• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

emmanuel muller

emmanuel muller

Symboliquement Votre.

« Le symbole est un signe concret évoquant, par un rapport naturel, quelque chose d'absent ou d'impossible à percevoir. » (André Lalande)

Tableau de bord

  • Premier article le 16/06/2009
  • Modérateur depuis le 22/09/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 14 280 219
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 153 75 78
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • emmanuel muller emmanuel muller 13 juin 2009 15:51

    C’est la moyenne météorologique mondiale qu’il faut comparer, hiver au nord + été au sud. Le micro climat français et même européen n’est absolument pas représentatif.

    D’ailleurs, selon certaines théories, si le réchauffement climatique globale devait entraîner un arrêt du golf stream, il ferrait beaucoup plus froid en europe ...



  • emmanuel muller emmanuel muller 13 juin 2009 12:20

    1- Les iranien sont des démocrates, c’est pas nouveau, et ils l’expriment en votant en masse.

    2- la vie politique iranienne a longtemps été soumise et a l’ingérence étrangère (Obama l’a avoué lui même dans son discours au caire) et vue l’implantation historique des services secret et l’histoire du nucléaire on peut se demander si c’est réellement terminé, y compris en Iran j’imagine.

    3- L’ingérence religieuses reste d’actualité, ( les opposant aux régimes ne peuvent être candidats), et ce fait est difficile a dissocier du précédent.

    4- Les interprétations rapides sont toutes fumantes, cet article et mon propre commentaire y compris, car ces choix politique sont tributaire de l’étau dans lequel il se trouvent, et bien malin celui qui crois pouvoir interpréter les geste d’un peuple soumis a une telle double contrainte.



  • emmanuel muller emmanuel muller 13 juin 2009 09:38

    HADOPI n’est pas un tueur c’est l’un des fossoyeur et ces compères ne l’oublions pas c’est DADVSI et LOPPSI.

    Ce qu’ils enterrent ensemble c’est le fantasme qui voudrais que tout doivent absolument être contrôlé (« je ne peut pas laisser faire » ça vous fait penser a qui ?). Il l’entèrent dans l’aberration de leurs logiques, en prenant en otage les besoins (des créateurs en particulier) pour tenter de justifier leurs autoritarisme. (je mélange ici volontairement état et majors)

    L’ère du tout contrôle tire pourtant ici ces dernière cartouches désespérément et n’importe comment, sans réaliser que c’est déjà trop tard. Comme le prouve Wikipédia qui est maintenant un phare du web au niveau mondiale, l’efficacité est dans le partage, et le raz de marré est déjà là.

    La politique de la création de la rareté est dépassé, l’avenir n’est plus aux concert de rétention mais aux concerts de diffusion, donc félicitation et rdv pour le télécharger le 16 !



  • emmanuel muller emmanuel muller 11 juin 2009 12:56

    Enfants violents : Tous coupable !

    Contrairement à la liberté, la responsabilité des uns ne s’arrête pas là ou commence celle des autres ... Et parent, Et enfant, Et vous, Et moi somme responsables des violences qui sont entretenues a l’échelle social avant d’être porté par et sur les plus fragiles ou des plus acculés d’entre nous.

    La violence est toujours réactionnelle mais ... déposséder l’ enfant de son rôle d’acteur de cette violence en transférant la responsabilité sur le parent est aussi une violence faite aux enfants.

    Responsabiliser les parent est indispensable mais ... imposer au parent le devoir d’une dangereuse toute puissance est non seulement un fantasme mais aussi une violence faite aux parents eux même.

    Désigner un coupable c’est nécessaire souvent ... c’est aussi une façon d’éviter de se culpabiliser soi même, une façon de refuser sa part de responsabilité, et donc une violence faite à soi même.

    La violence c’est le viol de la place de l’autre, donc elle repose indirectement sur le manque de place, ou du moins sur la souffrance de sa propre place.
    Ca n’excuse absolument rien, mais ça permet déjà d’envisager de rendre à chacun sa place de responsabilité, et ça c’est pas un acte violent, au contraire.



  • emmanuel muller emmanuel muller 11 juin 2009 11:59

    Deux livres donnent des éléments de réponse a cette excellente conclusion en forme de question :

    1- Coté production artistique un livre de Philippe Aigrain intitulé internet et création :
    http://paigrain.debatpublic.net/?page_id=171
    Sous titré Comment reconnaitre les échange sur internet en finançant la création, Il propose sa vision très travaillé d’une forme de rémunération globalisé sur la base pondéré de la popularité. (donc tous le monde aurrait intérêt à plus de diffusion)

    2- Coté information un livre de Joël de Rosnay intitulé La révolte du pronétariat
    http://www.pronetariat.com/
    Sous titré des masses média au média des masses, ce livre apporte un regard éclairé sur la mutation profonde des systèmes de diffusion et donc pose des bases de réflexions saine dans ce débat. (Pertinence que l’on retrouve comme moteur de création d’AgoraVox pour ceux qui connaissent smiley

    Notez bien que vous pouvez les télécharger et les diffuser librement, puisque ces deux ouvrages expérimentent eux même les nouveaux modes de diffusion.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv