• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ecureuil Bleu

Ecureuil Bleu

Chasseur de noisettes et collectionneur de coquilles, un peu chèvre par foi.
Amen
ps : n'aime pas les glands.
 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 98 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Ecureuil Bleu Ecureuil Bleu 21 février 2014 18:52

    Le nucléaire n’est clairement pas une solution « longtermiste », excepté pour la production des déchets. 


    Le démantèlement implique la production d’autres déchets, qui ne seront pas stockés à Bure. L’extrême stabilité du site de Bure est d’ailleurs plus que contestable. Personne ne peut dire ce qu’il en sera dans 500 ans, ni même dans 50 ou 100.

    Coût d’une catastrophe majeur estimé par l’ASN : 1500 milliards d’euros. Le risque existe et l’enjeu n’en vaut pas la chandelle. Bref...


  • Ecureuil Bleu Ecureuil Bleu 21 février 2014 10:41

    Merci pour la publication de cet entretien monsieur Toulet. 


    Je vis dans le monde rural, en ZRR ... Zone Rurale à Revitaliser, chouette acronyme hein ?! Surtout quand on sait que :

    La pêche dans la rivière du coin est sous le coup d’un arrêté préfectoral pour pollution aux métaux lourds. 

    Une carrière vient d’ouvrir, tandis qu’une autre a reçu l’autorisation de son extension pour faire de l’enrobage bitumineux (et qu’elle se situe juste au dessus de la dite rivière, à une vingtaine de Km d’une aciérie qui fabriquait des pièces pour le nouvel airbus et rejettait ses merdes dans la même rivière) pour pouvoir construire des autoroutes avec.

    Une usine classée « cévézo » destinée à la fabrication d’un isolant en polystyrène vient d’ouvrir sur un parc industriel qui vient lui même de fleurir aubord d’une autoroute qui vient elle même de fleurir au bord d’une autre rivière (dont je porte le nom). En fait à la base, à cet emplacement on devait faire un centre d’enfouissement des déchets de la métropoloe du coin, mais les bouse... les paysans ont gueulé, ça s’est pas fait, et aujourd’hui ils sont super contents parce qu’ils ont une bombe à retardement à la place...

    Dans mon coin, il y a de tout, des décroissants comme moi, des gens qui travaillent en ville pour la grande usine multinationale qui exploite des forêts d’hévéa partout dans le monde pour faire des pneux, et puis il y a des paysans qui font de l’élevage. Pour accélérer la croissance des broutards, ils utilisent du round up sur une parcelle, puis collent les bêtes dans le pré, comme ça elles « gonflent plus vite », c’est l’acheteur qui l’a dit, celui qui emporte les broutards vers l’Italie, pour les revendre en France trois ans plus tard après qu’ils soient passés par la roumanie. C’est drôlement cosmopolite un boeuf. Et puis le round up, c’est drôlement bon pour les ruisseaux, il y a plus une bête dedans !

    Non pour voir des bêtes dans l’eau, faut aller dans les bassins de récupération d’eau de pluie au bord de l’autoroute, comme c’est pas exploité, ce sont les bestioles qui viennent ! Comm ils sont en train d’en construire une autre, j’ai bon espoir de revoir quelques tritons marbrés.

    De l’autre côté de la rivière, il y a la plaine, avec des terres riches parce qu’autrefois il y avait la mer à cet endroit et que du coup le sol est limoneux et tout. Là les paysans travaillent pour un grand semencier, avec de l’eau qui vient d’un barrage qu’il ont construits sur la terre de mes ancêtres. Ils y font pousser des OGM, labourent profondément le sol, utilisent des pesticides conformément à la loi et aux recommandations du semencier, et roulent dans leur champs avec de beaux 4x4 tout neufs.

    Bref, des aberrations de ce genre, j’en ai des caisses et des caisses. En 2050, si j’arrive jusque là sans crever d’un cancer, j’aurais 70 piges, je dirais aux enfants de ma fille que je voulais être libre, que les autres voulaient pas, mais que j’ai quand même construit un cabane en pierre dans la forêt, et qu’il y a trois carabines cachées dans la grange (pour les cons). 

    Du coup ma question, c’est : POURQUOI ? Mais je crois que je connais la réponse...


  • Ecureuil Bleu Ecureuil Bleu 20 février 2014 11:16

    Je préfère quand vous argumentez. L’opposition a sans doute eu tord de ne pas se démarquer de Svoboda, mais nous ne sommes pas là-bas (et bien que je connaisse ce pays), personnellement il m’est difficile de juger. 

    J’ai trouvé deux articles qui vous intéresseront si vous ne les avez déjà lus . Celui-ci : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-christophe-marti/160214/extreme-droite-en-ukraine-le-cri-dalarme-de-chercheurs-ukrainiens
    Et celui là, qui permet d’entrevoir pourquoi de simples opposants luttent aux côtés de paramilitaires : http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-christophe-marti/160214/extreme-droite-en-ukraine-le-cri-dalarme-de-chercheurs-ukrainiens




  • Ecureuil Bleu Ecureuil Bleu 19 février 2014 19:32

    Votre Paul Craig Roberts est un « paléo conservateur » anticommuniste, protectionniste... qui balance de la rumeur.


    Je vous lâche la même rumeur mais dans l’autre sens, le pouvoir en place paye des manifestants pour décridibiliser l’opposition :http://www.rtbf.be/info/monde/detail_ukraine-manifestants-pro-ianoukovitch-payes-pour-etre-presents-a-kiev?id=8157732

    Qui dit vrai ?



  • Ecureuil Bleu Ecureuil Bleu 19 février 2014 18:47

    Bonsoir,


    Je pense que vous caricaturez la situation, et suivez une analogie biaisée par vos convictions. Toutefois, vous posez une très bonne question.

    Je vous propose le même parallèle mais avec une approche réellement comparative, car elle s’appuie sur un élément réellement comparable, à savoir une ouverture sur les marchés.

     Imaginons que dans quelques mois, les accords transatlantiques qui sont en passe d’être signés entre l’UE et les USA deviennent l’objet d’une fronde populaire. Facile à imaginer puisque ces accords sont discutés sans aucune consultation populaire.

    Imaginons que trois partis de l’opposition se rallient, que parmi eux se glissent le parti d’extrême droite, et que ce dernier profite des manifestations (au départ non violentes) pour tenter un putsch politique.

     Imaginons tout cela, et la réponse à votre question devient évidente. Cette partie de l’opposition veut le pouvoir et profite de la débacle générale pour passer en force. A présent, la question que je me pose est :

    Comment les médias « pro accord transatlantique » s’y prendraient-ils pour discréditer toute l’opposition ? 
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité