• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Estelle Vereeck

Docteur en chirurgie-dentaire ayant cessé d’exercer pour me consacrer à l’écriture, je suis l’auteur de six ouvrages consacrés à la dentisterie holistique, parus aux éditions Luigi Castelli.
J’ai créé un site, Holodent, dédié à l’approche globale des soins dentaires ou dentisterie holistique, afin de partager mes connaissances dans ce domaine.
Mon but est d’informer le public sur cet organe précieux entre tous qu’est la dent et sur les moyens les plus naturels et respectueux d’en prendre soin.

Tableau de bord

  • Premier article le 28/12/2007
  • Modérateur depuis le 27/03/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 19 38 236
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Estelle Vereeck 29 juillet 2009 12:24

    Voilà un article très long qui occulte finalement l’essentiel : Wikipédia est d’abord un instrument au service de la pensée unique.


    Si vous pensez que n’importe qui peut contribuer à sa guise sur Wikipédia, vous vous trompez. Une équipe de censeurs se charge de passer derrière vous et d’effacer ou de modifier ce qui ne correspond pas à la norme du savoir actuellement admise par la pensée officielle. Je pense en particulier au domaine des médecines alternatives qui sont estampillées « chalatanisme ».
    Allez donc voir ce qui est écrit à propos de l’ostéopathie ou des approches alternatives.

    Toute vérité n’est pas bonne à dire sur Wikipédia dont le fonctionnement est basé sur un gros mensonge : tout le monde peut contribuer donc ce qui est écrit dans Wikipédia est nécessairement le reflet de ce que les gens pensent.

    Or dans la mesure où des correcteurs se chargent d’en orienter fortement le contenu, le principe est biaisé.

    Non, Wikipédia est tout sauf un média libre.


  • Estelle Vereeck 2 juillet 2009 16:22

    Merci pour cet article très encourageant .


    Je tiens à apporter une petite précision : dans l’article, il est question d’orthodontie pour développer le menton trop petit.

    Or, il ne s’agit pas d’orthodontie (qui se contente de déplacer les dents) mais d’orthopédie dento-faciale qui agit sur le développement des bases osseuses, comme expliqué ici :

    Adeline a eu beaucoup de chance d’être prise en charge précocement. Malhureusement, trop souvent les enfants sont traités tardivement en orthodontie (qui ne peut plus développer les mâchoires), ce qui engendre des séquelles esthétiques qui devront être prises en charge par chirurgie : un beau gâchis


  • Estelle Vereeck 18 octobre 2008 13:19

    Précision pour Totem qui aime apparemment les détails : 
    Il est écrit : "La formule dentaire humaine (ou nombre de dents) comportant trois molaires, dont la dent de sagesse, est stable depuis 35 millions d’années" et non pas que "les humains ont les mêmes dents depuis 35 millions d’années". Nuance !

    Cette formule à 32 dents et trois molaires, dont la dent de sagesse, existe depuis 35 MA chez notre lointain ancêtre Moeripithécus. Puisque vous semblez friand de détails, vous lirez sans doute avec plaisir cet article de J. Granat, chercheur au CNRS, qui retrace l’évolution de la formule dentaire humaine depuis ses plus lointaines origines :
    http://www.bium.univ-paris5.fr/sfhad/vol6/article03.htm

    C’est la formule qui a 35 MA et pas l’homme !

    Quant à savoir si vous devez croire le reste, personne ne vous demande de "croire", cher Totem, mais d’exercer votre discernement. Pour vous faire une opinion plus complète des arguments développés :
    Orthodontie, halte au massacre.

    Revenez-nous en parler quand vous l’aurez lu.



  • Estelle Vereeck 25 juillet 2008 16:14

     Merci pour cette vidéo qui est effectivement très parlante. Elle illustre les travaux de Leong, Syed et Lorscheider cités dans la bibliographie de mon livre :
    http://www.editionsluigicastelli.com/editionsluigicastelli/index.php?sp=page&c=1642

    Cette expérience montre que le mercure dentaire est impliqué dans la genèse de la maladie d’Alzheimer :
    http://www.holodent.com/article-17081549.html

    La nocivité de l’amalgame dentaire est aujourd’hui démontrée par de nombreuses études.

    Cependant, ces études ont été occultées par le comité scientifique européen, composé il est vrai pour moitié de dentistes, chargé de statuer sur l’avenir du mercure en dentisterie. L’amalgame dentaire a été déclaré parfaitement sain et sécure par ce comité :
    http://www.holodent.com/article-18852810.html

    Dans le même temps cependant, la FDA aux États-Unis vient de reconnaître la toxicité du mercure :
    http://www.holodent.com/article-20902236.html

    En France pourtant, on continue de nier l’évidence :
    http://www.holodent.com/article-21249259.html

    Je suis bien d’accord avec vous, on nous abuse et beaucoup de professionnels le sont aussi, malheureusement.



  • Estelle Vereeck 7 avril 2008 11:58

     Merci de votre témoignage, Rapetout, car il est très éclairant.

    Effectivement, les dentistes qui présentent l’amalgame comme le matériau idéal oublient de dire que des infiltrations existent aussi sous les plombages. Or l’inconvénient majeur de ce type d’infiltration est qu’elle ne se voit pas et ne se détecte que lorsque le processus de reprise de carie est bien avancé.

    Il se produit effectivement une macération et une putréfaction sous l’effet des acides produits par les bactéries, acidification qui accroît la corrosion de l’amalgame et s’accompagne comme vous le décrivez d’une odeur de pourri très caractéristique.

    Un composite a plutôt tendance à se fracturer ou à se décoller en bloc en cas d’infiltration, ce qui permet de détecter le problème avant qu’il n’ait pris trop d’ampleur.

     

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès