• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

donino30

donino30

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 26/11/2007
  • Modérateur depuis le 26/06/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 595 256
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 16 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 11:44

    Des éclairages pour le moins tamisés smiley

    Bonne année également et meilleurs voeux



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 11:40

    @tzecoatl

    Vous pouvez également gagner de l’argent en étant salarié, en placant, en spéculant, en investissant préalablement, quoiqu’il en soit, la monnaie (qu’elle soit fiduciaire ou scripturale) ne proviendra que de l’emprunt. Revoyez vos cours d’économie monétaire. Si vous n’êtes pas d’accord, alors dites nous d’où vient la monnaie."

    La monnaie vient soit de la planche à billet, soit des devises étrangères (balance commerciale excédentaire), soit de l’emprunt. La planche à billet est out avec l’euro, il reste donc les devises et l’emprunt. Je comprends votre vision réduite à l’emprunt, puisque notre chère France en use et abuse depuis 25 ans. Je vous suggère d’aller examiner le taux d’endettement de la Chine actuellement, plus gros prêteur monétaire mondial actuel, vous connaissances en économie monétaires s’en trouveront émoussées. Certes, la Chine est un cas tout aussi extrême que la France et en aucun cas un modèle. Il est simplement dommage et à mon sens inexplicable que tant de personnes , qui pourtant ont apparemment comme vous des connaissances et une capacité d’analyse, refusent d’idée même de la nécessité de compromis entre ces deux extrèmités.

    A+



  • donino30 donino30 2 janvier 2008 11:35

    « Vous pouvez également gagner de l’argent en étant salarié, en placant, en spéculant, en investissant préalablement, quoiqu’il en soit, la monnaie (qu’elle soit fiduciaire ou scripturale) ne proviendra que de l’emprunt. Revoyez vos cours d’économie monétaire. Si vous n’êtes pas d’accord, alors dites nous d’où vient la monnaie. »

    La monnaie vient soit de la planche à billet, soit des devises étrangères (balance commerciale excédentaire), soit de l’emprunt. La planche à billet est out avec l’euro, il reste donc les devises et l’emprunt. Je comprends votre vision réduite à l’emprunt, puisque notre chère France en use et abuse depuis 25 ans. Je vous suggère d’aller examiner le taux d’endettement de la Chine actuellement, plus gros prêteur monétaire mondial actuel, vous connaissances en économie monétaires s’en trouveront émoussées. Certes, la Chine est un cas tout aussi extrême que la France et en aucun cas un modèle. Il est simplement dommage et à mon sens inexplicable que tant de personnes , qui pourtant ont apparemment comme vous des connaissances et une capacité d’analyse, refusent d’idée même de la nécessité de compromis entre ces deux extrèmités.

    A+



  • donino30 donino30 1er janvier 2008 18:13

    Bon article, qui réussit l’incroyable exploit de faire consensus entre les défenseurs inconditionnels de la dette et ses pourfendeurs, plus rares et plus timides il est vrai.

    Bonne année et meilleurs voeux



  • donino30 donino30 1er janvier 2008 18:06

    @FG

    « avec 64,2 % la france est en dessous du niveau moyen de la zone euro qui est de 69,1 et même de l’allemagne 67,9% »

    C’est bien de ne prendre que les chiffres qui nous arrangent. Je vous suggère de lire en détail le rapport Pébereau. Le casting de ses rédacteurs est autrement plus sérieux qu’un économiste isolé, même de bonne foi, de l’OFCE. C’est sur la France et non pas sur l’Allemagne que les yeux des comptables de la zone Euro sont braqués, à mon avis vous devriez essayer de comprendre pourquoi.

    « On ne fait pas une comptabilité avec uniquement le passif du bilan »

    Bien sûr que non. Sauf que le passif en question est un flux financier à rembourser, et que les actifs que vous évoquez sont les hopitaux, les écoles, un porte avions, les centrales nucléaires... J’ai du mal à comprendre ce que vous voulez dire en brandissant cette évaluation de capital.

    « la situation est tellement critique que la France est classée AAA par les agences de rating qui ne sont composées que de philantropes aimant les déficits. smiley »

    Ce sont les mêmes philantropes que ceux qui, la veille de la crise des subprimes, affirmaient que les outils bancaires de mesure du risque avaient tellement progressé que les banques ne prenaient pas le moindre risque. Et le jour où cette fameuse notation sera abaissée pour la France, croyez moi il ne fera pas bon être dans les parages.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité