• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

eden64

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • eden64 10 septembre 2010 16:02

    Moi je suis pour remettre au gout du jour une vieille tradition de l’ouest américain pour ce genre d’individu : un rail, du goudron et des plumes...



  • eden64 3 septembre 2010 07:48

    Il ne me semble pas que le gouvernement Iranien ait fait la moindre excuse à ce jour.
    Il a indiqué par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast « La République islamique n’approuve pas l’insulte contre les responsables des autres pays ».

    Pour reprendre les prospos de Philou017
    «  »parce qu’elles ont eu l’audace intellectuelle, alliée au courage moral, de défendre Sakineh Mohammadi-Ashtiani,"
    Tu parles d’un courage. Qu’est-ce qu’elles risquent ?
    Ca s’appelle se donner bonne conscience à bon compte. On en reparlera quand Mme Bruni parlera du cas des femmes en Arabie Saoudite, par exemple."

    On peut considérer que c’est se donner bonne conscience, cela peut être cela mais ne se résume en aucun cas à ça. Ce n’est pas se donner conscience à bon compte. Il faut impérativement réagir. Si une personnalité ne fait rien on ne lui reproche et si elle fait quelque chose on le lui reproche également. Il faut arrêter et parfois, faire abstractions des différences d’idées, du fait que l’on ’aime’ ou ’n’aime’ telle personne et faire front commun pour une cause.
    Pour celles ou ceux qui seraient tentés de penser que cela ne sert à rien il est bon de rappeler qu’un océan aussi grand soit-il n’est composé que de gouttes d’eau.

    Le problème est toujours d’actualité en Iran puisque qu’il est toujours possible selon la loi de condamner à mort une personne coupable d’adultère.

    Pour le reste tout le monde est conscient qu’il a de très nombreux problèmes dans le monde. Cela ne sert à rien de tout mélanger. On peut s’occuper et discuter d’un problème en Iran sans pour autant oublier les autres problèmes existants.


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité