• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Et hop !

Et hop !

Je suis un-e-s chien-ne-s et je suis agent-e-s titulaire-e-s de l’administration pénitentiaire. 

Je suis militant-e-s syndical-e-s et très intéressé-e-s par la théorie du gender.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1272 0
1 mois 0 30 0
5 jours 0 11 0

Derniers commentaires



  • Et hop ! Et hop ! 20 septembre 16:30

    @Fifi Brind_acier : 


    Je pensais à une dotation préalable en moyens selon l’échelon électoral, et non plus un remboursement en argent a posteriori.

    Ce serait la même pour tous les candidats : tant d’affiches et de tracts de tel format, tant de temps de passage sur les médias et dans les journaux, tant de meetings dans les zénith ou autre, le même format pour tous, avec interdiction d’en faire plus pour maintenir une stricte égalité des chances. Le bénévolat des supporters ne serait pas limité. 

    Bref, que le résultat de l’élection ne repose pas sur l’importance des moyens de propagande qui seraient, le plus possible, exactement le même pour tous les candidats, mais sur le programme politique et les capacités du candidat à les réaliser.

    Pour limiter les candidatures pour les postes de députés il faudrait avoir été un certain temps maire dans la même circonscription, et pour celui de président avoir été député ou sénateur ou ministre 5 ans. Les fonctionnaires et magistrats en poste auraient l’obligation de démissionner préalablement pour se présenter à un poste législatif, à cause de la séparation des pouvoirs entre exécutif, législatif et judiciaire. On pourrait faire une exception pour les militaires.


  • Et hop ! Et hop ! 20 septembre 16:13

    @Coriosolite : 


    Bonjour, le défaut structurel de Pôle Emploi, c’est qu’ils ont le monopole de tenue du fichier des demandeurs d’emploi (qui est exhaustif, mais très mal documenté), mais pas celui des offres qui se font très majoritairement sans passer par eux.

    Leur fonction est de mettre en relation ces deux fichiers, ce qui est impossible si le deuxième fichier des offres ne contient que 5 % des emplois offerts. C’est aussi très peu efficace si le fichier des demande n’est pas correctement documenté par les candidats, de façon objective et uniforme.

    Le but d’un service public de l’emploi consiste à faire en sorte que 1°) tous les candidats aient un emploi correspondant à leurs capacités (plein emploi), mais aussi 2°) que toutes les offres soient pourvues avec le meilleur candidat, le plus capable de remplir efficacement ses fonctions. 

    Cela suppose 1°) que toutes les offres et demandes soient bien publiées et documentées, et 2°) que tous les candidats capables aient connaissance en même temps de l’offre, pour qu’elle soit attribué au plus capable. Il est d’intérêt public que les emplois soient pourvues par les personnes les plus capables, et non aux personnes les plus proches des recruteurs.

    Les qualifications, par exemple dans la branche du Bâtiment, sont extrêmement nombreuses et diverses, impossibles à connaître pour un agent de Pôle Emploi qui n’est pas spécialisé, qui ne connaît pas toutes les Conventions collectives, toutes les formations du secteur, toutes les contraintes et tous les modalités de ces emplois. On peut dire la même chose dans la branche juridique et administrative, etc.. 

    L’existence d’un service public de l’emploi unique au niveau national, compte-tenu de la possibilité technique avec internet de publier en temps réel le fichier de toutes les offres et de toutes les demandes, est parfaitement justifié. Son rôle devrait être d’améliorer et d’uniformiser la description des offres et des demandes, de vérifier que les offreurs respectent les conventions collectives, et que les demandeurs ont bien les capacités, les diplômes, l’expérience demandées.

    Il serait plus efficace de fractionner ce service public national de l’emploi en secteurs ou branches professionnelles. D’une part parce que ça ne présente aucun intérêt de mettre dans les même fichiers les emplois du Bâtiments, de la Culture et de la Santé, puisqu’on ne peut pas passer de l’un à l’autre, d’autre part parce que les agents de Pôle Emploi ne peuvent pas connaître tous les secteurs, et enfin parce que chaque Branche professionnelle est mieux placée pour connaître ses besoins et les formations qu’il faut donner pour recycler des demandes qui ne correspondent pas aux emplois à pourvoir. 

    Je pense que chaque grande branche ou secteur professionnel (correspondant en général à un ministère) devrait posséder son propre service de l’emploi, sa propre caisse de cotisation chômage, avoir la tutelle sur toutes les formations professionnelles initiales et continues, et sur les caisses d’indemnisation chômage. 

    A la sortie d’une école, on s’inscrirait dans le Pôle emploi du secteur dont elle relève avec une position de demandeur d’emploi, et une indemnité minimale jusqu’à ce qu’on soit en position d’activité. Il y aurait un Pôle Emploi bâtiment TP, un Pôle emploi santé et social, un Pôle Emploi Agriculture, Pêche, et alimentation, un Pôle emploi éducation nationale, un Pôle emploi Justice et Police, un Pôle emploi Tourisme, hôtellerie, etc.. On pourrait évidemment postuler en dehors de son secteur d’inscription.






  • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 22:08

    @Alcyon : Les terroristes irlandais étaient chrétiens, certes, mais les Anglais aussi, et c’était un combat politique, pas une guerre religieuse..


    Lisez l’histoire de la conquête de l’Irlande par Cromwell, lisez l’histoire de la domination anglaise sur l’Irlande.


  • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 20:54

    @ricoxy : Il s’agissait d’un servage réel, pas d’un servage personnel.


    Le servage réel est le fait qu’il ne peut pas transmettre son domaine et sa maison à ses héritiers ni les vendre, à sa mort ils reviennent au seigneur qui doit les concéder à quelqu’un d’autre (comme un locataire).

    Le servage personnel avait entièrement été supprimé avant le XIIe siècle.


  • Et hop ! Et hop ! 19 septembre 20:48

    @gardiole : La démocratie est une démocratie d’opinion, elle n’existe pas à partir du moment 

    - où il n’y a plus de liberté d’opinion, 
    - où tous les médias sont trustés par 4 ou 5 hommes d’affaires milliardaires (Bouygues, Rothschild, Pigasse, Arnault,.. etc..),
    - où les investitures sont monopolisées par les partis qui choisissent les candidats. En droit, tous les citoyens peuvent se présenter aux élections, dans les faits seuls ceux qui sont choisis et financés par les partis politiques le peuvent.

    Donc il faudrait :
    - 1°) supprimer les lois qui censurent l’opinion, 
    - 2°) Interdire des milliardaires de posséder plus d’un média (TV, radios, journaux,..)
    - 3°) Supprimer le financement des campagnes par les partis politiques, qu’une campagne électorale minimale soit définie pour chaque type d’élection, et qu’elle soit financée entièrement par l’État quel que soit le résultat.

    Pour la Constitution, il faut revenir à la version de 1958 avec le président élu au suffrage universel, caler les circonscriptions électorales sur les circonscriptions géographiques (départements, cantons ou arrondissements, communes) et rendre impossible leur modification sans une loi qui n’aurait d’effet que 10 ans plus tard.

    Il pourrait y avoir, pour limiter le nombre de candidats députés et sénateurs, une règle qui réserve les candidatures à ceux qui ont déjà été maires pendant 5 ans.

    Le bi-camérisme est une bonne chose, la différence de fonction entre le président et le chef du gouvernement aussi, mais il y a trop de députés : un seul par département suffirait, ce qui ferait 100 députés et 100 sénateurs.

    La Constitution de 1958 est une bonne constitution qui correspond à la tradition politique de notre pays, mais elle a été complètement vandalisée, il faut remettre tout ce qui a été enlevé, comme le crime de haute-trahison, ajouter le référendum d’initiative populaire, remettre l’interdiction d’engager une guerre sans un vote préalable du Parlemement, sauf en cas de défense contre une attaque d’un autre État.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès