• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Djam

Djam

Depuis le début de ma vie je prends les files dans le mauvais sens, je me trompe de verre à table, je m'assoie près de la sortie dans toutes les salles de divertissement de masse, je continue à boire du pinard malgré qu'il fut remplacé par le coca, je mate tous les matins les piafs sur le bord de ma fenêtre alors qu'on a la télé... pffff je fais rien que des bêtises...

Tableau de bord

  • Premier article le 27/06/2016
  • Modérateur depuis le 21/09/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 455 204
1 mois 0 38 0
5 jours 0 8 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Djam Djam 21 novembre 10:05

    Bon article qui rappelle l’essentiel de l’arnaque politique mondiale qui se déroule sans trop d’obstacle dans toute la partie occidentale du monde.
    Mais malheureusement, il n’y aura pas d’explosion de bulles économiques susceptibles d’arrêter cette dictature mondiale. Car les prochaines « crises économiques » n’affecteront que les peuples et pas les organisateurs du chaos en cours.

    D’une certaine façon, c’est bien fait pour les peuples qui subissent et qui subiront encore. Arrêter de croire aux discours, arrêter de consommer sans limite du n’importe quoi, arrêter de pleurnicher pour le moindre problème, arrêter de penser et d’agir comme des enfants incapables de gérer la frustration naturelle... tout cela est à notre portée. Si les peuples ne prennent ses décisions de nouveaux comportements urgents c’est qu’ils acceptent tout simplement que leurs souffrances continuent.



  • Djam Djam 21 novembre 09:44

    @delepine
    Tout d’abord, un grand MERCI et BRAVO pour le courage de cette bataille que vous avez entamée depuis un bon moment et que vous tenez à bout de bras contre ce qu’il faut bien appeler une pieuvre... car...
    La médecine aujourd’hui est devenue une médecine de maladie et non pas de santé. Tout le démontre et l’alarme qui avait déjà été tirée par Guilaine Lanctôt (Canada) dans son fameux « La Mafia Médicale » a fait son chemin mais la puissance des laboratoires devenus obèses parvient sans trop de difficulté à neutraliser les dissidents dans ce domaine. Mme Lanctôt a eut beaucoup d’ennuis à cause de son combat.

    Cela dit, tous les combattants de l’emprise médicale chimique mondiale tombent dans la même ambiguïté qui consiste à toujours ajouter à leurs arguments l’incontournable : « attention ! il ne faut pas non plus tout rejeter... la chimio accompagnant la chirurgie doit être maintenue... et bla bla bla ». Au risque de passer pour radical, j’affirme que les quelques % de cancers éradiqués chez un patient relève essentiellement de sa caractéristique de non extension ou non invasif.

    Il y a en effet plusieurs types de cancérisation qui, tous, dépendent de l’organisme malade. Cancers circonscrits ou locaux qui ne fabriquent pas de métastases et cancers invasifs. Leurs caractéristiques vont également dépendre du siège de naissance tumorale. Dans les viscères mous, on a nettement plus de risques que l’invasion soit incontrôlable. La vascularisation y est plus dense donc la dispersion plus efficace. Les tumeurs plus localisées sont plus « faciles » à ôter par chirurgie et si le corps médical observait et préconisait un véritable changement de vie du patient il n’y aurait pas besoin d’ajouter à la chirurgie le trauma de l’irradiation mortifère. Car des tissus qui reçoivent des rayons ne redeviennent jamais des tissus normaux par la suite.

    Seulement voilà, notre médecine est toujours une médecine matérielle et mécaniste. La médecine sait parfaitement bien que l’alimentation frelatée et toxique de la modernité occidentale joue un rôle majeur dans le déclenchement des maladies dites de « civilisation » (sans rire) mais elle ne peut pas vraiment prendre cet aspect en compte puisque l’agroalimentaire fait partie du système de dégénérescence accélérée dans lequel l’envahissement de la chimie, y compris médicale, a atteint un niveau totalement délirant.

    Il suffit d’aller visiter des gens hospitalisés suite à un cancer pour déjà constater l’aberration de l’alimentation qu’on leur propose. Nourriture essentiellement agro industrielle où le sucre et les aliments « morts » sont légions. On continue d’intoxiquer des organismes qui ont de surcroît été évidemment fragilisés par des actes chirurgicaux pas anodins du tout et des rayons encore moins anodins !

    C’est cela la médecine occidentale « innovante ». Une aberration totale qui en réalité est devenue avec le temps un ensemble de dogmes imbéciles et mortels à terme. On ne guéri pas une personne d’un cancer sans lui expliquer comment changer son mode de vie, d’alimentation et de comportement. Seulement voilà, la médecine est devenue une industrie, elle doit rapporter et elle n’a que faire de guérir définitivement un Sujet atteint.

    La médecine occidentale moderne exige, pour se pérenniser dans son délire de rentabilité, de produire des malades chroniques. Pour cela, elle collabore depuis des lustres avec des labos surpuissants qui n’ont, eux aussi, que faire d’une personne qui reviendrait à la santé pendant trop longtemps.

    Beaucoup de malades chroniques est bien plus rentable que beaucoup de gens sains. Lorsqu’on a un toubib (généraliste ou spécialiste) en face de soi qui, au lieu d’écouter vraiment le patient, est calé derrière son écran et s’adresse à lui avec la froideur d’un technicien il y a peu de chance que se déclenche un début de résilience psychologique chez lui. Lorsqu’on est « pris en main » par la bureaucratie médicale française dans un centre hospitalier sans humanité où courent des infirmières, des aides soignantes, des toubibs débordés etc... on ne risque pas de stimuler l’homéostasie naturelle d’un organisme.

    Nous subissons le même délire avec les vaccinations. Autre sujet qui, dans plusieurs décennies, sera sans doute étudié par de nouveaux esprits qui auront vraiment avancés en direction de la médecine curative basée sur le quantique, le vibratoire et l’information cellulaire. Pour le moment, c’est gros sabot et lance flamme, très onéreux de surcroît.



  • Djam Djam 19 novembre 23:01

    @Yanleroc
    Brzezinski écrivait et disait pas mal de choses de façon a convaincre ceux qui le lisaient et l’écoutaient (essentiellement la caste journalistique parce que c’est elle qui relaie les mensonges en tout genre) soient persuadés qu’ils disaient des vérités. Or, l’art de la guerre post moderne consiste à raconter des énormités et de les répéter suffisamment souvent pour qu’elles finissent par devenir des vérités dans les esprits faibles et influençables... la majorité des masses en somme.

    Polonais nationalisé ricain, cet homme n’eut toute sa vie qu’une obsession : foutre le chaos en Europe pour pousser son pays d’adoption à se prendre pour l’empire idéologique mondial. Soros continue l’oeuvre chaotique, ce derner étant lui aussi un réfugié juif hongrois avec la même obsession : déclencher le chaos partout en Europe, pulvériser les nations, américaniser le monde.

    C’est dire si ces hommes sont de grands malades peu fiables quant à leur honnêteté.



  • Djam Djam 19 novembre 22:50

    Les américains sont incapables de faire autre chose que de la mise en scène sur tout. Ils sont incapables de penser normalement et surtout incapables de foutre la paix au restant du monde. Leur dernière invention, lancée à grand frais et mis en scène façon hollywood par le charlot Al Gore, a été réalisée pour inventer ce délire du « réchauffement climatique » qui hystérise le moindre dîner en ville.

    Il suffit que l’Amérique pète pour que les vassaux européens tremblent et se sentent obligés de relayer leurs délires. Non comptant d’être à l’origine de plus de 250 conflits dans le monde, cette pseudo nation, composées exclusivement de glumeux qui croient qu’une vie réussie se compte en 0 alignés sur un compte planqué, a aussi l’intention de convertir le restant du monde à sa dernière superproduction type Armagedon.

    Et le plus désolant, c’est le nombre de français qui avale cette soupe depuis des années... quand on entend Hulot, on a juste une idée de la profondeur de cette ânerie.



  • Djam Djam 19 novembre 22:38

    @sarcastelle

    Vous avez raté la saison des vaccins anti mépris... dommage, ça vous aurait beaucoup aidé !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv