• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Emmanuel Aguéra

Emmanuel Aguéra

Terrien, Assuré Social et Ancien Abonné à Electricité-Gaz-de-France. Bon marcheur ne dédaignant toutefois pas être véhiculé. De nationalité anglo-basquo-judéo-hispano-arabo-française (dans un ordre indéfini), pas vraiment athée mais complètement agnostique, titulaire permis B, habite un 5°étage sans ascenseur mais ça pourrait bien ne pas durer.
La guitare sur la photo, petits curieux, c'est une Gibbo LP DeLuxe (mini-humbuckers) de 74, bleu-pailleté, elle sonne l'enfer, merci.
Ça m'a fait plaisir, si si, repassez quand vous voulez.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/01/2009
  • Modérateur depuis le 04/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 5426 112
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1053 978 75
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique



Prince Charles’ Azheimer

L’Azheimer de Charles

1144 visites 4 fév. 2011 | 5 réactions | Emmanuel Aguéra  






Derniers commentaires



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 10 novembre 2015 21:43

    @Fifi Brind_acier
    Excellente analyse, comme d’hab.
    2017 : On vote pour qui au second tour ?

    @l’auteur
    Je me suis bien marré avec votre titre, merci !
    Cette pantoufle lui va comme un gant.
    Quant au lapinou... bisou bisou, parfait.

    @ Fergus.
    Bònjorn de Nissa, mieu amic.
    As ben resuma la fachenda.



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 octobre 2015 14:09

     « petit »



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 octobre 2015 14:06

    @Fifi Brind_acier
    - Pour une fois, vous me surprenez, vous avancez quelque chose de vérifiable, petit. Je confirme,Vous avez raison, je ne regarde jamais les programmes télé, n’ayant pas la télévision.
    - Au cinéma, petit, passe ce qui marche, soyez moins cons vous aurez de meilleurs films, mais à mon avis, c’est mal parti. Continuons...
    Non, ne continuons pas, je viens de lire la suite, c’est vraiment trop de la merde.
    Démerdez-vous donc tout seul... avec votre « culture ».
    Au nom de laquelle, je la « ramène », comme vous dites et comme je l’ai certainement déjà dit.
    Vous êtes un produit-type de la starac, vous, c’est pas croyable. Et spécialiste de ce que vous critiquez au point de l’idéaliser, de le forger à la mesure de votre critique au lieu du contraire. Ca vous regarde, mais je crois que ça se soigne.
    A propos de santé mentale, comment va le Guru ? Vous lui transmettrez mes amitiés.

    Mdr, merci, je me demande si vous existez vraiment ou si vous êtes un algorythme... Même pas vous nous donnez votre nom, le début de l’honnêteté, de l’engagement et de la civilité. Vous n’existez pas, restez dans votre impasse, je dis ça sans aucune agressivité, mais avec une vraie désolation, car vous êtes loin d’être seul, un naufrage, c’est bien souvent collectif, voyez-vous ?
    A bientôt.



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 octobre 2015 11:29

    Ceci-dit, cher Auteur,

    (et tout en n’ayant aucun intérêt ni avis, vraiment, sur les heures dues, pas dues, payées, pas payées, travaillées, pas travaillées, de gens pour lesquels au bout du compte le seul capital est leur salariat... Pas d’avis non plus sur la dichotomie emploi public/ emploi privé, ou celle de vie à la ville / vie à la campagne..., il faut de tout n’est-ce pas ?)

    Par contre.
    ... Cette « solidarité » entre Ciotti et Estrosi, vous avez réussi à la trouver, vous avez l’œil du faucon. L’emploi de ce mot concernant les relations entre ces 2 potentats niçois est incongru. Cette solidarité n’existe pas. Bien au contraire.
    Vous devez le savoir, vous ne pouvez que le savoir... je l’écris,car tout-le-monde ne sait pas forcément.

    Nous passons en effet, localement, notre temps à compter les points entre les crocs en jambes de l’un à l’autre. C’est un sport local, comme le pilou, la morra ou la cueillette des sanguins (c’est le moment !).
    Ciotti s’est emparé de la montagne où Estrosi, qui pensait avoir trouvé un lieutenant fidèle, l’avait tactiquement parachuté (au prix d’une autre trahison)*.
    Qu’est allé raconté Ciotti à Sarkozy pour gagner sa confiance au point de devenir son M. Sécurité au moment même où Estrosi était occupé à ruiner sa ville et à jouer au ministre de l« ’industrie », un comble pour lui qui n’a jamais travaillé ?
    Contrairement à ce que j’ai lu plus haut, Ciotti n’est pas Estrosi. Ciotti n’est pas complêtement con. Ciotti a un cerveau, et il est vicieux, intrigant, faux, quand Estrosi ment, tout simplement, avec l’aplomb déconcertant de l’idiot qui feint de ne pas s’en rendre compte. Il est un foutage de gueule surréaliste avec un regard d’angelot, les gens le savent, lui aussi, mais clientélisme aidant, il s’en fout : il est indéboulonnable. Ciotti c’est le contraire, tactique, il a su contourner Estrosi par là où celui ci l’attendait le moins : il avait bien bardé ses arrières et ses flancs, mais Ciotti est arrivé par un souterrain jusque dans le bureau présidentiel et c’est par le haut que son boss a retoqué son ministre mégalo.
    Nice matin, est bien l’illustration de ce rivalité appliquée, et pour le coup, joue l’indépendance crasse (ça pourrait changer, il ont viré Tapie), c’est à dire qu’un arbitrage serré a lieu dans la distribution des espaces de lecture. Une photo de l’un annonce celle de l’autre la page suivante. Un article sur le stade, sur le tram, ou sur le mégalo-délire de l’OIN** de la plaine de Var, sera systématiquement suivi d’un filet sur une intervention de l’autre à l’assemblée, etc etc...

    Bref, « solidarité », merde, vous m’avez fait sursauter !
    par chance, j’ai de la hauteur sous-plafond disponible, rassurez-vous, pas de bosse.

    A vous relire un de ces quatre,

    EA

    *(au prix d’une autre trahison) : celle du prédécesseur de Ciotti là où il est actuellement élu, et auquel on avait tant promis, avant de le placardiser, qu’écœuré, il s’est rangé des voitures ; hommage quand-même au travail de Gaston Franco à l’Europe où il aura fini, en beauté à mon avis ; il aura fini sa carrière plus honorablement que ses sombres congénères locaux ;et pourtant, je n’ai pas ses idées, c’est le moins qu’on puisse dire).
    ** OIN : Opération d’Intérêt National, la bétonisation de ce qui reste du fleuron du maraîchage local, l’un des (sinon le) limons les plus fertiles du continent : la Plaine du Var, le dernier délire urbanistique d’Estronzo qui n’a pas encore compris le cycle de l’eau, la pluie, les fleuves, les plantes, tout ça, bien qu’après ce WE, nous nous sentions les uns un peu plus forts (Capre-AM)
    et l’autre un peu plus merdeux : il semble que l’imperméabilisation des sols et la gabegie immobilière soit devenue depuis ce WE une conséquence du dérèglement climatique, à écouter Cricri. .



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 5 octobre 2015 02:42

    @Fifi Brind_acier,
    C’est tellement creux qu’on ne sait comment vous contredire.
    On dirait moi quand j’avais 8 ans, vos propos... Ah, France, pays de Lumières... Quand je pense, non mais pincez-moi, que c’est vous qui redoutez la « destruction des cultures européennes »... Allez vous acheter un miroir (ou le dernier Onfray).

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité