• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fab81

Passionné de politique, je souhaite, comme l'affichait naguère le PS " mettre le réformisme au service des espérances révolutionnaires". Socialiste, je l'ai été. Je le suis toujours, en somme. Mais constatant que le parti de Jaurès est devenu celui de Pascal Lamy, je place aujourd'hui mes espérances en le Front de Gauche. Honnies des bien-pensants, les espérances passionnantes du socialisme de Chavez de Correa et de Morales sont sources d'inspiration et non d'imitation aveugle.
Mon socialisme est transformation radicale, mais pacifique.
Contre la tentation groupusculaire et le phantasme des minorités agissantes, il entend convaincre une majorité que le règne de l'oligarchie financière, le triomphe de l'égoïsme et l'assèchement de la démocratie ne sont pas une fatalité.
Mon socialisme conçoit le pouvoir comme un moyen et non une fin. Il entend conjuguer vocation parlementaire et action du mouvement social, et se défie de l'activisme brouillon.
Mon socialisme est résolument laïc, contre le venin du repli sur soi et du communautarisme, pour que jamais ne prévale la loi du clan, de la tribu ou du groupe sur celle de la République.
Mon socialisme est espérance et non rancoeur.
Mon socialisme n'est pas apostolat, et je pourrais vous entretenir de tant de mes loisirs...

Tableau de bord

  • Premier article le 22/11/2012
  • Modérateur depuis le 31/05/2013
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 18 312 735
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 229 141 88
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Fab81 13 janvier 2015 11:23

    Juste une petite nuance. Je partage sans réserve votre analyse... si ce n’est que je n’aurais pas cité Philippe Val. J’ai beau être de son côté s’agissant des questions évoquées dans l’article, m’associer si peu que ce soit à ce chantre du néo-conservatisme à la française, pro-israélien enragé, pro-américain jusqu’à l’os, à celui qui, pour plaire à la famille Sarkozy, a viré Siné sur un mauvais procès, c’est au-dessus de mes forces ! Pour ma part, je le fourre dans le même sac que les « islamo-gauchistes » dont je mesure pourtant bien toute la nocivité. Pire, peut-être. Car j’ai en effet malgré tout des combats en commun avec les ennemis de gauche de Val... tandis qu’avec lui, à part cette question de la laïcité...



  • Fab81 13 janvier 2015 11:15

    Vous avez au moins le mérite de nous montrer la voie à ne pas suivre... Accepter l’autocensure, c’est déjà céder aux intégristes. Et de concession en concession, on finira par leur laisser dicter leur loi. Les gens comme ceux de Charlie pourront (peut-être !) se montrer moins provocateurs, plus respectueux, bref, s’autocensurer comme vous dites, le jour où les barbus, les calotins, les cléricaux, les intégristes de tout poil non seulement leur lâcheront la grappe, mais même n’emmerderont plus personne. Ce n’est hélas pas demain la veille.



  • Fab81 13 janvier 2015 11:08

    Je partage sans réserve votre analyse. La liberté d’expression telle que nous l’entendons en France, telle que la défendaient et la pratiquaient les gens de Charlie, c’est aussi celle de cracher si on le souhaite sur toutes les religions. N’en déplaise à certains qui voudraient instaurer une autocensure insidieuse au nom du « respect ». Et la laïcité, ce n’est pas l’égalité de toutes les religions. C’est le droit de croire ou de ne pas croire, la stricte relégation de la religion à la sphère privée, pour protéger la sphère publique où s’édictent les normes. C’est le ferme refus de laisser une religion faire prévaloir ses exigences sur la règle commune. Pas « d’accommodements raisonnables », pas de « laïcité ouverte », ou autres concessions qui nous entrainent sur la pente glissante des reniements !



  • Fab81 18 novembre 2014 18:40

    Merci pour ce point de vue qui nous rappelle opportunément que le régime nationaliste de Kiev n’inquiète pas qu’en Russie...



  • Fab81 18 novembre 2014 18:32

    « Ils » ont renversé le gouvernement en place en Ukraine. Mais qui sont « ils » ? Quelles forces ont permis ce changement ? A qui doit on vraiment le remplacement d’ une fraction corrompue de l’oligarchie par une autre fraction tout aussi corrompue mais dévouée à d’autres intérêts et en prime agressivement nationaliste et encore moins démocrate ?

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité