• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fanny

Ingénieur retraité

Tableau de bord

  • Premier article le 14/04/2015
  • Modérateur depuis le 28/04/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 10 1183 524
1 mois 0 41 0
5 jours 0 7 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 223 206 17
1 mois 13 13 0
5 jours 2 2 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Fanny 23 novembre 18:43

    Au plan humanitaire, il est du devoir des gouvernants de venir en aide aux demandeurs d’asile issus de pays en guerre, mais en même temps il est de leur responsabilité de ne pas susciter de flux migratoires incontrôlables.

     

    Exemple débile quand on sait que l’immense majorité sont des migrants économiques. Il n’y a là aucun « en même temps » (un fake typique) mais le choix de l’oligarchie de suivre la politique de l’ONU et des idéologues mondialistes : 50 à 100 millions de migrants nécessaires à l’Europe, sinon l’économie (capitaliste) perdrait sa dynamique et finirait par sombrer.



  • Fanny 23 novembre 18:04

    Dieu qu’ils sont méchants ces cinq-là, font que dire du mal de Manu.

    Manu, il a fait plein de trucs chouettes malgré les ennuis, les gilets jaunes et tout ça, et ils n’en parlent même pas les vilains.

    De toute façon, plus rien n’est possible, rien de mieux que ce qu’a fait et fera Manu n’est possible. Et même pas sûr que Manu puisse encore faire quelque chose, puisque tout devient impossible : les terrains ont été vendus, l’Etat ne peut plus rien etc.



  • Fanny 20 novembre 12:30

    @moderatus
    Zemmour ne serait pas intervenu dans ce débat, il se serait passé quoi ?

    Question intéressante car elle explique la polémique à propos du pétainisme de Z.
    En ce sens que les historiens ne se posent jamais ce genre de question, c’esr en dehors de leur méthdologie.
    Question ; la gauche et le centre n’auraient pas mis Pétain au pouvoir, que se serait-il passé ?
    Parmi les réponses possibles, il y a celle-ci : c’eut été pire, avec de multiples Vel d’Hiv. Réponse crédible quand on voit ce qui s’est passé dans d’autres pays européens.
    La gauche et le mainstream ne peuvent pas supporter ce genre de question et cette réponse assez crédible. Alors ils insultent Z.



  • Fanny 19 novembre 22:47

    @Octave Lebel

    Les aspirations démocratiques de nos concitoyens vous inquiètent

     

    Elle m’inquiètent et me désolent à la fois.

    Jérôme Fourquet nous dit qu’elles visent à creuser une piscine dans le jardin et à organiser des apéro-barbecues avec Jennifer et Kevin, les voisins, pendant que les enfants sautent dans le trampoline.

    Notre classe laborieuse a sauté l’étape de la révolution anti-capitaliste pour imiter l’embourgeoisement de la classe laborieuse soviétique, avant son effondrement. C’est plutôt intelligent car ça économise des millions de morts.

    Il y a bien la cogestion, mais ça ne marche pas, ça conduit à la paralysie, à l’inefficacité et au pourrissement. Voir notre police, et pire encore l’EducNat.

    Je ne crois pas à tous ces mouvements démocratiques qui travailleraient notre société en profondeur pour annoncer et mettre en place une « nouvelle société réellement démocratique ». C’est creux, complètement bidon, soutenu par aucun parti politique, et ça ne débouche sur rien.

    Je crois en revanche au combat, à la lutte et à la guerre des classes. Difficile à comprendre ce qui se passe actuellement, mais ça se poursuit, forcément, sous une forme ou une autre de façon sous-terraine. Le mouvement « woke » est peut-être une astuce assez intelligente pour continuer la lutte des classes, sachant que le capitalisme de marché, de l’actionnariat, a gagné tous les combats jusqu’à présent, et qu’il faut être malin pour inventer de nouvelles formes de lutte.



  • Fanny 19 novembre 11:43

    Pas un article mais un cri de désespoir.

    Sans perspective et sans issue car il n’y a pas de projet anticapitaliste révolutionnaire en France, pas plus qu’ailleurs.

    Méluche cherche juste des électeurs, pas la révolution.

    Aucun théoricien, aucun intellectuel révolutionnaire genre Marx-Engels à se mettre sous la dent. Le désert absolu. Sans élite structurante, le seule perspective est le chaos (ou le règne woke des minorités servies par le capital et le marché). Le chaos, c’est d’ailleurs peut-être ce qui va advenir, à la faveur d’une crise financière.

    Le slogan de 68 « élections piège à cons » n’a jamais été plus d’actualité, au sens où l’avenir de notre société ne se décidera pas par le vote, mais par d’autres voies : crise financière, réchauffement climatique, déplacements massifs de populations, guerre civile ...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité