• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

depassage

Citoyen lambda à la recherche d’analyses sérieuses

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 12 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • depassage 24 avril 2009 22:56

    @ Emile Mourey

    Préparait-il déjà la future reconquête des lieux saints, comme Moïse l’a fait pour reprendre possession de la terre que Dieu avait promise à Abraham et à sa descendance ?

    La réponse est oui sans aucun doute possible le Coran est très clair sur le sujet :
    L’un des versets supposé Mecquois dit : « par delà le mont tin el tin, se trouve le mont sinaï, par delà le mont sinaï se trouve le mont des oliviers, par dela le mont des olviers se trouve la maison de Dieu » ( donc le temple de Jérusalem reconstruit par Omar, le 3 ième calife, auourd’hui mosqué El Aqsa)
    Le mont tin el tin se trouve lui dans la presqu’île d’Homs en syrie
    Ainsi la première grande ville conquise est Jerusalem, il s’agit d’un but évident car là se trouve la maison de Dieu et celle ci doit etre entre les mains des vrais croyants ( ici les Muhajirun soit les émmigrés, on ne les apelaient pas encore musulmans)
    Le premier lieu saint de l’islam est donc clairement Jerusalem et pas la Mecque, les Muhajirun priaient en direction de la Jerusalem, le prophète également, le témoignage de Jacques d’Edesse est de 1ere importance. Les sources musulmanes le relatent également.
    Pourquoi avoir changé par la suite et s’être orienté vers la Mecque ?



  • depassage 24 avril 2009 21:43

    @ Emile Mourey

    Que pensez vous de la véracité historique de la Mecque ?
    La position actuelle de cette ville est source d’interrogations, je n’arrive pas à comprendre pourquoi elle aurait été une ville marchande, une halte pour les caravanes l’oasis de Taïf convient bien mieux ( cf Patricia Crone). Taïf est connu depuis l’antiquité, silence quasi complet sur la Mecque, sauf chez 1 auteur, il l’appelle Mokaraba et la situe du côté de Petra. Sur la carte de Dussaud on relève 2 noms tres proches de Mekka, l’un se trouve en Syrie le long du fleuve Oronte, l’autre au sud de l’actuel Israel.
    Médine est par contre attesté, ce qui est curieux à son égard c’est le changement de nom, elle s"appelait Yathrib puis est devenu Médine soit ville tout simplement.
    Pourquoi substituer un nom commun ( VILLE) à un nom propre (YATHRIB). La seule explication convaincante que j’ai trouvé tiens au fait que l’arabe ne notait pas les diacritismes à l’origine (le processus de voyellisation datant du 10 ième siècle. Nous obtenons donc la racine mdn qui renvoit soit à Midian ( l’un des enfants de quetura connu aussi sous le nom de Hagar la fameuse servante de Sarah) ou Modin qui est la ville ou les Macchabés ont trouvé refuge et à partir de laquelle ils ont organisé leur contre attaque. Quand on connait le rôle qu’a joué Medine pour Le prophète cette hypothèse est particulièrement éclairante, a noter qu’elle nous renvoie encore vers le messianisme juif ( sur lequel j’aurais aimé que vous m’indiquiez quelques sources si vous en connaissez )



  • depassage 24 avril 2009 20:37

    @ Emile Mourey

    La qumranologie naissante a effectivement beaucoup a nous enseigné, la figure du Maître de justice ( More Sedeq ) est à mon avis centrale dans le messianisme juif dont on parle très peu. Or les origines du christianisme et de l’islam sont à chercher dans ce courant dont l’influence n’a pas encore été étudiée avec tout le sérieux nécessaire ( à la décharge des spécialistes la tâche à accomplir est immense sans parler du contexte particulier archéologue palestinien - israélien)
    L’influence d’un courant juif apparait en filigrane dans le Coran, l’hypothèse séduisante de judéonazareens dont les contours restent encore assez flous a été avancée, elle est d’ailleurs corroboré par certains traducteurs du Coran tel Hamid Hamidullah, il rends un verset du coran par la formule : « en réalité nous sommes tous nazareens ». D’autres éléments dans le coran même vont dans le sens de cette hypothèse :
    Ainsi le mot « kafir » dont le sens récent est athée signifiait en réalité recouvrir et il ne s’adresse qu’aux juifs seul ( il s’agit simplement du courant orthodoxe si je peux m’exprimer ainsi). Ils ont tout simplement voulu dissimuler a vérité au sujet de Jesus / Issa dont le Coran reconnait explicitement l’immaculée conception mas pas sa filiation divine. Le mot « sharik » signifie lui associé, on forme avec le mot « Musharikun » , c’est à dire ceux qui associe qu’on traduit aujourd’hui par polythéistes. Ce reproche s’adresse aux chrétiens à travers la sainte trinité récusée formellement par le coran dans une sourate ou Jesus/ Issa prend la parole.
    Ainsi comme on peut le constater, le Coran offre en quelque sorte une alternative, une troisième voie entre le judaïsme orthodoxe et le christianisme qui est présenté d’ailleurs comme un rappel, un retour à la religion pure d’Abraham.
    Un dernier mot : La révélation ne débute qu’après l’union de Mohammed avec Khadija qui ne peut donc pas être musulmane, le mariage est célébré par son cousin, un qass( prêtre) dont on a gardé le surnom Waraqa ( la feuille), les sources musulmanes indique que celui ci passé son temps à traduire l’évangile ( lequel ?). A ce propos, lisez le très bon ouvrage si ce n’est déjà fait de Joseph Azzi le prêtre et son prophète.



  • depassage 24 avril 2009 18:20

    @ Emile Mourey

    Voici une source intéressante surtout de part le fait qu’elle est totalement neutre, puisqu’il s’agit d’une cartographie de la Syrie ( là se trouve le noeud de l’énigme) du 5ième siècle :
    Topographie historique de la Syrie antique et médiévale / René Dussaud. - Paris : Geuthner, 1927
    C’est un ouvrage épuisé, mais il en existe une version sur le web :
    http://link.library.utoronto.ca/booksonline/digobject.cfm?Idno=00001843
    Prenez le temps d’étudier cette carte puisqu’il s’agit d’une topographie de la Syrie antique,antérieur a l’islam.
    La présence arabe dans cette zone est attestée, d’autant plus étonnant elle indique même le lieu du caravansérail de la famille Quraysh, clan du futur prophète près du bord de mer, ce qui éclaire par l’absurde la signification de ce patronyme « petit requin ». Il me parassait assez étrange que ces gens soient du désert arabique. Et encore plein d’autres surprises dans cette carte que je vous laisse découvrir de vous même.
    Ceci permet également d’expliquer cette sourate soit disant Mecquoise :
    « Lorsque vous êtes sacralisés (ie en période de ramadan,ce dernier étant pratiqué bien avant l’islam), Dieu vous rend la chasse illcite et la pêche licite ».
    Comment ce verset aurait il pu être révélé à la Mecque, il n’y a rien à chassé et encore moins à pêcher.
    Le réel sens du Coran et le véritable tour de force du prophète qu’importe qu’il ait été divinement inspiré ou non en ce qui me concerne étant moi même musulman, quoique je préfererais pour ma personne le qualificatif de Mahométan, a été totalement perverti pour des raisons de pouvoir par sa famille et ses compagnons. L’islam des origines est totalement dissimulé par le carcan califal et ce uniquement pour leur propre intérêt dynastique. Il y aurait tellement à dire mais je vais m’arrêter là pour le moment.
    Quoique je ne résiste pas, comment se fait il que le prophète à qui on prête selon les sources jusqu’à 13 femmes et 28 concubines,n’ait eu des enfants que de Khadija ( Celle qui fait des fausses couches en araméen) ? Le prophète était il réellement polygame,j’en doute fortement,les califes par contre ne s’en sont pas privés.



  • depassage 24 avril 2009 11:32

    @Emile Mourey

    Votre effort intellectuel est tout à fait louable, je ne constate aucun efforts de la part des musulmans en ce qui concerne l’étude et la compréhension des autres religions.
    Votre passé militaire devrait vous aider à vous intéressé à la situation géopolitique qui prévalait
    au nord de la Syrie ( byzantin , perse et mercenaire arabe) car là se situe l’origine de l’islam.







Palmarès