• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eddofr

eddofr

Un simple citoyen à la recherche d’un espace de libre expression.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/08/2017
  • Modérateur depuis le 30/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 1599 536
1 mois 0 202 0
5 jours 0 19 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 84 73 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 12:39

    Brigitte Lahaie a énoncé un fait.


    Un fait dérangeant, certes (encore que pour celui qui comprend un peu la physiologie, il n’y a là rien de surprenant).

    Un fait qui ne pouvait que susciter des émotions extrêmes.

    Pourtant, il est important d’énoncer ce fait, pour celle qui a été violée sans violence physique (par l’alcool, le GHB, les somnifères, dans son sommeil) et qui culpabilise parce que son corps à réagis naturellement, parce qu’elle à joui.

    Oui, vous pouvez, physiquement jouir lors d’un viol et cela n’excuse ni n’atténue aucunement la faute du violeur. Et cela ne diminue ni ne change en rien votre statut de victime.

    Maintenant, qu’elles on réussi à faire reconnaître le statut de victime des femmes, ce qui serait bien, c’est que les féministes les aident à passer du statut de victime à celui de survivante.

     ... Au lieu de « cogner » sur une autre victime (l’histoire personnelle de Brigitte Lahaie, n’est pas l’histoire d’une impure. C’est l’histoire d’une femme dans un monde d’homme ou le sexe est une marchandise, elle s’en est sortie, elle, c’est une survivante).


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 12:24

    Y a un truc qui m’énerve, vraiment !


    Il faut arrêter de dire que l’Amérique fomente des guerres !!!
    1) C’est pas l’Amérique mais les U.S.A., les Canadiens n’ont rien à y voir.
    2) C’est une « élite » d’entreprises et de nantis, le peuple Américain est loin de tout ça.
    3) Certes on leur vend des armes, mais quand ils n’en ont pas ils trouvent le moyens de se massacrer à coup de machette, et la machette c’est 100% fabrication locale !

    Quand un connard dit que les musulmans sont des terroristes et que l’Islam est dangereux, on dit « pas d’amalgame, c’est les islamistes, pas les musulmans. C’est l’islamisme, pas l’islam ». 

    Mais par contre, on aurait le droit de dire c’est les U.S.A., tous le citoyens américains sont complices et coupables, on peut leur balancer des bombes, des gaz, des avions, sans risque de tuer des innocents, ils sont tous coupables !

    Il y a des salopards, un peu partout sur cette planète, et on aurait bien besoin de faire un peu de ménage. Mais je ne sais pas pourquoi, tout le monde s’imagine qu’on peut nettoyer une maison avec une grenade offensive ... (ou qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain) ...


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 12:05

    J’ai le droit de ne pas être d’accord.


    J’ai le devoir de reconnaître que vous n’avez pas totalement tort.

    En même temps, j’ai tellement de devoirs et si peu de droits.

    Je suis trop vieux pour ce monde de tarés.


  • eddofr eddofr 16 janvier 2018 11:57

    Fondamentalement, aucun changement radical de modèle social ne se fait sans violence.


    Aucune révolution ne se fait sans massacre.

    Par nature, une révolution est l’imposition, par la force (sinon ce n’est pas une révolution mais une réforme) d’un changement sociétal majeur.
    Ce changement est toujours imposé par une frange plus ou moins majoritaire et plus ou moins opprimée (on ne fait pas de révolution si « tout va bien ») de la population à une frange plus ou moins minoritaire et plus ou moins privilégiée de la population qui, bien évidemment s’oppose à ce changement (sinon ce n’est pas une révolution mais une réforme).

    Donc par nature, une révolution est violente et déclenche des actions excessives et des exactions ... des deux bords.

    Est-ce qu’il y a eu « génocide » en Vendée ?
    Probablement, et alors ?

    Quand le Alliés ont bombardé Dresde, ils ont massacré des civils, hommes, femmes et enfants, indistinctement,
    Quand les Américains ont bombardé Hiroshima,
    Quand Adolphe Thiers à réprimé la Commune de Paris,
    ...

    Il faut arrêter une bonne fois pour toute de croire au Père Noel :
    Aucune guerre n’est propre.
    Aucune révolution n’est pacifique.
    Le liberté ne s’accorde pas, elle se prend, par la force.
    Pour libérer un esclave, il faut tuer un maître.

    Alors oui la révolution a commis des massacres : quand un changement est nécessaire et que quelques privilégiés (et leurs serviteurs trop cons pour comprendre qu’ils sont exploités) interdisent ce changement pour préserver leur privilèges, il faut faire le ménage ...






  • eddofr eddofr 15 janvier 2018 16:51

    J’aimerais rappeler ici le sens premier du mot importun : 

      « Qui arrive mal à propos, qui gêne, fatigue, ennuie par sa présence ».

    On peut tous et toutes être importuns, par inadvertance.

    On a tous le droit d’être importuns, et donc d’importuner.

    Ce qu’on a pas le droit, c’est d’être fâcheux, indécents, agressifs, irrespectueux, insultants, insistants, intrusifs, indiscrets, salaces, odieux, collants, graveleux, sexistes.

    Maintenant il faut comprendre également qu’une femme n’a pas à subir le « désir » de tous les hommes qu’elle croise.
    Ce n’est pas parce qu’elle est jolie (ou sexy, ou désirable ou féminine, ou simplement une femme) que sa vous donne le droit de l’emmerder.

    Quand il m’arrive de discuter d’approche amoureuse avec mes congénère, je les invite souvent à une mise en situation inversée :

    « Imagine que tu sois dans la rue et qu’un gay t’aborde pour te draguer. 
    Qu’est-ce que tu accepterais et qu’est-ce qui te gênerais ?
    Et bien c’est pareil pour elles, ce qui t’emmerde, les emmerde aussi ! ».

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Complotisme, désespoir d’un père

Publicité



Palmarès

Publicité