• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eddofr

eddofr

Un simple citoyen à la recherche d’un espace de libre expression.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/08/2017
  • Modérateur depuis le 30/08/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 1757 536
1 mois 0 177 0
5 jours 0 53 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 84 73 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • eddofr eddofr 14 octobre 14:45

    @amiaplacidus

    Oui et William Shakespeare non plus n’a jamais existé. Toutes ses œuvres ont été écrites par un nègre appelé William Shakespeare.

    Plus sérieusement, peu importe qu’un personnage « réel » soit à l’origine du mythe ou pas. Dés lors qu’il y a mythe, il n’y a plus réalité.
    Il n’est pas rare qu’un mythe soit, en réalité, l’amalgame de plusieurs personnages historiques.

    Quand au mec d’il y a deux mille ans ..
    C’était quoi le nom du Maître adjoint du Temple ou celui du cordonnier dans la ruelle derrière le Golgotha ? 
    Vous ne savez pas, il n’y a aucune trace écrite d’époque, donc ils n’ont pas existé ?

    Si tant est qu’il est existé, Jésus de Nazareth n’était littéralement personne, un simple fils de charpentier.
    Il n’y a donc aucune raison qu’il est été cité, de son vivant, dans des documents assez précieux pour être conservés jusqu’à aujourd’hui.



  • eddofr eddofr 14 octobre 14:14

    @Albert123

    D’accord, mes chiffres devaient dater ... 44211 et pas 41290 et donc 1.2 SMIC chacun  :)



  • eddofr eddofr 14 octobre 14:10

    La prévalence des pauvres parmi les criminels condamnés s’explique par plusieurs facteurs :

    Le premier est que leurs crimes sont plus visibles que les crimes des riches (aucun pauvre ne peut matériellement commettre un délit d’initié, d’exil fiscal, de prévarication ou d’abus de biens sociaux).

    Le deuxième est qu’ils sont généralement moins bien préparés (les crimes de pauvres sont plus souvent dictés par la nécessité immédiate que les crimes de riches, il n’y a pas la même urgence à voler un pomme pour manger et à préparer un détournement de fond de quelques millions d’euros).

    La troisième est qu’ils sont moins bien défendus que les riches.

    La quatrième est que les « élites » bénéficient d’un préjugé d’innocence comme les gueux subissent un préjugé de culpabilité.

    La cinquième est la « nécessité » qui augmente le nombre de délinquant. Les pauvres, les affamés peuvent (je ne dis pas que c’est toujours le cas, mais ça existe) se trouver dans des situations ou contrevenir à la loi est la seule issue possible à leur situation.

    Enfin, les délits de riches sont moins sanctionnés que les délits de pauvres : le vol avec effraction est puni de 5 ans à la perpétuité, le détournement de fonds (abus de confiance) c’est 10 ans maximum. Pourtant, c’est bien le même « péché ».

    Tout cela contribue à ce que plus de pauvres soient condamnés et plus lourdement que les riches.



  • eddofr eddofr 14 octobre 12:59

    @PascalDemoriane

    Un mec qui fait irruption dans mon salon pour me réciter « Etre et temps » de Martin Heidegger ou pour critiquer le thèse d’Isaac Cambournac sur la masculinité et la féminité à la lumière de l’anthropologie de Thomas d’Aquin il risque de se prendre mon verre de vin (j’aime bien boire un petit verre de vin devant la cheminée) en travers de la tronche !

    Au minimum, on se présente, on explique pourquoi on est là et on demande la permission, sans oublier d’adapter son discours au public auquel on s’adresse et à son niveau d’intérêt préalable.

    Moi j’ai lu « Etre et temps » et la thèse d’Isaac Cambournac.
    J’ai eu du mal, ça m’a pris du temps, mais j’y étais préparé et je voulais le faire.

    Me balancer ça* en pleine gueule sur AV c’est de la provocation !
    *ça : une dissertation de philo avec des phrases de 3 kilomètres (je hais les phrases de trois kilomètres, j’oublie le début avant d’arriver à la fin, je suis trop vieux) et des mots que j’ai plus eu l’occasion d’utiliser depuis l’université (y’a 30 ans ma bonne dame) comme « médié », « praxis », ou « dissolution dispersive ».



  • eddofr eddofr 14 octobre 12:38

    Le privé ou le public ?

    Ma moto, le carburant à 1€70 le litre, 35 minutes de route et un péage à 2€30 (ou un détour qui rallonge le trajet de 15 minutes pour les Est Franciliens qui connaissent, le « fameux » péage de Coutevroult).

    Ou alors, bus, Transilien, correspondance RER, Métro, Correspondance, Métro, Marche et 1H31 de transport, les bons jours, serré comme une sardine, au milieu de la puanteur et des miasmes de mes congénères, pour « seulement » 70€ par mois il est vrai ?

    Finalement, je vais prendre le télé-travail :)

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité

365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Complotisme, désespoir d’un père

Publicité



Palmarès

Publicité