme le reste de l’humanité d’ailleurs) mais n’aime pas la politique colonialiste de l’Etat d’Israel (comme celle des autres Etats colonialistes d’ailleurs).
J’ai une certaine sympathie pour les libertaires, mais aucune pour les punks neoliberaux adeptes du NO-FUTUR économique et courtermiste.
J’aime les sciences, la politique, la religion, la philosophie et déteste le dogmatisme sectaires des scientifiques , des politiques, des religieux et des philosophes.
Égalitariste mais aime l’ambition personnelle, les initiatives courageuses et innovantes et l’esprit d’entreprise.
J’aime la solidarité mais déteste l’orgueil et l’opportunisme qui peut se planquer derrière la générosité.
J’aime la compassion, mais déteste la compassion misérabiliste et irrespectueuse de la dignité humaine .
J’aime le social mais déteste l’assistanat et lui préfère la responsabilisation et la réinsertion.
J’aime le sentiment de sécurité dont je n’ai jamais manqué, mais déteste le sentiment d’insécurité idéologisé diffusé à outrance par les media propagandistes.
Je déteste toute forme de racisme, mais déteste qu’on mette l’antisémitisme à part.
Je déteste les extrémismes dont l’extrémisme des modérés.
Je pense que l’Humain peut beaucoup mais ne peut pas tout.
J’aime ce qui est beau, mais déteste les tendances euthanasistes et élitistes de nos sociétés sous domination des garants d’une certaine idée de la perfection .
J’aime le traditionalisme culturel et l’ouverture aux autres cultures.
Je déteste le nationalisme, mais déteste encore plus la fonte de la souveraineté des nations dans des empires antidémocratiques .
Je déteste l’immobilisme, mais déteste encore plus l’agitation et le dogmatisme de « la modernité » qui consiste à tout privatiser, déréguler, défiscaliser et transmettre la totalité des rennes de l’Etat aux quelques familles aristocrates et industrielles historiques.
Je n’aime pas le chaos, mais aime encore moins le conformisme aseptisé.
Je déteste la victimisation, mais déteste encore plus le raquette géopolitique, économique et darwiniste ou les plus puissants imposent leurs lois aux plus faibles.
J’aime l’ordre, la discipline mais déteste le fascisme et l’asservissement.
Considère que rien ne justifie que certains salaires soient des centaines de fois supérieurs à d’autre même si c’est normal qu’ils ne soient pas égaux.
Je déteste que les représentants de 20% de la population mondiale consommant 80% des ressources et dénoncent la surpopulation des 80% restant qui consomme ce qui reste et cette même minorité voudrait réguler la majorité au nom d’une certaine Ecologie.
Respectons le Nature, respectons équitablement l’Humain mais ne nous servons pas du Développement Durable pour raquetter et spolier .
Enfin, je déteste les étiquettes...

Tableau de bord

  • Premier article le 20/01/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 2112 41
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • dawei dawei 29 décembre 2009 16:45

    Ca me rappelle lorsque l’empire romain était en chute libre, le pragmatique empereur Constantin s’est senti obligé de se raccrocher a une mouvance nouvelle avec le vent en poupe appelé christianisme, et la mélanger au doctrine préexistantes religieuses et politiques pour pouvoir remettre un peu de ciment et de controle sur les populations. Ca s’appelais alors le catholicisme, différent en beaucoup de points du christianisme primitif. Auourd’hui, l’empire occidental capitaliste surfe sur le succes grandissant de l’ecologie pour garder encore le pouvoir, et finalement travestir les idées fondamentales des écolos, rétablir une sorte de totalitarisme à la bagnère verte, remettre en place les tribunaux pour sorcellerie, la morale culpabilisante à outrance,jusqu’à dégouter tout le monde de l’écologie. On ne change pas une recette qui marche...



  • dawei dawei 24 décembre 2009 14:33

    Jako, je me trompe peut etre mais il me semble que lorsque les augmentation de salaires sont nulles ou simplement inféreures à l’inflation, on peut considérer que c’est une baisse de salaire, puisque c’est une baisse du pouvoir d’achat.
    mais bon je ne suis pas expert...

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Médias Médias Solidarité Géopolitique

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité