• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Electric

Electric

48 ans ancien soviétologue, économiste, spécialiste des effets systémiques sur les pas des travaux d'Alexandre Zinoviev. Passionné de cosmologie, promotteur de l'univers électrique, issu des travaux de K Birkeland, Hannes Alfven et Halton Arp. Une autre approche de l'univers observable.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/03/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 454 120
1 mois 0 3 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Electric Electric Tof 29 juin 2011 18:19

    Merci à l’auteur de continuer de sonner le tocsin.

    Pour ce qui est de vivre en sécurité à Tokyo ou au nord du Japon, ex-skf nous apprend que dans le nord les enfants tombent malades, sont apathiques, ont des diarrhées, et que 40 000 d’entre eux vont devoir vivre avec des dosimètres, et cloîtrès dans leur maison :

    http://ex-skf.blogspot.com/2011/06/radiation-in-japan-nosebleed-diarrhea.html

    La carte de contamination est suffisamment éloquente :

    http://www.smartplanet.com/blog/intelligent-energy/elevated-radiation-levels-widespread-in-eastern-japan/7160

    Dès les premiers jours après la catastrophe, les USA ont ordonné un périmètre de sécurité de 80 km autour de Fukushima pour leurs personnels. Les ricains, avec leurs satellites qui voient tout, et surtout le moindre radioélément savent.

    En ce qui concerne la contamination, on va le répéter encore et encore, et pour oublier le faux débat sur le comparatif avec des scanners et la radioactivité naturelle : au Japon on avale des particules de cesium, strontium, americium, uranium, ........ et plutonium dont la seule toxicité est supérieure de 100 000 fois à celle du cesium.

    Merci qui ? Merci AREVA !

    Les japonais bouffent du plutonium français MÔssieur, norme NF et Label Rouge, qui tâche !

    LE PROBLEME EST CE QUI EST INGERE NE RESSORT PAS DU CORPS ET CONCERNANT LE PLUTONIUM PROVOQUE UN CANCER CERTAIN APRES INGESTION D’UN SEUL PETIT MICROGRAMME.

    J’ai l’impression qu’il y a en a encore bcp qui préfèrent jouer les autruches comme le rappelle très bien Olivier.

    Pour ce qui est de Tchernobyl et aux vues des études épidémiologiques, ce sont pas moins de 8 millions de personnes qui sont dans un état de santé délabré, heureusement qu’on peut continuer à évoquer l’appétance des russes pour la vodka, ça passe mieux comme ça.

    Donc, des millions de gens à la vie foutue, en incapacité de travail, diabétiques, apathiques, cancers divers, système immunitaire à plat, descendance compromise.

    Impact des faibles doses radioactives sur le corps humain (rappel) :

    http://www.teleamerica.net/PDF/HoLLR.pdf

    En sus, on apprend que la radioactivité provoque des mutations diverses chez les virus et bactéries qui les rendent bcp plus dangereux, et difficiles à soigner.

    La révolution ? Compte tenu du merdier, je dirais : prélever du sperme et des ovules sur la nouvelle génération qui va prochainement procréer, stocker le précieux ADN indemne de dégénérescence dans l’azote liquide pour s’assurer autre chose que des untermeschen en guise de rejetons.

    C’est pas drôle ?

    Tant pis, c’est comme ça !

    Sinon, comme à Falloudjah, la ville martyre, ce sera la foire aux monstres planétaire.

    La famille humaine transformée en famille ADAMS.

    Vous reprendrez bien un poil de plutonium ?



  • Electric Electric Tof 28 juin 2011 20:44

    @Xavier.

    Merci pour le commentaire, mais concernant les recherches no limit, je parlais des militaires, qui aujoud’hui dominent à peu près tous les sujets potentiellement hyper dangereux et hors de tout contrôle.

    En vrac, les armes laser, anti-matière, millimétriques, toutes les saloperies spatiales qui nous tournent autour, la manipulation du climat, les technologies « tectoniques », le bactériologique, et tutti quanti, la liste est bcp trop longue.

    In fine, les comités d’éthiques civils servent de barrière, de cache-sexe, aux recherches militaires bien réelles.

    Quand une techno militaire est dépasée, on la lâche dans le civil (internet, GPS, le carbone, etc....).

    Non seulement nous ne maîtrisons rien sur le plan démocratique, mais en sus les meilleurs trucs sont planqués dans les placards.

    Cela n’enlève rien à l’éthique des scientifiques civils, dont certains micro-biologistes comptent parmi mes amis.

    Des mecs bien.



  • Electric Electric Tof 28 juin 2011 20:09

    Nous entretenons un rapport pathologique avec l’atome. Quand le bipède a commencé à casser des atomes, cet immense pouvoir est passé directement dans les mains des militaires. Openheimer n’at-il pas dit à propos du programme Trinity : « Nous avons fait le travail du diable ».

    C’est bien là tout le problème. Il ne savait pas à quel point ses propos font sens. Depuis qu’on a séparé spirituel et matériel, en gros Spinoza, les humains n’ont plus aucun garde fou concernant la science. De vagues comités d’éthique/alibi pour la génétique et l’embryologie, mais que dalle pour tout le reste. Il n’existe aucun interdit/tabou/Réflexion concernant les choses de la science qui ont à voir avec la manipulation de la matière, et de la nature au sens large.

    Penser qu’on puisse exploiter une technologie aussi complexe que le nucléaire civil et militaire sans pépin revient à dire que les avions ne tombent jamais, que les trains ne déraillent jamais, que les navettes spatiales n’explosent pas, bref c’est se prendre pour Dieu le Père.

    Mais à tout bien réflechir, il me semble bien que c’est plutôt son pote Lucifer qui nous titille les arpions dans ce cas là.

    De mémoire, dans « L’associé du Diable », il me semble bien que Pacino/Lucifer se régale de cette époque toute entière dédiée à son culte, ce XXème siècle aux allures de bain de sang, cette époque où le moindre clampin se prend pour Dieu, se la pète grave.

    Le bougre se repait avec délice de la vanité, de l’orgueil des hommes.

    Les égyptiens avaient un collège de clerc qui décidait du développement des sciences. On gambergeait et on rélfechissait sur les effets de bord, les dégats collatéraux, les effets indésirables. Celui qui voyait son projet refusé mangeait symboliquement un morceau du parchemin avant de détruire le projet.

    Les mecs ont tenu 3000 ans avec ça, et construit des batiments qu’on ne saurait pas refaire aujourd’hui.

    Non ?



  • Electric Electric Tof 28 juin 2011 14:17

    Merci encore Olivier.

    Un petit retour en arrière, et on peut affirmer que ça empire de jours en jours.

    Dans sa grande mansuétude, le gvt japonais a décidé d’envoyer dans le tiers monde les produits de la pêche de la région de Fukushima :

    http://ex-skf.blogspot.com/2011/06/radiation-in-japan-government-wants-to.html

    Y’ a pas, la je dis MÔssieur !

    Plus ça va et plus la façon dont est gérée cette catastrophe me fout les jetons.

    On aurait pu penser naivement que l’ensemble du monde se serait porté au chevet de Fukushima, c’eut été logique, normal.

    Les US et le Canada ont cessé le monitoring, partout c’est le black-out.

    Les niveaux de radiation sont au plus haut dans toutes les installations, ça pisse, ça fume, ça pète à qui mieux mieux.

    Que va t-il se passer quand les plantes vont avaler par les racines le jus de plutonium d’Aréva ?

    On va aller faire nos courses sur Mars ?



  • Electric Electric Tof 24 juin 2011 20:18

    Bon papier.

    Mais je vois qu’on rejoue la Saint Bartélémy sur le dossier israélo-palestinien, ou en fait, je crois bien que tout le monde à la fois tord et raison. ça dépend du point de vue, donc de quoi s’étriper ad vitam.....

    Concernant ce conflit, et pour faire court, je pense qu’il y a un avant et après Rabin. 1995 est la date qui a changé le monde, la poignée de mains Rabin/Arafat devant Clinton a été à mons sens le déclencheur de toute la période qui a suivi.

    Pour ce qui concerne Boniface, il est bien évident que tous les mecs de son espèce savent que le 11/09 est une farce, sinistre farce, qui a changé du tout au tout notre monde allant jusqu’à maintenant menacer toutes les libertés publiques et privées au nom de la sacro sainte guerre débile contre le terrorisme.

    Webster Tarpley va même plus loin en disant dans ses derniers papiers : le monde est en juillet 1914.

    Wait & see.

    Boniface connait l’agenda off, et comme il est un peu plus honnête que les autres, il dénonce certains mécanismes de manipulation/soumission à l’odre établi.

    A nous de faire le reste du chemin.

    Appliquons la méthode Boniface aux autres, qu’il ne peut dénoncer sous peine de ne plus vendre le moindre bouquin, ou auto-édité, mais ça, c’est un autre combat, un peu plus velu.

    Un truc de mec couillu.

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Fukushima

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité