• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elliot

Elliot

Philologue. Acheteur retraité de la sidérurgie. Belge de nationalité, francophone par le hasard de la naissance et francophile par choix politique.
 
 
De Gauche et marxiste. 
" Une des grâces de la France qui en a tant, c'est qu'elle n'est pas seule mais entourée de plusieurs Frances. Elle siège au milieu de ses filles, la Wallonne, la Savoyarde... 
" La France mère a changé, ses filles ont peu changé. C'est chose touchante de revoir la mère toujours jeune en ses filles, d'y retrouver,en face de celle-ci, sérieuse et soucieuse de garder la vivacité, la gaieté, la grâce du cœur, tous ces charmants défauts dont nous nous corrigeons et que le monde aimait en nous avnat que nous fussions sages.
Il est juste de dire que la Meuse est française tant qu'elle peut. Elle tourne à Sedan, à Mézières comme pour s'éloigner du Luxembourg. Entraînée par sa pente, il lui faut bien couler aux Pays-Bas, se mêler, bon gré mal gré, d'eaux allemandes ; n'importe, elle est toujours française jusqu'à ce qu'elle ait porté sa grande Liège, dernière alluvion de la patrie. "
Jules Michelet 
Histoire de France 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/09/2015
  • Modérateur depuis le 03/11/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 125 1222 5053
1 mois 3 2 91
5 jours 1 0 39
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 330 248 82
1 mois 1 0 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Elliot Elliot 15 mars 2015 18:34

    @Elliot 


    Corrections avec mes excuses...
    ... où ils rêvent d’implanter un système qui renforcera ..
    ... une fuite en avant dont l’intransigeance augure mal une volonté de recherche de solutions
     augurer : verbe transitif.




  • Elliot Elliot 15 mars 2015 15:14

    Je suis heureux de vous retrouver sur ce site où je viens de m’inscrire. 

    Que d’autres lecteurs éventuels veuillent bien excuser ce message un peu personnel mais Jean Mairoboda sait que je partage son analyse sur la situation ukrainienne.

    Les Occidentaux troublent sciemment le jeu qui s’échinent à présenter une façade démocratique à un régime dont il faut rappeler l’origine, un putsch mené par des miliciens ouvertement nazis.
    Il faut reconnaître aux USA de jouer franc jeu : ils ont lancé une manière d’OPA sur les plaines fertiles de l’Ukraine où ils rêvent d’implanter un système industriel de production céréalière qui leur renforcera à la fois leur maîtrise de la production mondiale et un monopole de fait pour l’agrochimie dont ils possèdent les plus beaux fleurons.

    L’alibi des élections démocratiques ( mesurées à cette aune, les précédentes le furent tout autant qui donnèrent le pouvoir au parti des régions beaucoup plus équilibré dans son approche des relations avec le Russie ) où les partis d’Extrême-droite firent des scores dérisoires ( entre 5 et 10 % tout de même) n’occultent pas la vérité des rapports de forces sur le terrain : ils sont ceux qui conduisent le gouvernement ukrainien à une politique de fuite en avant dont l’intransigeance augure mal d’une volonté de recherche de solutions.

    L’Ukrainien moyen qui se donne la peine de réfléchir en se bouchant les oreilles pour ne pas être assommé par les trompettes de la propagande anti-russe ne peut qu’être consterné par la tourmente qui ravage son pays devenu le jouet d’intérêts mercantiles pour qui la liberté n’est qu’un alibi et qui savent, en d’autres lieux et sous d’autres latitudes, s’accommoder de régimes qui ne se donnent  même pas la peine de paraître fréquentables.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès