• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Dominique Dutilloy

Dominique Dutilloy

Journaliste spécialisé en "Tourisme / hôtellerie / transports aériens" (sous les angles social, économique et politique), en "Politique intérieure française", en "Politique africaine et étrangère de la France", en "Faits de société", je suis auteur de deux ouvrages : "Sénégal 2000 : Les Atouts Economique", in Sopec Communications (anciennement :Eurédip) Paris, juin 1999 et "Impressions", in Le Manuscrit (http://www.manuscrit.com/catalogue/auteur.asp) , Paris, juin 2003... Cette photo a été prise alors que j’étais entrain d’interroger Maître Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal, sur la crise ivoirienne, lors d’une conférence de presse qu’il a tenue à la Résidence de l’Ambassadeur du Sénégal en France, en marge de la XXIIème Conférence des Chefs d’Etats d’Afrique et de France (les 19, 20, 21 février 2003 au Palais des Congrès de la Porte Maillot - Paris).

Tableau de bord

  • Premier article le 25/06/2005
  • Modérateur depuis le 06/01/2006
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 17 429 463
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 22 juin 2007 12:40

    Oui, Zen... Mais, c’est une opinion qui n’engage que moi !



  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 22 juin 2007 12:39

    Max Pintcy, au risque de vous rappeler qu’une femme est avant tout un être humain comme vous et moi, et, au risque de vous rappeler que la courtoisie est de rigueur, même avec une personne dont vous ne partagez forcément pas les propos, il serait de bon ton que vous ne confondiez pas une journaliste (en l’occurence, l’auteur de cet article) avec une hôtesse sexy « de service » !

    Par ailleurs, au lieu de laisser un tel commentaire si discourtois, il aurait été beaucoup plus intéressant que vous donniez votre point-de-vue sur l’article lui-même, ainsi que sur les propos tenus par Daniel Carton, en expliquant les raisons de votre désaccord...

    D’autre part, histoire de vous démontrer que vous avez mal lu l’article et que vous n’avez pas écouté les propos de Daniel Carton, il est indéniable que vous confondez « journalisme politique » et « mandat politique »... Où avez-vous entendu que Daniel Carton voulait se présenter pour 2012 ?

    Quant aux positions affichées, selon vous, de GOGOVOX en faveur du Modem, cela ne regarde que les intéressé(e)s, qui s’en s’ont expliqué(e)s : libre à vous de ne pas être d’accord avec eux ! Encore faudrait-il que vous expliquiez pourquoi, ce, avec courtoisie



  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 22 juin 2007 12:25

    Bravo pour cet article et pour cette interview...

    Certains, qui ont commenté votre aticle, considèrent qu’AgoraVox n’est pas un blog de journalistes ! Ils se trompent lourdement, d’autant que :

    - parmi les auteurs, il y a beaucoup de journalistes,

    - que tous les articles publiés sont de qualité...

    Pour s’en convraincre, ils devraient lire les fiches auteur de toutes celles et de tous ceux qui écrivent sur Agoravox.

    Par ailleurs, ce que raconte Daniel Carton est exact : c’est pour cela que notre grande presse officielle va mal ! Pour preuves, l’explosion de journaux gratuits, l’explosion de l’expression via internet...

    Pour se renouveler, la presse aura réellement besoin de se remettre en question et ne plus se comporter en porteuse de stylo à bille !

    Pour se démocratiser encore plus, notre République française devrait se désengager du GROUPE FRANCE TELEVISION et de RADIO FRANCE, dont elle est propriétaire...

    Qui plus est, il faudrait réformer le C.S.A. en profondeur, à savoir :

    - qu’il faudrait prévoir le désengagement de l’Etat, de l’Assemblée nationale, du Sénat... de cette structure ;

    - que les représentants des associations de télespectateurs et d’auditeurs soient représentés dans cette structure ;

    - que les sages du C.S.A., qui devraient obligatoirement être issus des professionnels des télévisions et de radio, ainsi que d’associations de télespectateurs et d’auditeurs, soient élus par l’ensemble des télespectateurs et des auditeurs de radio, le scrutin pouvant s’organiser facilement comme les élections prud’hommales ;

    - que le Président du C.S.A., qui pourrait être obligatoirement un professionnel des télévision et de radio ou un membre d’une association de télespectateurs et d’auditeurs de radio, soit élu par les autres sages du Conseil Constitutionnel ;

    - que l’Etat, l’Assemblée nationale, le Sénat et le Conseil Constitutionnel soient présents, uniquement en tant qu’observateurs ayant le droit de donner leur avis ;

    - que le C.S.A. soit doté de plus de pouvoir d’enquête, de médiation, d’arbitrage et de sanctions qu’auparavant !

    Maintenant, en ce qui concerne la presse écrite, que l’auteur de cet article, Daniel Carton, ainsi que tous les journalistes présents sur AgoraVox, se rassurent ! Une structure est entrain de se monter, qui englobera aussi bien la presse écrite, que la presse audiovisuel ou radio ou internet : l’Association de Préfiguration d’un Conseil de Presse en France (A.P.C.P.), dont l’adresse Internet est

    http://apcp.unblog.fr



  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 20 juin 2007 11:18

    L’Etat ne devrait pas être propriétaire du GROUPE FRANCE TELEVISIONS et de RADIO FRANCE...

    Cela dit, en ce qui concerne l’Audiovisuel, il faudrait réformer le C.S.A. en profondeur !

    En effet, est-il normal :

    - que les associations de télespectateurs ou auditeurs de radio ne soient pas représentés parmi les Sages de cette vénérable institution de contrôle ?

    - que les principaux sages de cette vénérable C.S.A. soient nommée par les Instances politiques ?

    - que les sages du C.S.A. ne soient jamais élus ?

    Dont acte !

    Par ailleurs, dans la presse écrite, qui est en perte de vitesse (du fait de l’arrivée des quotidiens gratuits et du fait d’une certaine érosion publicitaire, du fait d’une érosion du lectorat), on constate un certain laissez-aller dû à une peur grandissante face à l’audiovisuel public ou privé ! Pourtant, ces médias oublient trop souvent que l’Audiovisuel est un complément des médias écrits !

    Au fait, comment se fait-il que, contrairement à la nôtre, la presse anglophone se porte bien ? C’est une question qu’il faut se poser !



  • Dominique Dutilloy Dominique Dutilloy 20 juin 2007 10:59

    Sylvain Reboul, merci pour cette petite mise au point à laquelle j’adhère totalement !

    J’estime que le (la) journaliste, qui se prête à la diffusion de nouvelles impliquant la vie privée d’une personnalité politique ou publique, salit,

    - non seulement l’image de marque de la personne visée,

    - mais également l’image même du média dont il(elle) est le(la) salarié(e) !

    Chacun a le droit de préserver sa vie privée ! Chacun a le droit de mentir sur sa vie privée et celle de sa famille pour préserver l’exercice même de son travail public ou politique !

    Donc, l’histoire du couple HOLLLANDE/ROYAL doit passer vraiment dans la sphère privée : elle ne regarde, ni le public dont nous faisons partie, ni les journalistes que nous sommes !

    Bravo pour cet excellent article qui a le mérite de remettre les pendules à l’heure !

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité