• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Emmanuel Aguéra

Emmanuel Aguéra

Terrien, Assuré Social et Ancien Abonné à Electricité-Gaz-de-France. Bon marcheur ne dédaignant toutefois pas être véhiculé. De nationalité anglo-basquo-judéo-hispano-arabo-française (dans un ordre indéfini), pas vraiment athée mais complètement agnostique, titulaire permis B, habite un 5°étage sans ascenseur mais ça pourrait bien ne pas durer.
La guitare sur la photo, petits curieux, c'est une Gibbo LP DeLuxe (mini-humbuckers) de 74, bleu-pailleté, elle sonne l'enfer, merci.
Ça m'a fait plaisir, si si, repassez quand vous voulez.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/01/2009
  • Modérateur depuis le 04/02/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 5426 112
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1053 978 75
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique



Prince Charles’ Azheimer

L’Azheimer de Charles

1144 visites 4 fév. 2011 | 5 réactions | Emmanuel Aguéra  






Derniers commentaires



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 16 septembre 2015 19:17

    Bonjour, Fergus

    En effet le miroir aux alouettes continue de refléter à chacun la réponse qu’il a déjà. C’est pratique.
    Le nihilisme ne peut aboutir qu’au rejet, ne nous étonnons pas trop.
    On a franchit un pas dans ton analyse, Fergus, car s’il devient de mieux en mieux admis que nos gouvernement ne sont au mieux que des administrateurs d’un système qui les dépasse, il est plus rare de voir cette réflexion portée au niveau européen, ce j’ai lu avec satisfaction.
    Les plus gros pourfendeurs de la finance internationale, celle qui, de fait, impose ses diktats à nos gouvernements impuissants car désunis, ces puissants que dénoncent avec véhémence nombre d’eurosceptiques, ceux-là n’attendent qu’une chose. Que l’édifice continental qui a réussi jusque là à nous préserver la tranquillité dans les relations continentales et internationales, s’écroule aussi administrativement, de façon qu’ils puissent enfin s’amuser à leur guise en économisant tout lobbying et en se foutant la gueules des gouvernement encore plus ouvertement en baladant les affaires d’un pays à l’autre.
    Des gens que conforte Asselineau, qui ne peut quand-même stupide au point de n’être qu’ un nationaliste xénophobe... et le confort est toujours motivé. Va savoir.
    Bravo en tous cas pour ta constante abnégation à répondre à ses adeptes. Je les adore, surtout après un pavé du Guru. C’est beau, presque biblique. Il y a une sorte de vénération contemplative devenue rare à l’époque d’internet. Une conscience supérieure, celle d’une l’intelligence compassionnelle, celle d’une élite intellectuelle. Moi, vois-tu, j’ai du mal à me mettre à leur niveau.
    Question : sur qui Asselineau va-t-il reporter ses 0.5% au deuxième tour ?
    Tout ça n’existe pas.
    Pour revenir à Smart. Bon ils ont voté. Ils avaient leur raisons. Des raisons qu’apparemment ici certains n’ont pas. En quoi le reste peut-il être intéressant ? Il ne concerne que des hérissements de poils ou des soupirs de satisfaction, selon qu’on approuve ou non, ce qui est bien naturel mais aussi ce dont je me fous complétement.
    On a eu la pluie dimanche. Il était temps.
    Bonne bollée, à ma santé, merci !



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 28 août 2015 16:56

    Ça m’a plu :
    On pleuvoir beaucoup mieux, d’un coup.



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 27 août 2015 23:33

    Bonjour,
    Et merci, Nabum, pour ce billet plein d’une amère fraîcheur.
    Pour vous remercier : le dernier souvenir
    A plus tard.



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 21 août 2015 10:18

    @ Wesson & MAIBORODA
    Oui. Après Adler, voici donc. Médiapart et le Monde.
    L’explication de la russophobie ambiante se dessinerait-elle ?
    Vous avez certainement vu ça ?
    https://www.youtube.com/watch?v=SdvnifgqR-0
    Sinon, réparez vite !
    (ah, j’oubliais : excellent : « le petit Marquis »...
    Ça lui va comme un gant, à ce diplomate qui sait qui a le droit de vivre ou non)



  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 21 août 2015 10:02

    @MAIBORODA

    Bonjour Jean.
    Et merci. Je commençais à me sentir un peu seul avec mes songes par rapport à A. Adler. Je vois que vous testez avant de boire.
    Je ne reviendrai pas sur Poutine, il fait son job comme peu de chefs d’états le font, il doit y avoir des raisons. L’improvisation flagrante de la geo-stratégie états-unienne depuis la chute du mur a fini par contraster sèchement avec la continuité, anachronique peut-être, mais réelle et monolithique de l’Empire russe. Une insupportable insolence.
    Et que l’on approuve ou non ses prises de position, ce qui est un autre problème, Vladimir Poutine incarne cette insolence qui renvoie l’occident à son échec intrinsèque. Or il n’est pas bon de vexer les puissants, fussent-ils éphémères et au final pas si puissants que ça. D’où les chiens de faïence actuels.
    Il m’étonne que vous répondiez à Morice, que j’ai fini par ignorer. Il a cependant l’avantage de faire ressortir, en même temps que ses névroses propres, des psychopathologies insoupçonnés et aussi affligeantes qu’intéressantes chez les uns et les autres.On retrouve les chiens de faïence, rien à en attendre.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité