• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

donino30

donino30

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 26/11/2007
  • Modérateur depuis le 26/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 595 256
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 16 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 14:32

    @Carnac

    « ... et que cela est tellement bien reconnu internationalement que nous sommes des champions de l’attractivité pour les capitaux étrangers. »

    @Carnac

    Décidément toute la panoplie y passe. Pardon pour le cynisme, mais poursuivez svp : donnez moi un seul exemple, un et un seul, de capital étranger venu installer, ou aider à installer récemment un outil de production « significatif » (disons >500 emplois) en France, depuis les japonais à valenciennes il y a des lustres. Je parle bien d’un outil de production (logiciel, high tech, industrie, tout ce que vous voulez...), puisque nous avons une productivité mondialement reconnue, pas d’un outil de services, de distribution ou de loisirs. Un seul exemple. Vous en trouverez peut être, et là je serais impressionné.



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 13:34

    « oui les TPE et PME ont plus ou moins bien négocié leurs accords RTT mais en fin de compte et jusqu’à ce jour nous demeurons pour le taux de productivité horaire la troisième référence mondiale ce qui veut dire que globalement il y a bien eu gain de productivité mais que ni les salaires , ni l’emploi n’en ont vraiment profité. »

    La France était déjà, selon des instituts et un mode de calcul il est vrai douteux, au hit parade de la productivité horaire avant les 35h. Il n’y a donc pas eu gain mais maintien de la productivité. Par ailleurs la définition même de la productivité mériterait un article tant elle est alambiquée. Voici un exemple :

    Supposons qu’un guichetier d’un organisme quelconque traite en moyenne 10 personnes par heure, en effectuant correctement et promptement son travail. Le lendemain même du passage aux 35h, il continue de tenir cette moyenne. Et bien selon la définition de la productivité, son salaire (contribution au PIB) ayant été maintenu, il est 15% plus productif du jour au lendemain, comme par enchantement. Je ne sais pas ce que les lecteurs en penseront, mais moi une telle définition, même si elle garde un sens, me parait difficilement exploitable pour une négociation.



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 12:23

    Bon article. Dérive inévitable de l’Internet, c’est le prix à payer de la véritable révolution des moeurs en cours depuis 10 ans. Ce prix est il trop cher ? Dans certains pays ça sera le cas, dans d’autres non. Pour certains, la justice et des organismes de type CNIL « puissance 10 » s’adapteront, avec d’énormes moyens provenant des internaues eux mêmes, désireux d’équiper un carré prussien puissant et performant pour les protéger. La France en fera t-elle partie ? L’emprise de la pensée étatique sur les mentalités y est telle que rien n’est moins sûr.



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 12:21

    Bon article. Dérive inévitable de l’Internet, c’est le prix à payer de la véritable révolution des moeurs en cours depuis 10 ans. Ce prix est il trop cher ? Dans certains pays ça sera le cas, dans d’autres non. Pour certains, la justice et des organismes de type CNIL « puissance 10 » s’adapteront, avec d’énormes moyens provenant des internaues eux mêmes, désireux d’équiper un carré prussien puissant et performant pour les protéger. La France en fera t-elle partie ? L’emprise de la pensée étatique sur les mentalités y est telle que rien n’est moins sûr.



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 12:06

    La remarque de Chris est pertinente, en particulier pour le maintien des salaires lors du passage au 35h que beaucoup ont oublié. Pour le reste, toutes les précisions de l’auteur semblent exactes et cohérentes. Mais la conclusion s’attache à un sempiternel dogme français, qui est que les augmentations de salaires doivent être obtenues par des réformes de l’état. Il n’y a qu’en France que l’on voit cela. C’est à la rigueur compréhensible pour les fonctionnaires, salariés de l’état, mais pour les autres c’est vraiment être complétement à coté de la réalité du monde dans lequel nous vivons.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité