• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Fantômette

Fantômette

Née en 1966, je suis médecin, passionnée d’histoire et de généalogie. Mes seuls articles ou travaux publiés l’ont été dans des revues généalogiques.
Je n’ai pas de formation en économie ni en politique, mais je me soigne.

« Chercher à comprendre, c’est déjà désobéir... »

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 68 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Fantômette Fantômette 8 juin 2010 14:07

    Intéressante problématique.
    Dès qu’un site archéologique ou historique est ouvert à des fins mercantiles et/ou pédagogiques, il se dégrade... mai faut-il pour autant ne pas l’ouvrir ? Vaste question.

    Adolescente, j’ai visité Oradour sur Glane avec mes parents : les faits de 1944 avaient à peu près 40ans (65 maintenant, ce qui comparé à Pompei est ridicule) mais déjà le guide nous disait que certains murs menaçaient de tomber, et que la végétation reprenait ses droits. Fallait-il laisser les ruines se « ruiner » un peu plus ou retaper les murs « à l’identique » c’est à dire à moitié démolis ? De même, ces arbres qui grandissaient, ce lierre qui habillait les murs apportaient au site un air presque trop « serein » à son goût, loin de la désolation originelle, et les carcasses de voitures étaient tellement rouillées qu’on ne voyait plus qu’elles avaient été calcinées...

    Comment faire ?



  • Fantômette Fantômette 8 juin 2010 13:54

    Mais enfin !
    Personne n’est obligé de s’inscrire, ni obligé de mettre des photos (et si on vous identifie à votre insu sur une photo, vous avez toujours la possibilité de supprimer cette identification), ni obligé d’étaler ses opinions ou ses goûts !
    Pour qui a mis des photos, des commentaires, des liens (révélant effectivement vos gout musicaux ou vos opinions politiques)... on peut supposer que c’est volontaire, non ?
    Le « danger » des informations qui sont sur FB, ce sont les informations que les membres eux-même y ont mises : on peut aussi ne pas y mettre les pieds, c’est tout simple.
    Mais pousser des cris d’orfraie, c’est un peu abuser.
    On ne peut pas nous prendre par la main éternellement...



  • Fantômette Fantômette 27 avril 2010 09:56

    Je vous plusse, Finael. Effectivement tout ce qu’on dépose un jour sur Internet peut être retrouvé... mais n’est-ce pas ce que les gens souhaitent au fond ? Personne n’est obligé de raconter ses frasques, de détailler sa vie perso ou se sopinions politique, et pourtant les gens le font...

    Pour ma part j’ai un compte FB, et je me suis bien gardée d’y laisser mon adresse perso ou mon téléphone. J’essaie de faire attention à ce qu j’y laisse et je n’ai pas tant d’amis que ça. En revanche, pour retrouver des gens c’est fabuleux : après on peu toujours communiquer ce qui est personnel par d’autres moyens.

    Mais même sans FB Big Brother est déjà parmi nous...



  • Fantômette Fantômette 23 avril 2010 12:34

    @ l’auteur :

    Je ne suis pas économiste, j’avoue même ne pas tout y comprendre (avec mauvaise foi parfois) ; c’est donc en parfaite « candide » que j’ai aimé votre article. Je partage en particulier votre analyse sur le « trou » de la sécu.

    Ja’urais aimé + de développement sur le conflit intergénérationnel que nous prépare la fameuse réforme des retraites...



  • Fantômette Fantômette 23 avril 2010 11:42

    Très fort et très parlant, l’extrait !
    Tout y est expliqué, en particulier cette « soumission par l’imitation ».

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité