• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eddofr

eddofr

Un simple citoyen à la recherche d’un espace de libre expression.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/08/2017
  • Modérateur depuis le 30/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 1503 536
1 mois 0 106 0
5 jours 0 45 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 84 73 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 15:31
    Ce qui me fascine dans l’univers c’est qu’il peut être résumé tout entier par quelques phénomènes fondamentaux.

    La combinaison aléatoire de ces phénomènes, selon qu’elle s’avère pérenne ou pas, forme des systèmes complexes, eux même viables ou pas, qui se combinent également et ainsi de suite, pour finir par former les phénomènes les plus complexes, tels que la vie, l’intelligence, ...

    Ainsi j’observe la fourmilière constituée de fourmi qui, chacune prise individuellement, n’ont qu’un nombre extrêmement limité de modes d’action et de réaction. Et je suis émerveillé par la complexité de l’entité qui en résulte, par l’incroyable intelligence mise en oeuvre par la colonie dans son dessein de survie et d’expansion.

    Ainsi, je regarde l’atome d’hydrogène, et le soleil ... et les planètes ...



  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 14:55

    @Taverne

    Vous avez peut-être le droit, je n’en suis pas sur, mais moi, j’ai le devoirs de bien le prendre  smiley


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 14:51

    Est-ce une caractéristique commune à tous les anglo-saxons, à tous les anglophone, que de rester « droit dans ses bottes », et aller jusqu’au bout de ses pulsions/choix quelles que soient les conséquences ?


    Est-ce que c’est la langue, l’histoire, la génétique ou quelque chose de plus mystérieux qui formate ainsi une population ?

    Cela leur permet, en de rares occasions, d’avancer contre vents et marées.

    Le plus souvent cela les conduits à se ruer droit sur le précipice sans jamais remettre en question la direction prise.


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 14:41

    @Taverne

    Ce n’est pas pour ramener ma science ... c’est juste que je ne sais pas résister au plaisir de la placer :


    « Cette certitude d’avoir raison qui est, à mes yeux, le signe infaillible de l’erreur. » Jean Rostand


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 12:39

    Brigitte Lahaie a énoncé un fait.


    Un fait dérangeant, certes (encore que pour celui qui comprend un peu la physiologie, il n’y a là rien de surprenant).

    Un fait qui ne pouvait que susciter des émotions extrêmes.

    Pourtant, il est important d’énoncer ce fait, pour celle qui a été violée sans violence physique (par l’alcool, le GHB, les somnifères, dans son sommeil) et qui culpabilise parce que son corps à réagis naturellement, parce qu’elle à joui.

    Oui, vous pouvez, physiquement jouir lors d’un viol et cela n’excuse ni n’atténue aucunement la faute du violeur. Et cela ne diminue ni ne change en rien votre statut de victime.

    Maintenant, qu’elles on réussi à faire reconnaître le statut de victime des femmes, ce qui serait bien, c’est que les féministes les aident à passer du statut de victime à celui de survivante.

     ... Au lieu de « cogner » sur une autre victime (l’histoire personnelle de Brigitte Lahaie, n’est pas l’histoire d’une impure. C’est l’histoire d’une femme dans un monde d’homme ou le sexe est une marchandise, elle s’en est sortie, elle, c’est une survivante).
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Complotisme, désespoir d’un père

Publicité



Palmarès

Publicité